L'ETH et le BTC sont de la bande passante économique

Pourquoi la bande passante économique est-elle la source de scalabilité la plus sous-estimée dans le domaine de la crypto ?


Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless ci-dessous.


Chers Crypto Natifs,

Dans la précédente Réflexion du mercredi nous avons montré pourquoi nous pensons que l’ETH et le BTC sont les seules crypto qui comptent. Nous revenons ici sur une réflexion de Ryan :


Les VCs mesurent le nombre de Transactions Par Secondes du L1.

Mais la bande passante économique trustless est la mesure qui importe le plus.

Pas : combien de transactions votre chaîne peut-elle effectuer ?

Mais au contraire : combien de garanties trustless votre chaîne possède-t-elle ?


Le concept de bande passante économique est très sous-estimé. Lorsque nous parlons de la scalabilité des blockchains, nous parlons toujours de transactions par seconde (TPS). 

Mais ce n'est qu'une mesure de l'extensibilité des réseaux de blockchains.

Qu'en est-il de I'extensibilité de la monnaie de base ?

Étudions le concept de bande passante économique.

- Jon & Brice de Bankless


LA RÉFLEXION DU MERCREDI

L'ETH et le BTC sont de la bande passante économique

Durée de lecture : 8 min / Difficulté : moyenne

Auteur : Ryan Sean Adams

Je vais développer le sujet sur trois points :

  1. L'actif n'est pas le réseau

  2. La valeur est la bande passante économique

  3. La crypto est une technologie sociale

L'actif n'est pas le réseau

Tour d’abord, l'actif n'est pas le réseau.

L'ETH est un actif. Ethereum est le réseau.

Le BTC est un actif. Bitcoin est le réseau.

Nous devons garder cela en tête parce que nous l'oublions trop souvent. Nous pouvons facilement être pris dans les bulles des crypto-mèmes venant des réseaux sociaux, qui nous trompent sans même que nous nous en rendions compte.

Par exemple, combien de fois avez-vous entendu quelque chose comme ça ?

Bitcoin est de l’or numérique et Ethereum est une plateforme de smart contracts.

Il y a quelque chose qui cloche dans cette déclaration. Vous vous en êtes rendu compte ? C'est la comparaison de deux choses distinctes : bitcoin l'actif contre Ethereum la plateforme de smart contracts.

Cela n'a aucun sens, c'est comme comparer des dollars au réseau SEPA.

Si vous voulez comparer les deux réseaux, n'est-il pas plus logique de dire :

Bitcoin est un réseau de transactions pour bitcoin et Ethereum est une plateforme de smart contracts.

Et si vous comparez les actifs, et bien, ils sont tous les deux une monnaie marchandise ayant une valeur refuge, comme l'or, ils sont tous les deux une monnaie qui permet d’acheter de l’espace dans chaque nouveau bloc, et ils sont tous les deux de la crypto.

Mais cette distinction n'apparaît pas naturellement. Les gens utilisent par défaut les mèmes stupides qui leur disent que l'important à propos de Bitcoin, c’est le BTC, l'actif, et que l'important à propos de l'ETH est Ethereum, le réseau. Ces mèmes sont trompeurs.

Je vais vous raconter une autre histoire.

J'ai récemment parlé de marketing avec certaines personnes de la communauté Ethereum. Leur attention s'est portée sur Ethereum en tant que blockchain. Ethereum en tant qu'internet décentralisé. Ethereum en tant que plateforme pour la DeFi.

"Et l'ETH, l'actif ?" ai-je demandé.

"Oh, nous ne parlons pas d'histoire de prix" m'a-t-on répondu.

"Bitcoin a cette narration liée à l'or numérique et Ethereum en a autant besoin."

Encore une fois, vous voyez ce qu’il vient de se passer ? La même erreur. Ils comparent Bitcoin l'actif à Ethereum le réseau. Les pommes rencontrent les oranges. Ces gens ne sont pas des maximalistes, mais ils croient inconsciemment à des mèmes maximalistes stupides : que l'ETH n'a pas d'importance (juste Ethereum !), que Bitcoin est le seul "or numérique".

Le réseau n'est pas un actif.

La valeur est la bande passante économique

Ensuite, il y a une certaine obsession à vouloir améliorer la scalabilité de la crypto seulement par des mesures de performance du réseau - le nombre de TPS. Certaines personnes font l'erreur de penser que toutes les TPS sont égales. Non. Ce que nous recherchons vraiment dans la crypto, ce sont des transactions par seconde trustless (qui sont naturellement sûres car ne demandant pas d’intermédiaire). Si vous abandonnez la décentralisation pour un nombre de TPS plus élevé, vous n'êtes qu'un fournisseur de services cloud.

Mais même le nombre de TPS trustless est une définition limitée de la scalabilité. Ne vous méprenez pas, c'est une mesure intéressante de l'extensibilité pour la partie réseau des blockchains. Mais elle ne permet pas d’en mesurer la dimension économique. Elle peut mesurer l'extensibilité d'Ethereum, le réseau, mais elle ne mesure pas l'extensibilité de l'actif ETH.

Cela n'est pas suffisant d'améliorer le nombre de TPS. Nous devons également améliorer l'extensibilité économique. Nous devons accroître l'extensibilité des crypto-actifs en tant que tels.

Une valeur liquide et trustless

Vous pouvez mesurer la scalabilité d'un crypto-actif par la quantité de valeur liquide disponible pour cet actif - la liquidité du marché. Les actifs de grande valeur et très liquides peuvent être vendus avec peu d'impact sur le prix de l'actif. Le dollar, l’euro, les bons du Trésor ainsi que l'or sont des actifs de grande valeur et très liquides qui fournissent une bande passante économique au système financier traditionnel.

Vous souhaitez avoir un aperçu de la scalabilité des crypto-actifs ? Rendez-vous sur Messari maintenant, triez par "Liquid Marketcap" et regardez la colonne intitulée "Real Volume" pour en obtenir une approximation.

Les refuges de valeurs liquides ne sont pas exclusifs au monde des crypto. Il y a beaucoup d’actifs du monde traditionnel qui sont plus liquides et qui ont une valeur plus grande en dehors des crypto. La révolution des crypto est que les crypto-actifs peuvent avoir une valeur liquide trustless - une valeur qui ne provient pas d’une autorité centrale. Une valeur établie intégralement on-chain. Non souveraine, pas de système judiciaire, pas de menace de violence - purement crypto native.

C'est pourquoi l'USDC ne peut pas remplacer l'ETH

Il est très facile d'obtenir une valeur liquide sur un réseau crypto. Il suffit d'utiliser des sources de valeur fiables existantes. Importer des stablecoins comme l'USDC. Utiliser des bons du Trésor tokenisés. Tokeniser de l’or. Certaines personnes pensent qu'ils remplaceront les crypto-actifs natifs comme valeur refuge. Mais tout cela nécessite un tiers de confiance - banques, coffres-forts et systèmes juridiques. Tous s'appuient sur le système juridique, et non sur la chaîne. Ils sont tous utiles, mais limités. Ils sont extérieurs.

La valeur trustless n'est présente que dans les crypto-actifs natifs. Dans ce contexte, les actifs trustless à haute valeur et à forte liquidité comme le BTC et l'ETH sont rois. Ils sont établis sur la chaîne - pas de système juridique, pas de banques, pas d'espace vital, pas de tiers de confiance. Le Tether, ou l’USDC, ou les bons du Trésor tokenisés pourraient battre le BTC et l'ETH en termes de liquidité et de capitalisation boursière pendant un certain temps, mais ils ne pourront jamais les battre sur le plan de la confiance.

L'USDC ne pourra jamais remplacer l'ETH sur Ethereum.

La valeur est la bande passante

La valeur trustless est importante car c’est de la bande passante économique d’une économie trustless.

Avec une faible bande passante, nous avons une capacité réduite d’exécuter des applications monétaires trustless. Nous sommes dépendants des systèmes auxquels nous sommes obligés de faire confiance, des systèmes que nous espérons remplacer. Avec une bande passante économique élevée, nous pouvons construire une économie entière. Un système monétaire parallèle.

Nous n'avons pas besoin d'attendre. Cela est déjà en train de se produire.

Le DAI est on ne peut plus trustless parce qu'il est soutenu par une source de valeur trustless - l’ETH comme bande passante économique. Uniswap utilise également l'ETH pour sa bande passante économique, mais imaginez s'il utilisait l'USDC ? Le protocole ne serait alors qu’un dommage collatéral de l'OFAC (un organisme américain de contrôle financier) du fait qu'il soit gelé par Coinbase. (Oui, Coinbase peut geler l'USDC à volonté). Il est permissionné. C’est identique à l'ancien système.

Ces protocoles monétaires n'existent que grâce à la bande passante économique de l'ETH.

Graphique de 622 millions d’euros en ETH, la monnaie de base utilisée comme bande passante économique pour l'économie d’Ethereum

L'économie d'Ethereum a besoin de la bande passante de l'ETH pour prospérer

Les échanges communautaires de Synthetix sont fascinants. Ils se demandent s'ils doivent ajouter l'ETH comme garantie pour soutenir leur écosystème croissant d'actifs synthétiques décentralisés.

Leur problème ? Pour l'instant, tous les actifs synthétiques sont garantis par la valeur de SNX, qui elle-même provient de la valeur actuelle nette des futurs frais d'échange de Synthetix. Un SNX à faible liquidité et à faible valeur donne une bande passante économique d'un modem 56k. Savez-vous ce dont ils ont besoin pour générer plus d’actifs synthétiques afin de développer leur écosystème et de générer plus de frais d'échange ? Une amélioration de la bande passante.

Cette année, ils prévoient donc d'ajouter l'ETH comme option de garantie pour Synthetix. Cela leur permettra de bénéficier du haut débit - appelons cela une amélioration de 172x leur bande passante économique actuelle (172x est la différence entre la capitalisation du SNX et de l’ETH). Et probablement plus de 172x puisque la garantie en ETH peut être 600 % inférieure à celle de SNX en raison d’une plus grande liquidité de l’ETH.

Au sein de l'économie d’Ethereum, les protocoles financiers comme ceux associés à SNX ont besoin d'une bande passante économique élevée - ils ont donc besoin d'un ETH ayant une valeur très importante. Ils utilisent la bande passante de l'ETH pour se développer. La scalabilité d'Ethereum ne consiste pas seulement à rendre extensible le nombre de TPS du réseau. Il s'agit d’étendre la bande passante économique de l'ETH.

La crypto est une technologie sociale

Enfin, tout cela a plus de sens si vous considérez Ethereum et Bitcoin davantage comme des technologies sociales, comme l'argent ou le droit, et moins comme des technologies dure comme les bases de données relationnelles ou les langages de programmation.

On ne fait pas nécessairement évoluer une technologie sociale uniquement grâce à de meilleurs logiciels. Le logiciel joue un rôle important, mais il n'est pas suffisant. Comment rendre scalable une technologie sociale - comment rendre extensible une bande passante économique ?

Les ingénieurs parmi vous n'aimeront peut-être pas la réponse à cette question parce qu'elle n'a pas de solution technique. C'est doux, c'est mou, c'est humain. Il faut des choses comme :

  • Des récits et des mèmes percutants

  • Une minorité intolérante de vrais croyants

  • Une politique d'émission prévisible et facile à expliquer

  • Un mouvement social avec une vision claire pour un monde meilleur

Et les sociétés de capital-risque qui ont investi dans les ETH-killers n'aimeront pas la suite. Car la réalité est que leur implication précoce dans les chaînes de base peut réduire de manière permanente la future bande passante économique de leurs investissements :

  • En limitant la distribution de crypto aux investisseurs accrédités et aux transactions faites en coulisses

  • En étouffant la croissance naturelle des premières communautés

  • En supprimant l’avantage des premiers Crypto Natifs

  • En rendant corporatif le mouvement social

En effet, dans l'environnement actuel de contrôle réglementaire, est-ce que le type “d'ICO immaculée" ouverte, publique et de faible valeur, qu'Ethereum avait, est toujours possible ?

Le type de distribution de jetons aux cipher punks et aux vrais croyants, via la preuve de travail, non influencé par les baleines, est-t-il encore possible lorsque Wall Street et Sandhill sont présents ?

J’en ai une idée, mais personne ne sait avec certitude comment cela va se passer.

En revanche je sais cela : la bande passante économique s'étend sur la couche sociale.

Et sans bande passante économique, nos systèmes crypto ne sont pas vraiment extensibles.

Des milliers de milliards d’euros d’activité économique trustless nécessiteront des milliers de milliards de bande passante économique.

L'argent, les valeurs refuges, les actifs de réserve, quel que soit le nom que vous leur donnez, les actifs collatéraux puissants comme l'ETH et le BTC sont essentiels. Ils doivent croître massivement en valeur pour que toute cette finance ouverte fonctionne.

Prêtons davantage attention à notre bande passante économique.


Bio

Ryan Sean Adams est crypto-investisseur. Il est le fondateur du programme BanklessHQ et de Mythos.


Récapitulatif

  • Réfléchissez à ceci : comment la bande passante économique des systèmes crypto peut-elle s’accroître ?


Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless ci-dessous.


Remplir le Skill Cube

Le concept de bande passante économique se trouve dans la couche monétaire du Skill Cube. Les actifs de cette couche constituent la plus grande partie d'un portefeuille de crypto-actifs basique.


Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless. Nous tenons à remercier Patrick et Sidonie pour leurs contributions.

Jon & Brice


Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez en à votre comptable. Faites vos propres recherches.