🎞️📑 L'abrégé du vendredi - 🗳️🔑 Gouvernance & Capital | Joel Monegro

Comment la blockchain réécrit le contrat social

  
0:00
-7:39

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Clr.fund : x WXDAI = x + y WXDAI donnés

Superfluid : stream x DAI / mois


Bonjour les Bankless,

Clr.fund vient de lancer son 7ème round de financement. Nous sommes de plus en plus à travailler sur les différents podcasts et newsletters, et nous y consacrons de plus en plus de temps. Nous avons besoin de moyens pour payer ceux qui souhaitent vivre de ce travail et pour financer les différentes charges inhérentes à notre activité. Nous avons besoin de votre soutien.

Nous n’avons pas mis en place d’abonnements payants obligatoires de manière à supprimer le plus de barrières possible à l’entrée dans notre univers Bankless. Nous ne faisons pas de publicité ni d’opération de sponsoring car nous souhaitons travailler uniquement pour nos auditeurs et nos lecteurs. Nous allons prochainement mettre en place d’autres solutions de financement participatif, comme Patreon.

Nous approchons du premier anniversaire de la newsletter et fêtons déjà les 1 500 abonnés. Pour cette occasion, nous vous présentons un nouveau format d’article, proposé par FlowBear : 🎞️📑 L’abrégé du vendredi.

Il s’agit du résumé d’une longue vidéo de BanklessHQ. Sa lecture ou son écoute vous permettra de gagner un temps précieux par rapport à la vidéo originale. Les éléments les plus importants de la vidéo sont extraits dans un article et un podcast qui ne prendront que quelques minutes de votre temps.

Aujourd’hui, FlowBear nous propose un abrégé d’une discussion entre Joel Monegro, David et Ryan. Il y est sujet du lien fort qui existe entre gouvernance et capital. Nous allons voir comment la blockchain modifie le contrat social à ce niveau.

Bonne écoute, bonne lecture et bon weekend,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


📽️ Le replay de la semaine


📰 L’ article de la semaine

Après la naissance de la DAO de DeFi France, c’est au tour de Bankless DAO d’être lancée par Bankless LLC (le média anglophone). Nous vous proposons de lire le résumé de l’activité de la première semaine de vie de la DAO, traduit en français.

Bonne lecture !


🤝 DAO en lien avec BanklessFR

| 🏴 Bankless DAO | 🐓 DAO DeFi France | 


🗳️🔑 Gouvernance & Capital | Joel Monegro

Joël Monegro est le co-fondateur de Placeholder VC, un fonds de capital risque qui investit dans des projets blockchain et Web3. Il travaillait auparavant chez Union Square Ventures. Au cours de cette conversation, Ryan et David explorent avec lui les liens entre gouvernance et capital et en quoi ces concepts évoluent avec l’arrivée de la blockchain.

Gouvernance & capital

L’une des caractéristiques qui nous distingue des autres espèces est notre capacité à nous coordonner en communauté pour avancer vers un objectif commun. Pour cela, nous avons besoin de prendre des décisions et d’établir un consensus. JM décrit la gouvernance comme la structure que les humains utilisent pour s’organiser et parvenir à ce consensus. Ce concept s’applique dans tout contexte social, que ce soit à l’échelle d’un foyer, d’une ville ou d’un pays. 

Nous nous coordonnons principalement pour exploiter les ressources économiques dont nous disposons et pour définir la manière dont nous les allouons au sein de la communauté. Pour cela, l’outil que nous avons utilisé jusqu’à présent est l’écriture. 

Exemple : une entreprise dispose de capital financier et a besoin de main d’œuvre. Un contrat de travail permet d’établir que l’employé fournira une certaine quantité de travail en échange d’un salaire. Les deux partis signent et le consensus est établi. 

JM expose un second concept, celui du capital. Adam Smith définissait le capital comme la part des actifs qui génèrent du revenu (une action ou un bien immobilier par exemple). JM en a une conception bien plus large et l’étend à tout ce qui permet d’exercer un contrôle sur des ressources économiques. Il peut s’agir d’un pouvoir politique (les prérogatives d’un maire) ou de l’influence qu’exerce une personne sur un groupe (le pouvoir que donnent à Nabila ses millions de followers). Ces formes de capital sont intangibles et difficiles à mesurer.

La valeur de l’influence

Associant ces deux concepts, JM explique que détenir - même en partie - le contrôle d’un système (= un pouvoir de gouvernance), représente un capital. De la même manière que l’influence que détient un homme politique sur ses concitoyens lui confère un capital politique, l’influence d’une personne au sein d’une DAO lui offre un capital social, plus ou moins précieux selon l’importance du protocole sous-jacent. 

C’est pourquoi un token de gouvernance peut être précieux sans pour autant procurer un revenu immédiat. Il représente une portion de contrôle sur un système qui, lui, a une valeur certaine.

La blockchain : rendre concrète toute forme de capital

JM décrit ensuite ce qu’il appelle des instruments du capital : des outils qui en font quelque chose d’observable, mesurable et actionnable. Ils permettent de créer un consensus autour du capital. Une action représente par exemple une part d’une entreprise. Elle matérialise une fraction de son capital et sa valeur est - en théorie - proportionnelle à la rentabilité de celle-ci. 

Un brevet est un autre instrument, permettant de représenter une forme intangible de capital, à savoir une idée. Ce faisant, ce capital devient échangeable. Il a un prix et peut être vendu.

Cependant, il existe de nombreuses formes de capital pour lesquels nous ne disposons pas encore d’instrument. La grande nouveauté induite par la blockchain est qu’elle permet de facilement développer des instruments pour tout type de capital. Les tokens de gouvernance matérialisent l’influence d’un membre sur la DAO.  Une influenceuse pourrait aussi lancer un token représentant son audience et dont le prix augmenterait proportionnellement à son nombre de followers. Les possibilités sont infinies.

Des smart-contracts pour remplacer l’État ?

Les smart-contracts permettent d’exécuter automatiquement des accords préalablement formalisés entre deux parties, sans que l’une des parties ne puisse faire obstacle à son exécution. Ils permettent de fonctionner de manière plus efficace, économe et en autonomie totale. Plus besoin de recruter des armées de comptables et de juristes pour s’assurer que le contrat est bien respecté. De même, pas de possibilité de conflit car tout est prédéfini en amont. Le code remplace la confiance et supprime le besoin de recourir à une entité tierce (via un procès par exemple) si l’accord est rompu. 

Prenons l’exemple d’une entreprise qui commande une tonne d’oranges à un agriculteur. Dans le monde actuel, les deux partis concluent un contrat. L’entreprise s’engage à payer X euros à la livraison des oranges. Si le paiement n’est pas fait en temps et en heure, l’agriculteur doit recourir à des moyens légaux pour obtenir son dû. Si ce contrat était réalisé via un smart-contract sur la blockchain, le compte de l’entreprise serait automatiquement débité à réception de la marchandise. Pas moyen d’y couper. 

Le recours à l’État et à sa violence légitime n’est plus nécessaire.


🔎 Le zoom sur l'invité

Joël Monegro est le co-fondateur de Placeholder VC, un fonds de capital risque qui investit dans des projets blockchain et Web3. Il travaillait auparavant chez Union Square Ventures.


 💬 🇫🇷 Ce texte est le résumé d’une vidéo en anglais publiée par BanklessHQ le 26 avril 2021. N’hésitez pas à la visionner si le sujet vous intéresse. Cet article a été écrit par FlowBear et édité par Jon. Source :


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.