Jun 25, 2021 • 7M

🎞️📑 L'abrégé du vendredi - ✔️🏴 Point d’étape sur la DeFi | Vance Spencer, Santiago Santos & Spencer Noon

Trois figures emblématiques de la DeFi font le bilan

Comment
Share
 
1.0×
0:00
-6:38
Open in playerListen on);
Episode details
Comments

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Donnez X pour que BanklessFR reçoive X+Y

Superfluid : stream x DAI / mois


Chère Nation Bankless,

Aujourd’hui FlowBear nous propose l’abrégé d’une vidéo de BanklessHQ, animée par Ryan et David. Ce podcast met en scène trois grandes figures de la DeFi, Santiago Santos, Vance Spencer et Spencer Noon. Ils font le point sur la situation de la DeFi : définition, propriétés, taille du marché adressable, questions sur la règlementation, etc.

Bonne écoute et bonne lecture, passez un excellent weekend,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


🎧 Les podcasts NFT de la semaine

Cette semaine nous vous proposons deux podcasts :

  • Le premier est le podcast de lancement du livre NFT Révolution.

  • Le second, dans lequel est discuté une nouvelle manière de faire des drops de NFT. Les animateurs du show, Rem et John, accueillent Xavier, un artiste venu faire la présentation de Suspended Soul.


📽️ Le replay de la semaine


🤝 DAO en lien avec BanklessFR


✔️🏴 Point d’étape sur la DeFi | Vance Spencer, Santiago Santos & Spencer Noon

Ryan et David ont invité trois grandes figures de la DeFi pour faire un point d’étape sur le développement de cette nouvelle industrie. On retrouve Santiago Santos de Parafi Capital, Vance Spencer de Framework Ventures et Spencer Noon du Variant Fund.

Qu’est-ce que la DeFi ?

La finance décentralisée repose sur les smart-contract, qui permettent d’exécuter automatiquement des accords préalablement formalisés entre plusieurs parties, sans que l’une des parties ne puisse faire obstacle à son exécution. Cet aspect prédictible est à la base de ce nouveau système financier où des biens s’échangent sans besoin de tiers de confiance. Les différentes applications peuvent cohabiter et se combiner, et n’importe qui peut contribuer à cette plateforme de protocoles open-source.

Ses principales propriétés

- Comme son nom l’indique, la décentralisation est un élément clé de la DeFi. On réalise son importance lorsque les choses tournent mal, comme l’ont montré les récents problèmes qu’a connu la BSC

- La DeFi minimise le risque de contrepartie, présent dans la finance traditionnelle et qui se dévoile en temps de crise. Celle des subprimes en 2008 est venue, entre autres, de l’incapacité des ménages endettés à rembourser leur prêt immobilier

- L’écosystème est neutre car les règles du jeu, appliquées par les smart-contract, sont connues de tous à l’avance. Au contraire, dans le système financier classique, l’existence d’autorités externes est nécessaire pour réguler les banques et les forcer à un minimum de transparence

Quelle est la taille du marché potentiel ?

En se basant sur la taille du marché bancaire actuel, Vance estime que le marché potentiel de la finance décentralisée représente entre 10 000 et 100 000 milliards de dollars. Spencer et Santiago le voient encore bien plus large, considérant que la DeFi s’adresse aussi aux centaines de millions de personnes dans le monde vivant hors du système bancaire. 

Il est ainsi compliqué de mettre un chiffre sur ce marché, d’autant qu’il est probable qu’apparaissent dans le futur des cas d’usage que l’on n’imagine pas aujourd’hui.

La réglementation : une menace ?

Les trois invités sont relativement optimistes quant aux réglementations qui pourraient être mises en place aux Etats-Unis autour de la finance décentralisée. Ils estiment que les autorités observent pour le moment la croissance du secteur, soucieuses que toutes ces innovations bénéficient aux consommateurs. Leur objectif est aussi que le marché américain soit compétitif sur la scène internationale. C’est l’approche qui a été adoptée pour les champions américains d’internet (Google, Youtube, etc.) avec qui elles ont travaillés pour établir des standards réglementaires propres à ces nouveaux secteurs.

L’explosion des cryptodollars

Les stablecoins adossés au dollar ont connu une croissance folle au cours des deux dernières années. Ils ont remplacé le bitcoin comme monnaie d’échange numérique. Cette adoption est universelle et concerne aussi bien particuliers qu’institutionnels, dans le monde entier. Les stablecoins permettent d’échapper au système financier traditionnel en offrant plus de contrôle à l’utilisateur sur sa monnaie. Ils ouvrent aussi de multiples cas d’usage dans la DeFi, notamment la possibilité de toucher un rendement significatif. Les trois invités appellent de leur vœux plus de projets de stablecoins réellement décentralisés.

D’où viennent les rendements attractifs que l’on voit dans la DeFi ?

Les rendements que l’on observe dans la DeFi sont dus à plusieurs facteurs.

- Ils sont généralement en partie constitués du token natif du protocole. Ces tokens de gouvernance ont de la valeur dès lors que l’application est populaire

- Il y a une forte demande pour les actifs existants sur le réseau, notamment les stablecoins

- Ce rendement élevé correspond aussi à la prime de risque dont sont gratifiés les investisseurs, qui s’aventurent dans un système expérimental où le risque est omniprésent

- Le coût du capital est beaucoup plus faible que dans la finance traditionnelle : les protocoles sont hyper efficients, une dizaine de développeurs suffit à faire tourner des applications dans lesquels sont déposés des milliards de dollars. D’après Spencer, chaque ligne de code du protocole Uniswap vaut 18 millions de dollar, si l’on divise la capitalisation du token UNI par le nombre de lignes de code. Les banques ont de leur côté des coûts de structures très conséquents et une rentabilité moindre

- La composabilité permet d’empiler les sources de rendement à l’infinie

Santiago estime que ces rendements sont partis pour durer. Il voit l’émergence en cours des produits dérivés comme une autre source prometteuse

Le développement des Layers 2

En attendant qu’arrivent les solutions de Layer 2 comme Optimism et les ZK-Rollups, la BSC et la side-chain de Polygon ont offert des alternatives abordables au réseau Ethereum. Ces deux projets ont adopté une méthode d’acquisition efficace : favoriser le développement de fork d’applications emblématiques et attirer les utilisateurs à l’aide de récompenses dans leur token natif (BNB et Matic). Il sera intéressant de voir si les utilisateurs resteront fidèles à une solution en particulier ou s’ils passeront de l’une à l’autre pour maximiser leurs profits. 

Il faudra également veiller à ce que les nouveaux modèles qui émergent soient robustes afin qu’ils ne nuisent pas à l’écosystème. Quoi qu’il en soit, il est clair que les Layer 2 représentent le futur de la finance décentralisée.


🔎 Le zoom sur les invités

Santiago Santos, Vance Spencer et Spencer Noon sont trois figures emblématiques de la DeFi. Ils évoluent respectivement chez Parafi Capital, Framework Ventures et Variant Fund.


 💬 🇫🇷 Ce texte est le résumé d’une vidéo en anglais publiée par BanklessHQ le 10 juin 2021. N’hésitez pas à la visionner si le sujet vous intéresse. Cet article a été écrit par FlowBear et édité par Jon. Source :


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.