💭 La réflexion du mercredi - 🕳️ Les biens publics et la Thèse de la cuvette protocolaire - Partie I

Soit, en quoi Ethereum est-il une plate-forme qui permet d’héberger et de donner accès à des biens publics monétaires et financiers à l’échelle du globe.


⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • ⚡ Sur clr.fund, CLR matching en cours, mensuel

  • 🤖 Sur Gitcoin.co, pas de CLR matching actuellement, trimestriel

  • 🎴 Sur Rarible, vente de cartes NFT collectionnables, 3/10 restantes au prix de base

  • 📟 Adresse Ethereum : banklessfr.eth

Nous sommes un média communautaire et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de rester totalement indépendants 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Contribuer sur clr.fund


Chers Bankless,

Nous avons publié deux articles “Comment Ethereum peut démocratiser le staking d’Eth2”, Partie 1, Partie 2, ces deux dernières semaines.

Mais nous n'avons jamais eu d'article sur la Thèse de la cuvette protocolaire (Protocol Sink Thesis), énoncée dans ces deux articles... 

Et bien le voilà ! Aujourd’hui David y explique la cuvette protocolaire et ouvre la voie à de nouveaux schémas de pensée à propos des biens publics à l’échelle du globe.

Spoiler : les protocoles gagnent.

Ce qui suit explique pourquoi.

Bonne lecture, et à très bientôt 🙂 !

Let’s be Bankless 🏴 ,

- Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


📽️ Le replay de la semaine


📰 L’article de la semaine

Brice vous propose un excellent article, De l'évaluation du risque sur les marchés monétaires en finance décentralisée.

Les marchés monétaires sont une brique essentielle de la DeFi, si vous souhaitez maîtriser autant que possible le sujet, nous vous conseillons d’y jeter un œil 🙂, voire même d’en faire une lecture très attentive !


🕳️ Les biens publics et la Thèse de la cuvette protocolaire - Partie I

Durée de lecture : 9 min // Difficulté : moyenne

Écrivain Bankless :  David Hoffman, Père Fondateur de Bankless

Ethereum est une plate-forme destinée aux biens publics mondiaux dans le domaine de la monnaie et de la finance.

La thèse de la cuvette protocolaire illustre comment les applications passent du statut d'expériences financières à des plateformes financières mondiales que l’on ne peut pas interrompre, et qui sont utilisées par chacun. Plus les gens utilisent une application, plus elle descend au fond de la cuvette protocolaire, et plus il y a de choses qui s'accumulent au bas de la cuvette, plus l’attraction d’Ethereum s’intensifie.

La cuvette protocolaire

La thèse de la cuvette protocolaire propose une modélisation de la façon dont les systèmes crypto agiront à maturité.

La thèse affirme que plus un protocole est trust-less, permission-less et neutre, plus il peut évoluer vers une plate-forme mondiale et, par conséquent, absorber une plus grande quantité de capitaux. Les protocoles qui offrent une plate-forme sur laquelle s'appuyer deviennent “denses” et tombent au fond de la cuvette protocolaire sous le poids de l’ensemble des personnes et des entreprises qui s'appuient sur eux.

Les protocoles Web3 de la DeFi comme Uniswap, Compound et Maker survivront à long terme en supprimant les vecteurs d'attaque et en gagnant en anti-fragilité, ce qui leur permettra de dépasser les limites que les applications Web2 ont atteintes.

Deux caractéristiques clés prédisent si un protocole mérite sa place au fond de la cuvette protocolaire : l'utilité et la surface

L’utilité

L'utilité d'un protocole est la valeur que le protocole apporte à ses utilisateurs et qui, donc, génère l'incitation à adopter et à tirer parti du protocole en question. L'utilité d'un protocole est l'incitation qu'il génère pour déposer de l'argent ou des actifs dans ses contrats. On peut mesurer l’utilité par la valeur totale des actifs déposés dans une application (pensez : “valeur verrouillée dans la DeFi“ ). Pour les protocoles avec un token, l'utilité peut être mesurée par la capitalisation boursière des tokens ou par la valeur totale déposée dans ses contrats. 

La superficie

La superficie d'attaque d'un protocole est la faiblesse ou la résistance qu'un protocole doit capturer, contraindre, et exploiter. Si un protocole a une grande superficie d'attaque, il peut être capturé, contraint ou exploité au profit de certains individus par rapport à d'autres, ce qui invalide la neutralité du protocole. L'élimination de la superficie d'attaque réduit les façons dont un protocole favorise un groupe d'individus par rapport aux autres. Si un protocole a des surfaces d'attaque minimales, le protocole est trust-less, permission-less et neutre. Ces qualités lui permettent de s'adapter à un maximum de personnes. Cela augmente le potentiel du protocole à recevoir plus de dépôts de la part d’un plus grand nombre d'utilisateurs et a donc un impact sur son poids.

La densité protocolaire

Pour découvrir la densité estimée d'un protocole ou d'une application sur Ethereum, il suffit de prendre l'utilité d'un protocole (à quel point il est utile) et de le diviser par sa surface d'attaque (sa facilité de capture). Les choses qui sont très utiles et qui ne peuvent pas être capturées se retrouveront au bas de la cuvette protocolaire. Les protocoles denses figurent tout en bas de cette cuvette.

Les limites de densité dans le Web2

Nous avons vu les premières indications de la présence de la cuvette protocolaire dans des grandes plates-formes Web2 comme YouTube, Twitter, Facebook, dans lesquelles presque toutes les entreprises et compagnies ont des profils sur ces plates-formes.

Encore plus loin, des plates-formes comme l’iOS App Store et l’Android Play Store se trouvent dans les couches plus profondes de la cuvette protocolaire, en raison de la masse d'entreprises qui y construisent leurs produits. Les géants du Web2, comme Google, Amazon, Apple, Facebook ou Twitter, se trouvent tous dans la cuvette protocolaire.

Ces entreprises ont obtenu une appréciation massive parce qu'elles ont construit des plateformes sur lesquelles d'autres peuvent s'appuyer. Les entreprises, les particuliers, les organisations à but non lucratif et les organisations sociales ayant tous un accès gratuit pour pouvoir s'inscrire et utiliser leur service, les plateformes Web2 sont devenues une infrastructure mondiale utilisée par tous. Ces entreprises ont réussi à grande échelle en créant une plate-forme mondiale à travers un produit avec beaucoup d'utilité, tout en ayant une optique de laissez-faire sur ce que les utilisateurs peuvent ou ne peuvent pas faire sur leur plate-forme. 

Le mouvement Web2 illustre la présence des mêmes résultats que prédit la Thèse de la cuvette protocolaire. Les plates-formes mondiales, non rivales et non exclusives comme Instagram, Facebook, Twitter, YouTube, Medium ont connu une adoption et une croissance incroyables en raison de la densité de données qu'elles accumulent grâce au contenu gratuit généré par les utilisateurs et de leur capacité à s'adapter au plus large public possible. Cependant, être un produit d'une entreprise à but lucratif qui répond aux régulateurs des États-nations impose une limite à l'échelle de ces plates-formes. L'attrait pour la Compagnie à extraire autant que possible de données de l'Utilisateur, de manière à générer des revenus en tant qu’annonceur est intrinsèquement déséquilibré entre les trois partis ; c’est une limite de leur capacité à s’étendre. 

Le mouvement Web2 repose sur les protocoles très denses de la couche Web1 : TCP/IP, HTTP, FTP sont parmi les protocoles les plus développés et utilisés au monde ; ils représentent la couche la plus basse de la cuvette Protocolaire. Nous n'en entendons pas beaucoup parler du fait de leur invisibilité pour les humains et, contrairement aux protocoles Web3, ce ne sont pas des choses dans lesquelles nous pouvons investir ou dont nous pouvons profiter. Ils sont parfaitement neutres.

Les protocoles Web3, les applications trouvées sur Ethereum, devraient s'efforcer d'atteindre le même niveau de neutralité que les protocoles du Web1.

Twitter, Facebook, Youtube sont tous des services mondiaux gratuits et ils ont fourni beaucoup de valeur au monde, mais ils sont finalement la propriété privée d'une seule entreprise. Ces produits bénéficient avant tout à un certain groupe de personnes et permettent l'influence et la coercition des personnes qui les utilisent. Au fur et à mesure que ces plateformes ont atteint leur maturité, des conversations ont émergé sur leur statut de monopole et leur nature biaisée. Il s'avère que la subjectivité humaine impliquée dans la surveillance des contenus limite leur neutralité et les empêche d'être un protocole impartial. De plus, être une entreprise centralisée les oblige à être soumises aux règles et réglementations d'un gouvernement d'État-nation.

L'inscription et l'entrée gratuite dans ces plates-formes, ainsi que la valeur qu'elles fournissent, ont rendu ces plates-formes incroyablement utiles, mais l'existence d'une entreprise centralisée à but lucratif a placé des limites sur la mesure dans laquelle ces plates-formes peuvent évoluer ou sur les libertés dont elles disposent . 

Quelle que soit l'utilité fournie par ces entreprises, elles n'en fourniront jamais assez pour s'enfoncer au fond de la cuvette protocolaire. Pour tomber dans le Protocol Sink, vous ne pouvez pas être une entreprise à but lucratif qui répond à la réglementation gouvernementale et aux désirs humains subjectifs. Le parti pris, le besoin de confiance et le besoin d’obtenir permission présents dans ces plates-formes sont le talon d'Achille qui peint une cible sur le dos des opérateurs. Afin de descendre plus profondément dans la cuvette protocolaire, vous devez être un protocole global autorégulé qui ne nécessite pas un opérateur central pour maintenir le système. Le protocole doit être auto-souverain.

Prédiction de la Thèse de la cuvette protocolaire

La prédiction principale de la Thèse de la cuvette protocolaire est que les entreprises centralisées et les compagnies s'appuieront librement sur des protocoles trust-less, permission-less et impartiaux, afin d'offrir des services de qualité supérieure à leurs utilisateurs.

En conséquence, les protocoles crypto-économiques sont destinés à tomber en dessous des entreprises centralisées dans la cuvette protocolaire. La Théorie des jeux suggère que les entreprises centralisées telles que les banques crypto (par exemple Coinbase et Gemini) tireront parti de la puissance des protocoles décentralisés en dessous d'eux, afin d'augmenter leur valeur pour leurs clients. 

N’importe quelle banque crypto peut améliorer ses produits et services en permettant aux utilisateurs d'accéder au DSR (Dai Savings Rate). Les clients qui ont du  DAI dans leur compte peuvent en un clic gagner les intérêts offerts par le DSR. Alors que les banques crypto sont en concurrence entre elles, aucune d'entre elles n'est en concurrence avec le DSR, et aucune d'entre elles n'a rien à perdre à en tirer parti. Alors que Coinbase et Gemini sont rivales, l'utilisation du DSR ne l'est pas. Cela permet au DSR de s'adapter à toute institution financière ou individu qui choisit de l'utiliser. Vous pouvez répéter ce même modèle pour n'importe quel protocole ou application sur Ethereum : Maker, Compound, PoolTogether, Augur…  

Les biens publics mondiaux sont les éléments qui se trouvent au fobd de la cuvette protocolaire.

Les protocoles utiles qui ont supprimé le besoin de confiance, les préjugés et la demande de permission se retrouveront mis à profit par des compagnies, des entreprises, des banques et des particuliers du monde entier. Les biens publics mondiaux ne répondent pas (ni même ne reconnaissent) les réglementations des États-nations. L'air, l'eau, le savoir et les protocoles Internet sont les mêmes partout dans le monde et ne changent pas en fonction des juridictions. Ils sont quelque chose que tout le monde peut utiliser, peu importe où l'on vit. 

Ethereum met en place une plate-forme qui donne accès à des biens publics financiers et monétaires à l’échelle du globe.

Cuvette, attracteurs, bassins 

Une cuvette est un lieu de convergence. Une cuvette est un environnement qui définit les frontières et les limites d'un système fermé, qui influence la trajectoire et les résultats de tout l'ensemble chaotique et nébuleux d'unités individuelles à l'intérieur.

Une cuvette force la convergence de choses indépendantes et chaotiques en un modèle ordonné singulier de résultats prévisibles fiables. 

En mathématiques, un attracteur (la cuvette) est une condition ou un ensemble de conditions vers lesquelles un système a tendance à évoluer, pour une grande variété de conditions de départ du système. Ce système évalue ce qui se rapproche suffisamment des valeurs de l’attracteur, qui restent alors proches, même si le système est à nouveau perturbé. Au fil du temps, les choses convergent vers une état stable (l’attracteur lui-même), quelles que soient les conditions de départ. L'endroit vers lequel les choses convergent (l'attracteur lui-même) n'est pas réellement une «chose», mais plutôt l'emplacement émergent vers lequel de nombreuses choses indépendantes ont montré une envie de converger. Rien de central ne les y attire réellement, mais ce sont plutôt les forces collectives émergentes de l'univers qui les poussent dans un ordre commun. 

Une autre métaphore serait “le bassin versant”. Ci-dessous, une carte des bassins fluviaux des États-Unis. Plus particulièrement, le bassin du Mississippi en rose est l'un des plus grands bassins versants du monde. Toute goutte d'eau qui tombe n'importe où à l'intérieur de la région rose est assurée de se retrouver finalement au point de convergence : là où le fleuve Mississippi rencontre l'océan Atlantique. 

Le cercle rouge est le bas du bassin versant du Mississippi

Le bassin versant du fleuve Mississippi est la cuvette. La gravité est la force qui génère l'énergie qui crée la convergence vers le bas. 

Ethereum est un bassin versant. Les applications Ethereum sont les ruisseaux, les rivières et les fleuves qui y résident. Les actifs monétaires et le capital sont l'eau qui coule en aval. Il y a un attracteur au bas du collecteur de protocole qui tire les applications et les ressources vers le bas. 

Cet Attracteur est la demande universelle collective de biens publics mondiaux. 

Source : Paul Salisbury, Techemy Capital

Ce graphique a récemment circulé sur Twitter et représente parfaitement le Protocol Sink. Les choses sur Ethereum convergent. Ils fusionnent et descendent collectivement dans la cuvette protocolaire. Il illustre également comment Ethereum n'est pas un ensemble d'applications disparates, mais plutôt un seul réseau cohérent d'applications interconnectées.

La demande de plates-formes mondiales avec une valeur générée par les utilisateurs est omniprésente et génère une incitation perpétuelle à créer des applications sur Ethereum. Ethereum est la Cuvette des “coordinateurs minimalement extractifs'' : un bassin-versant Internet qui converge vers des applications permission-less, trust-less et impartiales dans le domaine monétaire et financier.

L'innovation fondamentale fournie par Ethereum est un système qui offre une sécurité et une protection gratuites aux applications qui aspirent à devenir des biens publics mondiaux.


Suite la semaine prochaine !


👉 Les actions à entreprendre


🔎 Le zoom sur l'auteur

David Hoffman est un conseiller de RealT et un des animateurs de Bankless et de POV Crypto. Il Ã©crit sur les thèmes de la DeFi et d'Ethereum. Découvrez aussi son exposé sur la manière dont l'ETH accroît sa valeur.


🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless le 8 juillet 2020. Cet article a été traduit par Vin et édité par Jon.


🌱 N’hésitez pas à partager cette newsletter, de manière à faire grandir notre communauté.

Share BanklessFR


📚 Les sommaires


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre sur les réseaux sociaux


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.