💭 La rĂ©flexion du mercredi - đŸ€· La politique monĂ©taire de l'ETH est sous-estimĂ©e

Partie 2 sur 2 : il existe un certain contraste entre les politiques monétaires du BTC et de l'ETH.


⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless 🏮 ci-dessous.


📝 Vous pouvez retrouver une sĂ©rie d’infos pratiques Ă  propos de la DeFi en cliquant ici.


Chers Bankless 🏮,

Il y a deux semaines, nous avons publié La politique monétaire du BTC est surévaluée.

Pour résumer, dans la premiÚre partie Ryan a dit :

  1. La politique monétaire est une politique d'émission, qui est en fait une politique de sécurité.

  1. Les récompenses de bloc et les frais de transaction constituent ensemble le budget de sécurité.

  1. Les récompenses de bloc sont une partie du budget qui augmente avec la demande de BTC, mais les frais de transaction n'augmentent qu'avec la demande de blockspace. Ce sont deux marchés différents.

  1. La quasi-totalité du budget de sécurité de Bitcoin est payée par les récompenses de bloc - soit par la demande de BTC.

  1. La politique monĂ©taire de BTC passe dangereusement du financement de la sĂ©curitĂ© par la demande de BTC Ă  son financement par la demande de blockspace - il est probable que Bitcoin doive, soit perdre son trĂŽne de chaĂźne ayant la sĂ©curitĂ© la plus grande, soit changer de politique monĂ©taire afin d’ajouter de l'inflation.

Vous pensez que la politique du nombre fixe d’unitĂ©s est parfaite (21 millions de BTC) ? Ce n'est pas le cas ! Chaque halving diminue la sĂ©curitĂ© de la blockchain. Ce sont les deux faces de la mĂȘme piĂšce :

ACHETEZ MAINTENANT ! Il ne reste que 3 millions de BTC - et ils n'en fabriqueront pas plus !

est aussi Ă©quivalent Ă ...

OMG ! Il ne reste plus que 3 millions de BTC pour subventionner la sécurité - qu'allons-nous faire ?

Si vous ignorez le revers de la médaille, vous surestimez la politique monétaire du BTC.

Ethereum adopte une approche différente. Une approche qui est encore sous-estimée par beaucoup. Voyons ce qu'il en est aujourd'hui dans la deuxiÚme partie.

Continuez Ă  apprendre et Ă  penser par vous mĂȘme.

Let’s be Bankless 🏮 ,

- Jon & Brice


📅 ÉvĂ©nements Ă  ne pas manquer


đŸ€· La politique monĂ©taire de l'ETH est sous-estimĂ©e

DurĂ©e de lecture : 9 min || DifficultĂ© : moyenne

Auteurs : Ryan Sean Adams, Crypto investisseur. CrĂ©ateur du Bankless program. Fondateur de Mythos Capital. Se sĂ©pare petit Ă  petit des banques.

Le nombre fixe d’unitĂ©s avec diminution croissante des rĂ©compenses de bloc, c’est le design de Bitcoin. Mais est-ce la seule maniĂšre de faire pour une monnaie non souveraine ? Est-ce mĂȘme le meilleur design ?

N'oubliez pas que l'objectif premier de la politique crypto monĂ©taire est de sĂ©curiser au maximum le rĂ©seau. Il ne s'agit pas d'atteindre la plus grande raretĂ©, ni d'ĂȘtre le plus immuable, ni le plus prĂ©visible - ce sont des moyens pour arriver Ă  une fin. La fin, c'est la sĂ©curitĂ©.

Quelle est la voie alternative empruntée par Ethereum ?


Addendum : la sécurité maximale est-elle le seul objectif de la politique monétaire ?

J'ai eu une conversation intéressante avec Hasu. Il pense que le but d'une politique monétaire crypto est 1) d'encourager une sécurité suffisante 2) à un prix que les utilisateurs sont susceptibles de payer 3) tout en minimisant le parasitisme. Je suis d'accord, bien que je pense que sécuriser au maximum le réseauau moindre coût est similaire. Puisque le prix et la sécurité sont liés aux récompenses de bloc et que le prix définit ce que les utilisateurs paieront pour un actif selon une émission donnée, la sécurisation maximale du réseau au moindre coût englobe les points ci-dessus.


L’émission minimale nĂ©cessaire

La voie qu’emprunte Ethereum est celle de l'Émission Minimum NĂ©cessaire (EMN). Plus prĂ©cisĂ©ment, la politique monĂ©taire d'Ethereum consiste Ă  rĂ©duire l'Ă©mission au montant minimum nĂ©cessaire de rĂ©compenses de bloc pour assurer la sĂ©curitĂ© du rĂ©seau.

Il ne s'agit pas d'un nombre fixe d’unitĂ©s - mais d’une EMN.

Le problÚme avec le nombre fixe est qu'il signifie également un budget de sécurité fixe. En fin de compte, il dépend uniquement des frais d'utilisation générés par la demande de blockspace.

L’EMN n'a pas ce problĂšme. Avec l’EMN, il y a toujours assez de revenus de sĂ©curitĂ© gĂ©nĂ©rĂ©s par le rĂ©seau pour rĂ©pondre aux besoins de sĂ©curitĂ©. Au fur et Ă  mesure des amĂ©liorations apportĂ©es au rĂ©seau et de l'augmentation du budget de sĂ©curitĂ©, les Ă©missions sont ajustĂ©es Ă  la baisse.

On peut diviser la politique d’EMN de l'ETH en deux ùres :

  1. L'ùre de la preuve de travail - du lancement à aujourd'hui 👈 nous sommes ici

  2. L’ùre de la preuve d'enjeu - du lancement d’Eth2 à aprùs

Au cours de ces deux Ăšres, le principe de l’EMN est le mĂȘme. Le passage d'Ethereum Ă  la preuve d'enjeu peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme la manifestation ultime de l’EMN - une amĂ©lioration technologique visant Ă  fournir une plus grande sĂ©curitĂ© au rĂ©seau avec un coĂ»t d'Ă©mission moindre.

Jetons un oeil Ă  l'histoire de l'Ă©mission de l'ETH pour voir comment l’EMN s’est dĂ©roulĂ©e jusqu'Ă  prĂ©sent.

L’EMN lors de la preuve de travail (lancement - jour actuel)

Lors de son lancement en 2015, la récompense associée à un bloc sur Ethereum a été fixée à 5 ETH. Dans le cadre de cette politique monétaire, 18 millions d'ETH par an seraient émis à perpétuité. Aucun halving n'est prévu. Chaque année, la part de l'ETH nouvellement émise serait réduite par rapport au montant total de l'ETH, ce qui garantirait des taux d'émission annuels décroissants.

Un premier article sur la politique monétaire de l'ETH prévoyait quelque chose comme cela :

  • annĂ©e 1 - 22% d'Ă©mission

  • annĂ©e 2 - 18% d'Ă©mission

  • annĂ©e 10 - 7% d'Ă©mission

  • annĂ©e 64 - 1% d'Ă©mission (et ainsi de suite)

5 ETH à perpétuité. Plus conservateur que le BTC. Pas de réduction de la rémunération globale.

Ces projections ne se sont pas réalisées.

Pour des raisons liĂ©es au temps entre chaque bloc, l'Ă©mission rĂ©elle d'ETH au lancement a commencĂ© Ă  18 %, puis est tombĂ©e entre 13 et 14 % la premiĂšre annĂ©e. À la mi-2017, l'Ă©mission Ă©tait tombĂ©e Ă  8 % grĂące Ă  un mĂ©canisme intĂ©grĂ© qui a temporairement augmentĂ© le temps entre chaque bloc - cette bombe de difficultĂ© a Ă©tĂ© mise en place pour encourager les mises Ă  jour frĂ©quentes du protocole.

La communauté Ethereum a rendu cette baisse d'émission plus permanente en réduisant les récompenses de bloc à 3 ETH, par un hard fork, en octobre 2017. Un processus similaire a eu lieu début 2019, avec une nouvelle diminution des récompenses par bloc à 2 ETH.

L'historique actuel des récompenses par bloc de l'ETH est le suivant :

  • 2015/2016 : 5 ETH par bloc (de 18 Ă  13 % d'Ă©mission)

  • 2017/2018 : 3 ETH par bloc (de 13 Ă  6 % d'Ă©mission)

  • 2019/Aujourd'hui : 2 ETH par bloc (de 6 Ă  4,6 % d'Ă©mission) 👈 nous sommes ici

👉Graphe d’Eric Conner sur l’émission d’ETH

Comme vous pouvez le constater, au lieu de maintenir les rĂ©compenses de bloc Ă  5 ETH Ă  perpĂ©tuitĂ© comme le proposait l’article d’origine, Ethereum a en fait diminuĂ© ses rĂ©compenses de bloc de 40 %. (En revanche, une Ă©mission perpĂ©tuelle Ă  5 ETH aurait pris plus de 20 ans pour arriver Ă  une Ă©mission de 4,6 % !)

Pourquoi l'Ă©mission a-t-elle Ă©tĂ© rĂ©duite ? Parce que le rĂ©seau payait trop cher. Il fallait moins de rĂ©compenses de bloc pour subventionner la sĂ©curitĂ© du rĂ©seau Ă©tant donnĂ© l'augmentation des prix et des frais de transaction de l'ETH. Les concepteurs du protocole ont encodĂ© la rĂ©duction d'Ă©mission et la communautĂ© l'a acceptĂ©e en mettant Ă  jour ses nƓuds. Il n'y avait pas de bifurcation concurrente, puisque le changement honorait le contrat social et n'Ă©tait pas litigieux.

C'est l’EMN en action.

Pause questions

Faisons une brĂšve pause pour rĂ©pondre Ă  quelques questions qui doivent vous trotter dans la tĂȘte :

Cela ressemble Ă  une banque centrale - des modifications arbitraires de la politique monĂ©taire. Rappelez-vous de la prĂ©cĂ©dente rĂ©flexion, le mandat monĂ©taire d'une banque centrale et celui d'une crypto monnaie sont complĂštement diffĂ©rents. Les banques centrales doivent ajuster diffĂ©rents paramĂštres pour atteindre les objectifs Ă©conomiques et politiques d'un État-nation - le chĂŽmage, le PIB. Il y a une incitation Ă  augmenter l'offre. Il n'en va pas de mĂȘme pour Ethereum. L'objectif d'une politique monĂ©taire crypto est de sĂ©curiser au maximum le rĂ©seau et Ă  moindre coĂ»t - une incitation Ă  rĂ©duire l'Ă©mission, pas Ă  l'augmenter.

Qu'est-ce qui empĂȘche les insiders d'imprimer de l'argent pour leur propre intĂ©rĂȘt ? Principalement les forks. Mais c'est pourquoi je suis Ă©galement contre les rĂ©compenses de bloc accordĂ©es aux dĂ©veloppeurs et contre la gouvernance onchain des systĂšmes crypto-monĂ©taires. Les ploutocrates et leurs sbires sont tout simplement trop incitĂ©s Ă  corrompre le systĂšme et Ă  imprimer de l'argent pour leur propre intĂ©rĂȘt. Ni l'ETH, ni le BTC, ne vont dans cette direction, bien heureusement.

Un minimum nĂ©cessaire ? Vous avez dit que l'objectif pour ces systĂšmes Ă©tait d'ĂȘtre les plus sĂ»rs possible. N'est-ce pas contradictoire ? Si le protocole est financĂ© par les rĂ©compenses de bloc, je pense en fait qu'une sĂ©curitĂ© maximale ne peut ĂȘtre atteinte qu'avec une faible Ă©mission. Un systĂšme monĂ©taire ne peut pas simplement augmenter sa sĂ©curitĂ© en multipliant par 5 les rĂ©compenses de bloc, ce qui endommagerait son premium monĂ©taire et conduirait Ă  une dĂ©valuation de l'actif, entraĂźnant une baisse globale des revenus qui financent la sĂ©curitĂ©.

L’EMN lors de la preuve d'enjeu (2020 et au-delà)

La mise à niveau Eth2 d'Ethereum lui permettra de réduire encore plus les émissions. L'augmentation de la sécurité par unité de capital est un des objectifs principaux de la preuve d'enjeu d'Ethereum. Et lorsque moins de capital est nécessaire pour sécuriser le réseau, une émission plus faible est nécessaire pour le sécuriser.

Bien qu'il soit difficile de prĂ©voir le futur calendrier d'Ă©mission de l'ETH dans le cadre de la preuve d'enjeu, je me sens trĂšs Ă  mĂȘme d’en prĂ©voir la direction : vers le bas.

Voici les deux catalyseurs permettant cette baisse d’émission lorsqu’Eth2 sera opĂ©rationnel :

1. L'Ă©mission de l'ETH aprĂšs la preuve d’enjeu diminuera Ă  entre 0,3 et 1 %.

Cela dĂ©pend du montant mis en jeu, mais avec une fourchette Ă©levĂ©e - disons 30 millions d’ETH mis en jeu - l'Ă©mission de l'ETH diminuerait Ă  moins d'un pour cent. Le pourcentage exact de l'Ă©mission sera dĂ©terminĂ© par un algorithme basĂ© sur le nombre d’ETH en staking.

Ci-dessus, le calendrier d'Ă©mission d’Eth2 basĂ© sur les spĂ©cifications rĂ©centes faites sur ETHub

2. Ajout d'un mécanisme de destruction des frais de transaction de type EIP-1559

Un mĂ©canisme qui brĂ»le la majeure partie des frais en ETH issus des frais de transaction est envisagĂ© pour Ethereum aujourd'hui, et sera certainement mis en Ɠuvre lors d’une mise Ă  jour de la preuve d'enjeu d'Ethereum. David Hoffman a Ă©crit Ă  ce sujet ici.

Bien qu'il soit difficile de dĂ©terminer combien cela coĂ»terait chaque annĂ©e, si nous prenions le total actuel des frais de transaction, environ 250 000 dollars par jour, et le multipliions par 10 (et non pas par des frais de transaction farfelus comme ceux de l'ETH qui ont augmentĂ© de 1 000 fois au cours des trois derniĂšres annĂ©es), nous brĂ»lerions prĂšs de 1 milliard de dollars d'ETH par an. C'est une destruction de 1% de la quantitĂ© d’ETH si le rĂ©seau valait 100 milliards de dollars.

Quand cela va-t-il se produire ?

Cette rĂ©duction des Ă©missions ne se fera pas du jour au lendemain. Lorsqu’Eth2 sera lancĂ©, il est probable que les Ă©missions augmenteront temporairement d'environ 0,3 %, au moins jusqu'Ă  ce que la technologie soit en place pour permettre Ă  Eth2 d’accueillir la chaĂźne Eth1.

Mais si le plan fonctionne, un calendrier d'Ă©mission comme celui-ci pourrait ĂȘtre en place :

  • 2020 : 4,9 % d'Ă©mission (contre 4,6 % avec le lancement de la chaĂźne Eth2)

  • 2021 : 2 Ă  4 % d'Ă©mission (en baisse car la chaĂźne Eth2 accueille partiellement Eth1)

  • 2022 : Ă©mission de 1 Ă  2 % (en baisse car la chaĂźne Eth2 accueille entiĂšrement Eth1)

  • 2023 : Ă©mission de 0,5 % Ă  1,5 % (en baisse car une partie de l'ETH est brĂ»lĂ©e)

  • 2024 et au-delĂ  : Ă©mission de 0,5 % Ă  1 % (en baisse car plus d'ETH est brĂ»lĂ©)

À titre de comparaison, l'Ă©mission annuelle de BTC est actuellement de 3,8 %. Elle sera d'environ 1,9 % en 2020 aprĂšs son prochain halving (NDT : On a dĂ©jĂ  passĂ© ce halving) et restera Ă  ce taux jusqu'en 2024.

Nombre fixe d’unitĂ©s vs EMN

Regardez le graphique suivant sur l'Ă©mission de l'ETH par rapport Ă  celle du BTC :

Le taux d'Ă©mission de l’ETH rattrape celui du BTC. Non pas grĂące Ă  la puissance inĂ©branlable d'un algorithme de halving, mais grĂące Ă  une politique d’EMN mise en Ɠuvre par le code et appliquĂ©e par le contrat social.

Il y a de fortes chances pour que le taux d'Ă©mission de l'ETH passe sous celui du BTC d'ici 2024.

Cela améliore-t-il la politique monétaire de l'ETH ?

Le BTC a un net avantage en matiÚre de narration vis à vis de sa rareté et de sa simplicité - ce qui lui a permis de prendre les devants. L'ETH a un avantage en matiÚre de sécurité grùce à la subvention via les récompenses de bloc - il peut utiliser son propre premium monétaire pour sécuriser Ethereum, tandis que BTC doit renoncer à la sécurité fournie par son premium monétaire et dépendre uniquement des frais de transaction.

La capacitĂ© de l'ETH Ă  ajuster sa politique monĂ©taire pourrait ĂȘtre mise Ă  profit. Mais qui sait quel chaos pourrait se produire si BTC devait ajuster sa politique monĂ©taire pour ajouter de l'inflation Ă  un moment donnĂ©.

La future politique monétaire de l'ETH est incertaine, mais elle a toujours été marquée par des réductions d'émissions et a pour ambition de réduire encore les émissions. La future politique monétaire du BTC semble certaine, mais le sera-t-elle tout autant lorsque le financement de la sécurité par les récompenses de bloc diminuera ?

Il est donc trop tĂŽt pour dire laquelle est la meilleure. Les deux font des compromis.

Mais je dirai quand mĂȘme ceci : si vous pensez que le nombre d'unitĂ©s fixe est la seule voie pour une crypto-monnaie, et bien, vous sous-estimez grandement la politique monĂ©taire de l'ETH.

Il y a deux chevaux dans cette course.


🔎 Zoom sur l'auteur

Ryan Sean Adams est un crypto investisseur. Il est le crĂ©ateur du Bankless program, le fondateur de Mythos Capital. Il se sĂ©pare petit Ă  petit des banques, et nous propose du contenu pour que nous puissions aussi y parvenir.


❓ Question abordĂ©e


✔ ComplĂ©ter le Skill Cube

En analysant les politiques monĂ©taires de l'ETH et du BTC, vous prenez de l’expertise au niveau de la couche monĂ©taire du Skill Cube. La couche monĂ©taire est la base de tout le reste. 


🇬🇧 💬 đŸ‡«đŸ‡· Cet article est une traduction d'un contenu original publiĂ© sur Bankless le 24 octobre 2019. Cette traduction a Ă©tĂ© Ă©ditĂ©e et traduite par Jon.


đŸŒ± N’hĂ©sitez pas Ă  partager cette newsletter, de maniĂšre Ă  faire grandir notre communautĂ©.

Share BanklessFR


📚 Sommaires


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement Ă©ducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de dĂ©cisions financiĂšres. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez en Ă  votre comptable. Faites vos propres recherches.