💭 La réflexion du mercredi - 🌐 L'ETH, l’obligation Internet

Déceler les différentes propriétés économiques de l’obligation Internet d'Ethereum avec le lancement d'Ethereum 2.0


🔋 Financer BanklessFR

  • ⚡ Sur clr.fund sur le L2 XDAI, plus d’infos ici (en anglais)

  • 👩‍🚀 Sur Gitcoin.co (le CLR matching commence le mois prochain)

  • 🎴 Sur Rarible, vente de cartes NFT collectionnables

  • 📟 Adresse Ethereum : banklessfr.eth / 0x7B187f598B910374109222BaC494F508a49bD209


Chers Bankless,

Le staking de l'ETH est là.

Et le lancement du staking sur Eth2 est équivalent à l’émission d'une obligation Internet pour l'économie décentralisée. Une économie mondiale décentralisée, entièrement construite sur Internet.

Et les gens commencent tout juste à s'en rendre compte.

Nos amis Collin Myers et Mara Schmiedt viennent de publier un whitepaper complet et un modèle financier sur Eth2 et son économie.

Ils ont modélisé le staking de l'ETH en prenant comme modèle celui de l’obligation Internet. Ce modèle aide les investisseurs à assimiler l'ETH à un nouveau type d'actif, révolutionnaire, natif à Internet, à travers le prisme des actifs qu'ils connaissent déjà - les obligations Internet perpétuelles.

Nous l'apprécions tellement que nous avons fait équipe avec eux pour en faire un résumé.

Bienvenue à l’inauguration de l’obligation Internet.

Let’s be Bankless 🏴 ,

- Jon & Brice


📅 Événements à ne pas manquer

  • 📺 Le Live BanklessFR, le lundi 30 novembre, à 17 h, sur le compte YouTube de DeFi France

  • 🎙️ La discussion DeFi de la semaine, le lundi 30 à 21 h, sur le Discord de Crypto Matrix


🌐 L'ETH, l’obligation Internet

Durée de lecture : 7 min || Difficulté : moyenne

Auteurs :Collin Myers de ConsenSys & Mara Schmiedt de Bison Trails

Un whitepaper sur les contrats de travail numériques à l'ère du Web3.0

Jusqu'à l'invention des réseaux à blockchain publics, il n'était pas facile pour des entités ou des personnes de participer directement à la couche de base d’Internet ou d'y obtenir une exposition financière.

L'arrivée du Web3.0 change la donne. Désormais, il est possible pour les participants du monde entier de s'exposer à l'économie open-source du web grâce à une nouvelle génération de contrats de travail numériques - les obligations Internet. 

Comprendre les propriétés fondamentales de ce nouveau type d'accord est une première étape essentielle pour créer de meilleurs modèles, évaluations et produits autour de celui-ci. A maturité, le rendement de la nouvelle couche de règlement d'Internet peut représenter un placement à taux sans risque, dans un écosystème financier décentralisé et peut devenir une référence pour évaluer le coût d'un transfert de valeur trustless.

Alors que les obligations Internet gagnent en popularité, la création d'une terminologie, et une vision commune, seront essentielles à leur adoption au niveau mondial.


📑 Pour lire le whitepaper sur les obligations Internet, cliquez ici


Que sont les obligations Internet ?

Aujourd'hui, les contrats de travail numériques les plus populaires impliquent une garantie de valeur pour le droit de fournir un travail et de gagner des récompenses. C'est ce que l'on appelle le "staking".

Comme les structures d'emprunt traditionnelles, le staking peut prendre différentes formes, mais il s'agit essentiellement d'un accord entre l'émetteur de l'obligation (le protocole) et le détenteur de l'obligation (le validateur ou le délégant).

Faisons une analogie avec le monde non numérique.

Dans de nombreuses régions du monde, les professionnels de la construction sont tenus d'acheter une obligation de garantie de conformité avant d'être légalement autorisés à fournir des travaux de construction. En achetant l’obligation de garantie de conformité, le professionnel de la construction accepte de travailler conformément aux règles et règlements conçus pour protéger les organismes gouvernementaux et les consommateurs contre toute perte financière potentielle. 

Une obligation Internet est une sorte d’obligation de garantie de conformité :

  1. Le donneur d'ordre : l'entité qui demande l'autorisation de travailler en offrant des capitaux et en acceptant un ensemble de règles

  2. Le bénéficiaire : l'entité qui fixe les règles de l’obligation Internet dans le respect d'un ensemble de règles et de garanties

  3. L'émetteur : l'entité qui garantit les obligations du donneur d'ordre

Dans le monde de la crypto et de la preuve de participation (proof of stake), les obligations de staking peuvent-être considérées comme un type d’obligation de garantie de conformité. Les validateurs d'Ethereum, par exemple, sont tenus de mettre en jeu 32 ETH comme garantie pour enregistrer leur nœud sur le réseau et pour obtenir en retour la "licence" qui vient soutenir les opérations de consensuson-chain.

En obtenant cette licence, le validateur accepte d'adhérer aux règles du réseau, qui consistent à se comporter de manière honnête et à garantir la poursuite des opérations. En retour, il reçoit des récompenses périodiques.

L’obligation Internet dans ce cas est un accord structuré entre :

  1. Le donneur d'ordre, c'est-à-dire le validateur

  2. Le bénéficiaire et l'émetteur, c'est-à-dire la blockchain Ethereum

Dans cet exemple, Ethereum agit à la fois comme créancier et comme émetteur. C'est-à-dire qu'elle définit et fait respecter programmatiquement les règles définies pour maintenir l'intégrité du réseau. Les validateurs qui remplissent leurs obligations sont récompensés pour les inciter à le faire, tandis que ceux qui ne remplissent pas leurs conditions de fonctionnement ou qui se comportent de manière malveillante risquent de se voir infliger des pénalités, des confiscations et/ou de perdre le droit de participer ("slashing").

Par conséquent, les positions de staking peuvent, dans un sens abstrait, être considérées comme un contrat de travail numérique du Web 3.0 qui ressemble et partage des modèles de comportement similaires aux structures des obligations Internet dans le monde financier traditionnel. 

Quelle est donc la principale différence ? 

Les détenteurs d’obligations Internet du Web3.0 sont à la fois prêteurs de capitaux, de main-d'œuvre et propriétaires du réseau.

Par conséquent, une obligation Internet est un nouveau type de contrat de travail numérique incitatif qui, à maturité, peut être décrit comme une obligation hybride perpétuelle présentant les caractéristiques d’une dette et d'equity. 🔥

Les obligations Internet d’Eth2 

Les obligations Internet d’Eth2 se comportent comme des actifs évolutifs, en raison de la nature des logiciels libres et des propriétés de remboursement évolutives liées au déploiement progressif d'Eth2.

Le whitepaper que nous avons publié utilise le protocole Ethereum 2.0, pour démontrer l'application du concept proposé, afin de mieux comprendre, valoriser, et projeter le marché de la participation à Ethereum 2.0.

Plus précisément, le document se concentre sur les premières phases d'Eth2 et prévoit à quoi pourrait ressembler une obligation Internet d’Eth2. Les domaines à l’étude sont les suivants :

  1. La valeur

  2. Les récompenses

  3. L’état du réseau

Modélisation du comportement des obligations Internet d’Eth2 

Ci-dessus, un aperçu de la valeur d'une obligation Internet d’Eth2

Avec le lancement récent du contrat de dépôt, les validateurs peuvent désormais déposer 32ETH directement dans le protocole ou le faire par tranches fractionnées par l'intermédiaire d'un dépositaire. Les dépôts sont effectués par le biais d'une transaction à sens unique vers un smartcontract sur la chaîne Eth1. Comme la phase 0 est destinée à servir de phase initiale de démarrage, les dépôts initiaux et les récompenses accumulées verront leurs transferts restreints jusqu'à la phase 1.5. 

Par conséquent, nous pouvons percevoir le programme d’obligation Internet d’Eth2 comme un accord à récompenses différées. Plus particulièrement, une obligation Internet à intérêts différés est un contrat de dette dont les intérêts ne sont payés en totalité qu'à l'échéance du contrat. Les contrats à intérêts différés sont généralement émis et négociés avec une forte décote afin de compenser, pour les détenteurs, cette période de rendements différés et d'illiquidité. En conséquence, la valeur de l'actif converge finalement vers sa valeur nominale à l'échéance.

Ci-dessus, le taux d'escompte d'une obligation Internet d’Eth2

Après la phase 1, le réseau passera à la phase 1.5, la phase à laquelle la migration de la chaîne Eth1 sera effectuée, Eth1 deviendra alors un shard d’Eth2.

Au cours de la phase 1.5, les validateurs pourront retirer leurs dépôts et réclamer des récompenses pour la première fois. Au fur et à mesure que le réseau Eth2 effectuera ses transitions avec succès, les propriétés de cette obligation Internet changeront, en particulier sa structure différée, et ressembleront davantage à un accord perpétuel avec des caractéristiques semblables à celles des dettes et des equity.

Les accords financiers perpétuels, comme l’obligation Internet d’Eth2, prévoient des récompenses perpétuelles pour la fourniture d'infrastructures publiques et ne comportent pas de dates d'échéance.

Ci-dessus, évaluation des obligations Internet d’Eth2 en phase 1 et au-delà

Conclusion

La participation à la couche de base du Web3.0 représente un nouveau contrat de travail numérique entre des participants mondiaux et des protocoles Internet décentralisés afin d’assurer le transfert de valeur trustless que le monde entier pourra utiliser.

L’obligation Internet est un actif entièrement nouveau pour les marchés financiers. Il permet à n'importe qui dans le monde d'investir, de participer et de profiter d'une économie numérique décentralisée et ouverte.

Ce modèle illustre la pertinence et l'intérêt de regarder ce que propose l'ancien pour comprendre le nouveau.

L’obligation Internet d’Eth2 est là : plateforme de lancement d’Eth2.

📑 Lisez le whitepaper complet ici


❓ Question abordée


🔎 Zoom sur les auteurs

Mara Schmiedt gère le développement commercial chez Bison Trails, un fournisseur d'infrastructures (des nœuds) pour l'économie décentralisée. Elle a auparavant travaillé chez ConsenSys CodeFi en tant que responsable de la stratégie, où elle s'est concentrée sur l'émergence d'Eth2.

Collin Myers met en place la stratégie autour des produits DeFi chez ConsenSys CodeFi, qui propose une suite d'applications blockchains pour le commerce, la finance et la numérisation des instruments financiers.


✔️ Compléter le Skill Cube

Aujourd’hui nous avons parcouru différents modèles nous permettant d’imaginer et d’essayer de comprendre comment va se comporter l’ETH maintenant que le départ du staking a été donné.

Beaucoup de cases sont concernées du fait que l’ETH est à la base du Skill Cube lorsque l’on parle d’Ethereum. Les modèles présentés peuvent aider à la prise de décision au niveau de la détention d’ETH, du prêt d’ETH, du staking, de comment va se comporter l’ETH en tant que monnaie, et tout cela en interaction avec le protocole Ethereum et ses protocoles DeFi.

Eth2, même dans sa phase 0 devrait changer le paysage de la DeFi. Tenez-en compte lors de vos prochaines prises de décision.


🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless le 5 novembre 2020. Cette traduction a été éditée et traduite par Jon.


📚 Sommaires


📰 Newsletters


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.