🟡 Les tokens du mercredi - 🏭 Les tokens DeFi productifs sont-ils meilleurs que les autres ?

Analyse de l'importance des mécanismes d'accumulation de valeur au sein des tokens DeFi.

  
0:00
-14:03

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Donnez X pour que BanklessFR reçoive X+Y

Superfluid : stream x DAI / mois


Chère Nation Bankless,

Est-il important qu'un token ait des droits sur les flux de trésorerie ?

Nous avons déjà fait valoir que les flux de trésorerie on-chain sont le Saint Graal pour les crypto-actifs. Les tokens DeFi de gouvernance permettront de voter pour des droits sur les flux de trésorerie. Il est probable que la plupart (si ce n'est l’ensemble) des tokens DeFi réussis deviendront des actifs à flux de trésorerie à un moment donné.

Tous les propriétaires de tokens DeFi veulent la même chose : voir les chiffres augmenter. Et vous pensez que les droits sur les flux de trésorerie pourraient aider à cela, n'est-ce pas ?

Eh bien... nous avons quelques exemples à tirer de la DeFi aujourd'hui. Nous pouvons comparer des protocoles similaires comme Uniswap et Sushiswap, qui sont tous deux sur le même marché, mais l'un a un token de flux de trésorerie (le SUSHI) et l'autre un token de gouvernance non productif (l’UNI). Aave (l’AAVE) et Compound (le COMP) en sont un autre exemple.

Les actifs productifs sont-ils gagnants ?

La réponse n'est pas aussi simple qu'on pourrait le croire.

Lucas creuse la question.

Bonne écoute/lecture et à bientôt,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


🎧 Les podcasts NFT de la semaine

Aujourd’hui nous vous proposons un podcast de NFT Morning traitant d’un débat houleux : l’emprunte carbone des NFT (et des crypto en générale). Soit : les NFT sont-ils mauvais pour la planète ?


📽️ Le replay de la semaine

Le lien ne fonctionne plus ? La vidéo sera uploadée sur la chaîne YouTube de DeFi France.


🤝 DAO en lien avec BanklessFR


🏭 Les tokens DeFi productifs sont-ils meilleurs que les autres ?

Rédacteur Bankless :Lucas Campbell, rédacteur en chef de BanklessHQ.

Aujourd'hui, les tokens DeFi entrent dans l'une des deux catégories suivantes : productifs ou non productifs.

Les tokens DeFi non productifs sont les classiques "tokens de gouvernance sans valeur" que nous connaissons tous. Des tokens comme l’UNI et le COMP en sont les parfaits exemples ; bien qu'ils aient généré des centaines de millions de dollars de revenus depuis leurs genèses respectives, ces tokens représentent simplement le droit de participer à la gouvernance. Il n'y a pas de droits sur les flux de trésorerie.

D'un autre côté, nous avons également vu émerger des tokens DeFi productifs comme le SUSHI et l’AAVE. Il s'agit du Saint Graal des crypto-actifs, car ils représentent à la fois des droits de gouvernance et des droits sur le flux de trésorerie on-chain. Contrairement à leurs homologues, ils permettent aux détenteurs de staker leur position en échange d'un revenu passif sous forme de frais du protocole (et dans certains cas d'inflation).

Pour Aave, les détenteurs du token natif peuvent faire du staking dans le module de sécurité (Safety Module) où leur capital servira de garantie de dernier recours. En retour, ils gagnent des récompenses provenant d'une réserve de l’écosystème et des frais de protocole. De même, les détenteurs de SUSHI ont la possibilité de staker leurs tokens et de recevoir des xSUSHI, qui rapportent environ 16,6 % de tous les frais générés sur Sushiswap.

Intuitivement, on pourrait penser que les actifs productifs ont l'avantage - ils seront toujours le meilleur choix pour les investisseurs. Mais ce n'est pas forcément le cas, et en fin de compte, le plus important en matière d'investissement est la performance du marché.

Comme dans la finance traditionnelle, le plus important n'est probablement pas de savoir si le token a des droits de trésorerie. C'est plutôt la croissance des fondamentaux sous-jacents tels que les volumes, les revenus, les utilisateurs, etc. qui détermine les valorisations.

Cet article cherche à savoir si les tokens productifs présentent des avantages par rapport aux tokens non productifs, en s'appuyant sur des preuves quantitatives (et qualitatives). Pour ce faire, nous utiliserons deux ensembles de protocoles similaires, l'un présentant un actif productif et l'autre un actif non productif.

Il s'agit de l’ensemble (1) Uniswap/Sushiswap et de l’ensemble (2) Compound/Aave.

Comparons ce qui est comparable

Uniswap et Sushiswap

Naturellement, la mesure clé à comprendre avec tout token de DEX comme le SUSHI et l’UNI est le volume d'échange. Il s'agit d'un indicateur fondamental de l'adoption et du succès d'une place de marché décentralisée. Un volume plus élevé se traduit par une augmentation des revenus générés par le protocole, ce qui augmente la valeur de ces tokens DeFi.

Et la croissance du volume a été en faveur d'Uniswap. Selon Token Terminal, les volumes quotidiens au début de 2021 étaient en moyenne de 733 millions de dollars par jour. Avec le lancement de la V3 le mois dernier, les volumes moyens d'Uniswap sont passés à plus de 1,4 milliard de dollars par jour, soit un doublement depuis le début de l'année. En comparaison, le volume quotidien moyen de Sushiswap était d'un peu moins de 400 millions de dollars au début de l'année et a atteint 560 millions de dollars dernièrement, soit une modeste augmentation de 42 % au cours des six derniers mois.

Source des données : Token Terminal

Les volumes sont directement liés aux frais, il n'est donc pas surprenant que le graphique des revenus quotidiens soit identique au précédent. Mais il y a une différence clé dans ce que ces revenus signifient pour chaque protocole. Comme mentionné, les détenteurs de SUSHI peuvent staker leurs tokens et recevoir des xSUSHI, ce qui représente effectivement le droit à 16 % de tous les revenus générés sur le protocole. L’UNI, en revanche, ne représente rien, et tous les revenus générés sont dirigés vers les fournisseurs de liquidités.

Comme prévu sur la base de la croissance du volume, Uniswap est en tête de la croissance AAJ avec une augmentation de 72 %, atteignant 3,3 millions de dollars de revenus quotidiens pour les LP. En comparaison, les revenus de Sushiswap n'ont augmenté que de 42 % cette année pour atteindre 1,6 million de dollars en frais quotidiens - dont 250 000 dollars par jour pour les détenteurs de xSUSHI.

Source des données : Token Terminal


🧠 Bonus : Si nous prenions Uniswap et l’UNI, et les modélisions selon les mêmes paramètres que le xSUSHI, les "détenteurs de xUNI" seraient en passe de gagner plus de 220M$ en frais cette année ! En appliquant le même taux de staking de 27% que Sushiswap, cela signifierait que les stakers d’UNI auraient un rendement annuel presque identique de 7,55%. 🤔


En fin de compte, il n'y a qu'une seule métrique qui compte pour les investisseurs : la performance du prix. Chaque investisseur veut monter sur le cheval le plus rapide. Et le marché est l'arbitre ultime en la matière. Bien que l’UNI ne représente aucun droit sur les flux de trésorerie du protocole, et bien qu’il fasse partie d’un écosystème de gouvernance relativement statique, il surperforme toujours le SUSHI.

Cela a du sens après quelques recherches. L’UNI dépasse le SUSHI dans les domaines clés qui déterminent l'évaluation des DEX (volumes et revenus). Cependant, il y a aussi un aspect qualitatif important que nous devons souligner et qui peut avoir eu un impact direct sur les performances cette année : les calendriers d'appport de nouveaux tokens.

Sushiswap a connu un important déblocage de tokens SUSHI à la fin du mois de mars pour les LP vested, alors qu'il continue à distribuer des récompenses de liquidity mining sur une base hebdomadaire. A l'inverse, Uniswap a beaucoup moins de tokens sur le marché car il n'y a pas de programmes de liquidity mining et tous les tokens vested reviennent aux mains de l'équipe centrale, des investisseurs et de la communauté. C'est probablement la raison pour laquelle le SUSHI a commencé à baisser en mars et avril.

Cela dit, les deux protocoles ont connu des années remarquables. Le SUSHI a augmenté de plus de 189 % en prix libellé en USD, tandis que l’UNI a connu une croissance de 378 % rien que cette année.

🥇 Le gagnant : le token de gouvernance “qui n’a pas de valeur”.

Source des données : Token Terminal

Compound et Aave

Compound et Aave proposent une dichotomie similaire à Uniswap et Sushiswap. Compound représente le protocole de prêt basé aux États-Unis, soutenu par V.C. et qui évolue plus lentement. Aave est l'opposé - l'équipe et sa communauté ont pris la voie de la rapidité avec un listing d'actifs en continue, tout en dotant le token AAVE de droits sur le flux de trésorerie via l'introduction de l’Aavenomics.

Mais comment les comparer ? Comme pour les DEX et le volume d'échange, l'un des éléments clés à prendre en compte dans les protocoles de prêt est la croissance du volume d'emprunt.

Un volume d'emprunt plus important se traduit par de meilleurs taux d'intérêt pour les fournisseurs de liquidités, ce qui attire plus de capitaux, ce qui augmente la capacité d'emprunt du protocole. Malgré une avance de longue date, Compound a récemment perdu sa position après qu'Aave ait lancé un programme de liquidity mining très attendu en mai 2021.

L'introduction du programme de liquidity mining d'Aave a entraîné une augmentation massive de la demande d'emprunt sur le protocole. Pour vous donner une idée, Aave a commencé l'année 2021 avec seulement 500 millions de dollars de dette en cours, ce qui, comparé à Compound à l'époque, était considérablement plus petit, puisque Compound facilitait plus de 1,7 milliard de dollars de prêts.

Aujourd'hui, Aave a connu une croissance fulgurante de 1 700 % en volume d'emprunt depuis le début de l'année et traite désormais plus de 10 milliards de dollars de prêts. Cela dit, la dette de Compound a également augmenté de façon substantielle, de plus de 200 % en cumul annuel, pour atteindre 5,3 milliards de dollars.

Source des données : Token Terminal

Naturellement, en raison de l'augmentation du volume des emprunts, Aave a également pris la tête des revenus quotidiens générés, ce qui est de bon augure pour les détenteurs d'AAVE.

Actuellement, Aave gagne un peu moins de 1 million de dollars par jour en revenus, dont la majorité va aux prêteurs. Pendant ce temps, Compound a connu une baisse récente, probablement parce que les emprunteurs migrent vers Aave pour son programme de liquidity mining, le protocole de taux d'intérêt générant 550 000 dollars par jour pour les LP.

Il est intéressant de noter que les revenus d'Aave ont augmenté de plus de 360 % cette année, tandis que la croissance de Compound est stable à 2 % depuis le début de l'année, suite à la récente baisse.

Source des données : Token Terminal

Je vais le répéter encore une fois : au final, la chose la plus importante pour les investisseurs est la performance. Les investisseurs veulent que les chiffres augmentent.

Et avec la croissance explosive d'Aave cette année, il ne faut pas s'étonner que le protocole surperforme son ami Compound. Les deux actifs se sont bien comportés cette année, avec une augmentation de plus de 123% pour le COMP. Cependant, l’AAVE est gagnant avec une augmentation de 255% depuis le début de l'année.

🥇 Le gagnant : le token DeFi productif.

Source des données : Token Terminal

Conclusion

Uniswap, bien qu'étant un actif non productif, a surperformé son homologue productif. Cependant, Aave, étant un actif productif, a surpassé son concurrent non productif. Qu'est-ce que cela signifie ? Que l'actif soit productif ou non n'a probablement pas d'importance. Ce qui compte le plus, c'est le produit sous-jacent et sa croissance.

Si les fondamentaux sont là et qu'ils se développent, le marché y réagira, que le token ait ou non un mécanisme d'accumulation de valeur.

Sans vouloir offenser les détenteurs d'UNI (j'en fais partie), le token pourrait aussi bien être classé comme un presse-papiers. Il n'y a pas de droits aux flux de trésorerie et il n'y a presque pas de gouvernance (je concède qu'il y a eu plus d'activité de gouvernance récemment).

Mais devinez quoi ? Uniswap continue d'être la force dominante parmi les DEX. Aucun autre protocole ne s'approche du volume et des frais qu'il génère, comme en témoignent sa domination du marché de plus de 60 % et sa croissance à trois chiffres depuis le début de l'année.

Source : Dune Analytics

Cela vaut également pour Aave, qui a plus de volume d'emprunts et de revenus que son homologue et qui, grâce à un programme de liquidity mining, a largement dépassé Compound en termes de croissance cette année. Et je suis prêt à parier que cela serait vrai si l’AAVE était un token de gouvernance improductif et “sans valeur”. La caractéristique productive de l’AAVE n'est que la cerise sur le gâteau.

Ma théorie est la suivante : qu'un token soit productif ou non, cela n'a pas d'importance. Ce sont l'adaptation au marché et la croissance du produit qui importent. Donc oui, même si le fait de disposer d'un mécanisme d'accumulation de valeur sur lequel les détenteurs peuvent compter et s'appuyer est une bonne chose, en fin de compte, cela ne garantit pas que le nombre de tokens augmentera, ni qu'il surpassera un protocole similaire avec un token natif non productif.

Nous constatons que cela est également vrai dans la finance traditionnelle. Amazon et d'autres actions de haute technologie à forte croissance n'ont jamais versé de dividendes. Et je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui participe réellement à la gouvernance des actionnaires.

Mais combien de choses avez-vous commandées à Amazon ce mois-ci ?


👉 Les actions à entreprendre

  • Débattre de l'importance des actifs productifs dans la DeFi.


🔎 Le zoom sur l'auteur

Lucas Campbell est le rédacteur en chef de BanklessHQ. Il travaille également avec des équipes sur la conception de l'économie et de la gouvernance des tokens par le biais de 🔥_🔥 (Fire Eyes DAO), en travaillant avec des projets à la pointe de l'industrie crypto comme Aave, Balancer, Gitcoin, Rocket Pool, et bien d'autres.


🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur BanklessHQ le 17 juin 2021. Ce contenu a été traduit et édité par Jon.


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.