💭 La réflexion du mercredi - 🏴 Une Nation Bankless - Partie V

Pourquoi l’avenir de l’organisation humaine est numérique


⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • ⚡ Sur clr.fund, CLR matching en cours, vos participations sont complétées par une portion du matching pool

  • 🤖 Sur Gitcoin.co, pas de CLR matching actuellement, trimestriel

  • 🎴 Sur Rarible, vente de cartes NFT collectionnables, 3/10 restantes au prix de base

  • 📟 Adresse Ethereum : banklessfr.eth

Nous sommes un média communautaire et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de rester totalement indépendants 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Financer le projet sur clr.fund


Chers Bankless,

Aujourd’hui nous vous présentons les réflexions finales de la suite d’articles écrite par David à propos de la Nation Bankless 🏴.

Vous n’avez pas pu lire les premières parties ?

Les voici :

Bonne lecture et à très bientôt 🙂 !

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer

  • ⚫ Le Round 3 du système de financement clr.fund, du lundi 11 janvier au mercredi 27 janvier

  • 📺 Le Live DeFi France #16, le lundi 25 janvier à 17h, sur le compte YouTube de DeFi France

  • 🎙️ La discussion DeFi de la semaine, le lundi 25 janvier à 21h, sur Twitch


    📽️ Le replay de la semaine


    📰 L’article de la semaine

    Sur son blog, Brice raconte l’histoire de deux modèles de seigneuriage : Basis contre ESD.

    Curieux ? Allez y jeter un œil 🙂 !


    🏴 Une Nation Bankless - Partie V

    Durée de lecture : 11 min // Difficulté : moyenne

    Auteur Bankless : David Hoffmanconseiller de RealTanimateur de Bankless, & animateur de POV Crypto

    Les sous-nations

    La différence fondamentale qui distingue Bitcoin et Ethereum est que Bitcoin est un protocole et Ethereum est un protocole de protocoles. Dans la deuxième partie, nous avons discuté de la manière dont les États-Unis ont étendu leur pays au-delà de tout autre pays avant eux, car ils ont rendu possible l’existence de sous-protocoles dans le cadre du protocole principal. Les sous-protocoles (les états) sont mis en place pour définir des règles plus finement réglées dans leur domaine particulier, afin de s'assurer que le protocole convienne à un plus large éventail d’environnements. En conséquence, le protocole “agrégé” des États-Unis est un protocole de protocoles flexible et dynamique qui est capable de se transformer de manière à s'adapter précisément à son environnement.

    Chaque contrat sur Ethereum représente sa propre Sous-Nation d'Ethereum. Par défaut, un smart contract est souverain de son propre domaine. D'autres smart contracts sur Ethereum ont la possibilité d’en influencer un autre seulement s'il est expressément autorisé à le faire.

    Toutes les Sous-Nations d’Ethereum reçoivent une protection complète de la part de la blockchain Ethereum. Tant qu'Ethereum peut résister aux attaques, la survie des Sous-Nations Ethereum sont garanties.

    Une Sous-Nation Ethereum est également une entreprise qui propose ses services à d'autres, conçues pour générer une activité économique par des moyens particuliers. C'est ainsi qu'Ethereum génère les taxes pour financer également le budget de la sécurité. Toutes les Sous-Nations d'Ethereum génèrent une activité économique qui paie des frais de transaction aux validateurs de la Nation Ethereum.

    Les Sous-Nations comme Uniswap, MakerDAO, Compound ont leurs propres frais internes qui génèrent la sécurité de leur propre domaine. Les frais de change de 0,3% sur Uniswap incitent la liquidité à s’installer sur Uniswap, ce qui rend l’échange résistant à la manipulation. Les frais de stabilité de MakerDAO établissent la capitalisation du MKR, ce qui incite les acheteurs de derniers recours. Compound obtient des frais d'intérêts des emprunteurs, en partie payés aux fournisseurs, et à l'avenir ils seront probablement payés aux propriétaires de jetons COMP.

    Ces frais sont les taxes de chaque Sous-Nation. La quatrième partie de cette réflexion illustre comment, au fil du temps, les nations demandent de plus en plus d'impôts à leur circonscription. Au début, une nation facture ce dont elle a besoin pour offrir une protection décente. Une fois qu'un monopole est établi et que l’on ne peut plus se passer de ce service, ces impôts qui étaient équitables se transforment finalement en extorsion. Contrairement aux nations physiques, les applications sur Ethereum ne peuvent jamais empêcher que l’on se passe des services de leur Sous-Nation. Si une Sous-Nation commence à facturer des impôts et que ceux-ci sont considérés comme de l'extorsion. Il est probable qu'elle poussera les capitaux à l'intérieur de son système vers un autre, où les mêmes services peuvent être trouvés à un taux d'imposition inférieur. Ethereum est une nation numérique de Sous-Nations à extraction minimale.

    Les Sous-Nations sur Ethereum peuvent être soit un smart contract unique avec une seule fonction, soit un système connecté de plusieurs smart contracts, avec un réseau de conditions, “si-ceci alors-cela”, qui aboutit à un produit holistique.

    Les royaumes à contrat unique

    Le système d’AMM Uniswap est un bon exemple de «royaume à contrat unique», il est composé d'une seule adresse de contrat. Toutes les autres adresses Ethereum peuvent accéder et utiliser le contrat Uniswap, mais aucune autre adresse n'a la capacité de modifier le protocole et la capacité de manipuler son fonctionnement, le protocole est fixe.

    Les sous-nations à contrat unique sont robustes en raison de leur simplicité. Le fait qu'un seul contrat contienne toutes les fonctions nécessaires réduit les vecteurs d'attaque possibles. Il y a simplement moins à s'inquiéter. Le corrélat avec le monde réel pour une Sous-Nation à contrat unique est une «Ville-État», comme Singapour ou Monaco, qui de la même manière, tire sa force de son autonomie par rapport au reste du monde.

    L'autonomie totale par rapport au reste de l'écosystème Ethereum permet à ces Sous-Nations à contrat unique d'être relativement immunisées contre les changements apportés au reste de l'écosystème Ethereum et ne sont vraiment exposées qu'à la taille de l'écosystème dans son ensemble. D'autres applications sur Ethereum pourraient exister puis disparaître, mais Uniswap et tous ses échanges resteront indéfiniment.

    Coalitions multi-contrats

    Des objectifs plus ambitieux nécessitent plus de flexibilité que ce qu'un royaume à contrat unique peut offrir. Les différentes exigences d'un système plus vaste peuvent être séparées dans des contrats distincts. Chaque contrat n'est responsable que de son fonctionnement, et les extrants de ce contrat sont les intrants pour les autres membres de sa coalition. Cela permet à chaque contrat de se spécialiser et de se concentrer sur une tâche particulière tout en s'appuyant sur d'autres contrats pour faire de même. Si les constructeurs de cette Sous-Nation orchestrent correctement ces différents contrats, le système holistique d'entrées / sorties de tous les contrats crée un produit résultant d’une coalition multi-contrats.

    Les applications plus grandes et plus complexes sur Ethereum sont des unions de plusieurs contrats qui fonctionnent ensemble pour produire un tout supérieur à la somme de chaque partie. Ces coalitions de contrats sont composées de systèmes d'incitations, d'agents et d'entrées / sorties. Le but de ces protocoles de Sous-Nation est de produire une économie saine qui retourne la ressource au protocole.

    MakerDAO

    MakerDAO est une sous-nation Ethereum. MakerDAO est une composition de nombreux agents d'interconnexion différents, avec des incitations, des entrées et des sorties. Le protocole Maker est un système conçu pour produire une sortie utile (le DAI), et recevoir une ressource pour le faire (frais de stabilité).

    Compound

    Compound est également une sous-nation Ethereum. Il suit les mêmes règles de base qui ont été décrites.

    Entrée gratuite, sortie gratuite

    La gouvernance est peut-être le plus gros problème non résolu de l'humanité. La raison principale pour laquelle les nations sont allées et venues tout au long de l'histoire humaine est que nous n'avons pas encore résolu la gouvernance à son niveau fondamental. Comment décidons-nous comment gouverner équitablement les systèmes qui nous gouvernent ? En outre, les répercussions d’une mauvaise gouvernance dans les Nations sont importantes, car  les électeurs d’une Nation sont généralement incapables de «se retirer» de ces systèmes. Lorsque les religions étaient à leur apogée, «se retirer» consistait à choisir soit l’oppression, soit la mort. Les États-Nations recouvrent désormais la Terre et il n'y a aucun endroit où aller une fois que vous avez révoqué votre citoyenneté. De toute façon, révoquer sa citoyenneté n'est tout simplement pas une chose avantageuse. Vous êtes piégé. Les vieilles Nations sont des monopoles qui sont également capables de vous dicter comment vivre votre vie.

    Les Nations Numériques sont exclusivement des systèmes où l’on a le choix de participer. Lorsque vous êtes né, vous êtes considéré comme un constituant de la nation dans laquelle vous êtes né, mais vous n'êtes pas encore citoyen d'Ethereum ou de Bitcoin. C'est votre choix et quand vous le souhaitez.

    Cette différence ne peut être sous-estimée. Parce que les Nations Numériques sont libres de choix, elles doivent rivaliser pour obtenir votre citoyenneté. Elles doivent vous donner une bonne raison de rejoindre leur domaine. Afin d'attirer les électeurs et les capitaux, les Nations Numériques doivent fournir des produits réels et des services qui ont une réelle valeur afin d'attirer la participation.

    Les Nations Numériques se retrouvent dès le début au milieu de la bataille. Elles partent de rien, et la seule façon de développer leur nombre d'utilisateurs et leur valeur est de fournir une valeur réelle pour le monde.

    Les nations traditionnelles n'ont jamais eu à subir un tel degré de concurrence libre sur le marché. Le contrôle monopolistique de leurs électeurs et du capital de leurs électeurs les a rendus à l’abri des pressions du marché libre. Même ceux qui disposent des ressources et des relations disponibles pour cacher leurs actifs à l’étranger (comme le montrent les Panama Papers) n’ont aucune capacité à tirer parti de leur richesse.

    Bitcoin et Ethereum permettent aux habitants des États-Nations de migrer leur capital vers le domaine numérique, où il peut être libéré et très fluide. Du fait de cette capacité de sortie, les États-Nations seront contraints de réduire l'extorsion de leurs électeurs, ou bien ils risqueront d'inciter à l'exode de leurs capitaux.

    La même chose est vraie pour les Sous-Nations d’Ethereum. Je m'attends à ce que le capital sur Ethereum soit fluide dans toutes ses Sous-Nations jusqu’à la fin des temps. Les sous-nations d’Ethereum sont en concurrence directe les unes avec les autres pour attirer les capitaux et les utilisateurs. Si quelqu'un crée une nouvelle sous-nation sur Ethereum qui offre des produits / services identiques ou meilleurs pour le même coût ou moins. Nous pouvons nous attendre à ce que le capital et les utilisateurs affluent dans ces nouveaux pools. Si une application facture trop cher son service, elle risque d'être fork avec un tarif réduit ou d'être remplacée par un concurrent offrant un service similaire. MakerDAO, Compound et Aave offrent tous des services suffisamment comparables pour que les frais qu'ils facturent gardent les autres sous contrôle.

    L'Individu Souverain

    Discutée dans le premier article, la Nation offre un support à l'individu, afin que l'individu puisse vivre sa vie avec un maximum de liberté et d'autonomie. Les nations qui restreignent la liberté et l’autonomie de l’individu (religions, URSS, Chine) ont tendance à être remplacées par d’autres qui ne le font pas. En effet, il n'y a pas de meilleur moyen d'organiser une économie que de laisser les gens, eux-mêmes décider de la meilleure façon de fournir de la valeur au monde, en tirant parti d'une combinaison de leurs compétences et de ce qu'ils apprécient faire.

    La nature des Nations Numériques laissant le choix à la participation, ainsi que la concurrence libre des applications, préserve la souveraineté de l'individu en donnant aux utilisateurs un maximum d'autonomie et de libertés. Dans les pays numériques, tous les utilisateurs sont des administrateurs.

    Dans un monde dominé par les Nations Numériques plutôt que par les États-Nations, l'emplacement physique du capital et de la valeur a disparu. L'argent et les actifs vivent uniquement sur Internet. Chaque Sous-Nation sur Ethereum n'est qu'à une seule transaction de votre wallet, prenant vie en sortant votre téléphone de votre poche. Le pouvoir que cela donne à l'individu ne peut être surestimé. Vous avez toute la force de la Nation Numérique Ethereum à portée de main, quel que soit l'État-Nation dont vous faites partie ou dans lequel vous vous trouvez.

    Le but d'une Nation est de favoriser une économie. L'économie des Nations Numériques est contenue dans Internet, mais se manifeste également dans le monde physique. Lorsqu'un client paie les produits ou services d'une entreprise en utilisant des BTC, des ETH ou des DAI, une transaction a été effectuée là où aucun État-Nation n'était pertinent. La même entreprise, le même service ou le même produit pourrait servir la même personne partout dans le monde et la transaction ne changerait pas.

    C'est le chemin vers une communauté humaine unique et mondiale. La protocolisation de l'argent et de la finance via les Nations Numériques sont les outils nécessaires pour franchir les limites de l'échelle organisationnelle que nous avons atteintes via l'État-Nation traditionnel. L'économie mondiale deviendra une économie mondiale unique lorsqu'elle fonctionnera sous un seul système monétaire et financier, qui traite tous les utilisateurs de la même manière.

    Les États-Nations, les entreprises et les individus sont tous traités sur un pied d'égalité sous la responsabilité de la Nation Numérique. Parce que personne ne bénéficie de privilèges que d'autres n'ont pas, nous pouvons casser le plafond de verre de la coordination mondiale et générer une économie holistique de la planète Terre.

    « Worldbuilding »

    Worldbuilding ou en français, “Création d’Univers” est le processus de construction d'un monde imaginaire, parfois associé à tout un univers fictif. Développer un décor imaginaire avec des qualités cohérentes telles que l'histoire, la géographie et l'écologie est une tâche clé pour de nombreux écrivains de science-fiction ou de fantasy. La création d’univers implique souvent la création de cartes, d'une histoire et de personnes, y compris des coutumes sociales et, dans certains cas, une langue inventée pour ce monde.

    La création d’univers est l'art d'un univers fictif, suffisamment réaliste et cohérent pour capturer l'esprit du public. En utilisant une définition plus large, il reflète l'état actuel d'Ethereum.

    Ethereum est le Nouveau Monde. C'est un paysage de nouvelles opportunités, attendant que les colons viennent s'y installer. Les richesses attendent ceux qui osent pénétrer en territoire inconnu et y établir quelque chose de significatif. Ceux qui s'aventurent dans l'inconnu et cultivent la terre sur laquelle ils s'installent sont récompensés par les futurs utilisateurs de leur terre.

    Contrairement à un monde construit dans un roman fantastique ou un film de science-fiction, Ethereum obéit toujours aux lois de l'univers. Il doit générer un cadre cohérent où les problèmes du monde réel sont résolus, et l'état actuel du monde extérieur, ainsi que le reste d'Ethereum, a un impact sur ce qui devrait et ne devrait pas être construit. Bien qu'Ethereum soit une page blanche, il répond également aux règles darwiniennes : seul ce qui est apte survivra.

    «Les passionnés de crypto-monnaie continuent de réapprendre les leçons que la finance ordinaire a apprises il y a des décennies. Vous pouvez voir une grande partie de l'histoire financière se rejouer, en accéléré, en observant la crypto-monnaie. … L'histoire de la crypto-monnaie pourrait [aussi] être le contraire, qu'il serait de voyager dans le temps pour oublier progressivement les leçons de la finance moderne. " - Matt Levine

    Ethereum est une page blanche. C'est une feuille vierge qui se remplit rapidement de toutes sortes d'expériences financières et économiques. Avec Ethereum, nous avons l’opportunité de «repartir à neuf» et de construire un nouveau paradigme financier à partir de rien. Nous avons le privilège de tirer les leçons de l’histoire qui ont fonctionné tout en laissant derrière elles celles qui n’ont pas fonctionné. Il est probable que tous les mécanismes financiers que les humains ont découverts et réussis seront répliqués sous forme d'applications sur Ethereum. De même, le phénomène malheureux d’hyper-financiarisation qui a provoqué la crise de 2008 et le «money-printer-go-brrr» de 2020 ne réussira probablement pas sur Ethereum. Ces choses ne se trouveront pas “utilisables” lorsqu'elles seront jetées dans le creuset du marché libre qu'est Ethereum.

    Les «royaumes à contrat unique» et les «coalitions multi-contrats» d’Ethereum constituent la nation Ethereum. Dans mon article «Ethereum est une structure émergente», j'ai discuté de la façon dont les applications DeFi sur Ethereum fusionnent au fil du temps en une structure financière unique, et comment cette structure est «Ethereum».

    Ethereum sera construit par des pionniers et des pèlerins alors qu'ils se déplacent vers l'ouest dans le Nouveau Monde, s'installent sur une parcelle de terre vide, la cultivent et incitent les autres à se joindre à eux dans ce qui est le fruit de leur travail, c’est à dire en s'exposant au territoire qu’ils ont façonné, un territoire totalement remanié et transformé. C'est ainsi qu'Ethereum sera construit.

    Porter l’étendard

    Toutes les nations ont leur propre culture. Ils génèrent des totems symboliques pour symboliser leur participation à quelque chose de plus grand qu'eux. Ernest Becker dans son livre «Denial of Death» qualifie la culture, la religion, les nations ou tout groupe comme les équipes sportives, les fraternités, les clubs sociaux, les sociétés secrètes, etc, de «projets d’immortalité». Les individus sont conscients de leur mortalité et de leur mort éventuelle, et ils exploitent cette peur de la mort en se distinguant d'un système qui est plus grand qu'eux.

    Les membres constituants de ces systèmes vont et viennent, mais l'entité elle-même vit. Les équipes sportives remplacent les anciens joueurs par de jeunes talents, mais l'équipe continue d’exister. Les dirigeants des États-Nations vont et viennent, mais la Nation elle-même persiste. Les fraternités gagnent un tout nouveau groupe de membres tous les 4 ans, mais les rituels, les secrets et les histoires sont transmis. Les cellules qui composent un corps humain sont remplacées une fois tous les ~ 7 ans, mais le corps, l'esprit et l'âme de l'individu sont toujours vivants.

    Les Nations sont immortelles, tant que leurs électeurs croient en leur pouvoir et leur légitimité. Les Nations Numériques en sont encore à leurs balbutiements et une grande partie de la culture et des symboles de ces systèmes émerge tout juste. Les Bitcoiners portent l'éclair «⚡️» pour illustrer le lightning network, les Ethereans portent le nom .eth pour signifier leur citoyenneté. Les totems sont un élément crucial de la culture d'une nation. Ce sont des symboles de sens auxquels les membres d'une nation peuvent se rallier et défendre leurs idées ensemble. Ils génèrent le symbolisme que nous pouvons tous partager ensemble en tant que communauté.

    ⚑

    J'ai porté le drapeau noir ⚑ comme symbole d'une nation Bankless, sans banque. Un drapeau non marqué illustre la neutralité de ces systèmes. Un drapeau sans marque ni couleur reflète la suppression de la subjectivité de la nation Bankless. Les couleurs, les rayures et les formes d’un drapeau d’État-nation reflètent leur attitude subjective et un drapeau noir est le rejet de cette attitude de gouvernance. Je n'accepte pas d'être gouverné par les caprices des autres, moi, je choisis plutôt de participer à un système qui a été cultivé par le marché libre. Le drapeau noir est une déclaration d'indépendance par rapport aux Nations qui l'ont précédé, mais c'est aussi une Nation. Badass.

    Si vous faites partie de la Nation Bankless, Portez l’étendard !


    Les idées et les concepts abordés ici reposent en grande partie sur des propos de :


    👉 Actions à entreprendre

  • Portez l’étendard ! Ajoutez le drapeau noir à vos profils de réseaux sociaux 🏴

  • Participez à la Nation Bankless 🏴 :

    Share

    • En suivant notre liste de diffusion Telegram :

    Liste de diffusion Telegram

    • En nous rejoignant sur le channel BanklessFR du serveur Discord de DeFi France :

    Discord DeFi France


    🔎 Zoom sur l'auteur

    David Hoffman est un conseiller de RealT et un des animateurs de Bankless et de POV Crypto. Il Ã©crit sur les thèmes de la DeFi et d'Ethereum. Découvrez aussi son exposé sur la manière dont l'ETH accroît sa valeur.


    🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless le 17 juin 2020. Ce contenu a été traduit par Vin et édité par Jon.


    🌱 N’hésitez pas à partager cette newsletter, de manière à faire grandir notre communauté.

    Share BanklessFR


    📚 Sommaires


    📰 Newsletters & infos pratiques


    ⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.