💭 La rĂ©flexion du mercredi - đŸ€© La politique monĂ©taire du BTC est surĂ©valuĂ©e

Partie 1 sur 2 : il existe un certain contraste entre les politiques monétaires du BTC et de l'ETH.


⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless 🏮 .


📝 Vous pouvez retrouver une sĂ©rie d’infos pratiques Ă  propos de la DeFi en cliquant ici.


Chers Bankless 🙂,

La politique monétaire du BTC est surévaluée.

Nous devrions nuancer : la politique monĂ©taire du BTC est surĂ©valuĂ©e par certains. Et oui, elle est encore sous-estimĂ©e par beaucoup, mais peut-ĂȘtre pas pour les raisons que l'on croit.

Dans cette réflexion et dans la suivante, nous allons comparer les politiques monétaires du BTC et de l'ETH. Nous allons montrer que la politique monétaire de Bitcoin est surestimée et que celle d'Ethereum est sous-estimée. Que les deux font des compromis différents.

Pourquoi ? Parce que personne d'autre n'est assez courageux pour le faire 😄.

Nous plaisantons. En quelque sorte. Parler de politique monétaire dans la communauté Bitcoin, c'est fouler une terre sainte - (curieusement, c'est l'une des forces de Bitcoin).

La raison principale ? Ces deux politiques monétaires soutiennent l'ensemble du systÚme crypto. Et puisqu'elles constituent a priori la plus grande partie de votre portefeuille de crypto-monnaie, vous devriez les connaßtre - que ce soient leurs points positifs ou leurs points négatifs.

Oh et souvenez-vous en, vous n'avez pas toujours Ă  ĂȘtre d'accord avec les rĂ©flexions que nous vous proposons. Si vous n'ĂȘtes pas d'accord et que vous pouvez exprimer ce dĂ©saccord, c’est que vous progressez.

Il se pourrait mĂȘme qu’on espĂšre secrĂštement que vous n'ĂȘtes pas en phase avec la rĂ©flexion que nous vous proposons aujourd’hui 😉.

Let’s be Bankless 🏮 ,

- Jon & Brice


📅 ÉvĂ©nements Ă  ne pas manquer


Collab Arke x Bankless 002 - 10 cartes à 0.3 ETH l’une, disponibles sur Rarible

đŸ€© La politique monĂ©taire du BTC est surĂ©valuĂ©e

Durée de lecture : 8 min || Difficulté : moyenne

Auteurs : Ryan Sean Adams, Crypto investisseur. Créateur du Bankless program. Fondateur de Mythos Capital. Se sépare petit à petit des banques.

Qu'est-ce qu’une politique monĂ©taire pour les crypto ?

Le milieu de la crypto s'est appropriĂ© le terme politique monĂ©taire des banquiers centraux. Pour les banquiers, la politique monĂ©taire est la façon dont un pays fixe les taux d'intĂ©rĂȘt et la masse monĂ©taire pour faire croĂźtre le PIB, gĂ©rer l'emploi et maintenir des taux de change prĂ©visibles, le tout sans taux d'inflation trop Ă©levĂ©s.

Les crypto-monnaies n'ont pas de mandat concernant le PIB ou l'emploi - leur calendrier d'émission n'en tient pas compte. Cela rend leur offre aussi insensible aux pressions politiques que l'or. L'or et les crypto sont des actifs non souverains. Mais contrairement à l'or, la crypto a en fait un mandat qui influe sa politique monétaire : sécuriser au maximum le réseau.

L'or est sĂ©curisĂ© par des liaisons chimiques forgĂ©es Ă  partir de l'Ă©nergie produite par une supernova (anglais). Pas la crypto - la crypto est conçue par les humains - sa sĂ©curitĂ© vient de la valeur Ă©conomique accordĂ©e Ă  l’actif lui-mĂȘme et vient de la politique monĂ©taire qui l’accompagne.

La monnaie fiat et la monnaie crypto ont des mandats différents :

  • Le mandat politique des monnaies fiat : PIB, emploi, change - sans hyperinflation

  • Le mandat politique des crypto : sĂ©curiser le rĂ©seau

Je vais continuer d’utiliser le terme de politique monĂ©taire pour le BTC et l'ETH, mais la politique d'Ă©mission serait probablement plus prĂ©cise Ă©tant donnĂ© la diffĂ©rence de mandat. Je prĂ©fĂ©rerais mĂȘme le terme de politique de sĂ©curitĂ©, car c'est son vĂ©ritable objectif.

Qu'est-ce qui sécurise le BTC et l'ETH ?

Revenons un instant en arriÚre et discutons de la maniÚre dont le BTC et l'ETH sont sécurisés.

La sĂ©curitĂ© de ces rĂ©seaux repose sur des incitations Ă©conomiques. Sans une Ă©conomie forte, ils sont susceptibles d'ĂȘtre attaquĂ©s.

Une personne exĂ©cutant uneattaque des 51 %, par exemple, peut annuler des transactions - voler de l'argent - sur l'un ou l'autre des deux rĂ©seaux. Une attaque de ce type nĂ©cessite seulement que l’attaquant contrĂŽle 51 % du capital qui sĂ©curise le rĂ©seau. Dans le cas de la preuve de travail, le capital est constituĂ© de matĂ©riel et d'Ă©lectricitĂ©. Dans le cas de la preuve d'enjeu, le capital est constituĂ© d’ETH. Obtenir une bonne sĂ©curitĂ© pour ces rĂ©seaux signifie faire en sorte que le coĂ»t des attaques soit plus Ă©levĂ© que la valeur qu'ils sĂ©curisent.

La diffĂ©rence entre une blockchain de valeur Ă©levĂ©e et une blockchain de faible valeur est visible au niveau de la durĂ©e de rĂšglement d’une transaction. Coinbase est prĂȘt Ă  rĂ©gler les transferts de BTC en 6 confirmations - soit une heure. Mais une blockchain de faible valeur comme celle du BSV nĂ©cessite 1008 confirmations - 7 jours pour le rĂšglement d’une transaction ! Coinbase exige davantage de temps de la part du BSV afin de se protĂ©ger contre une attaque des 51%.

Mais attendez une seconde : pourquoi tout ce capital est-il mis en Ɠuvre pour sĂ©curiser le rĂ©seau ? Nous en revenons encore aux incitations Ă©conomiques : les mineurs investissent des capitaux pour sĂ©curiser Bitcoin et Ethereum parce qu'ils sont payĂ©s pour le faire. Ils sont lĂ  pour gagner de l'argent.

Les revenus qu'ils tirent pour sécuriser les blockchains proviennent de deux sources :

  • Les rĂ©compenses de bloc - les mineurs gagnent les tout nouveaux BTC et ETH qui sont Ă©mis

  • Les frais de transaction - les mineurs perçoivent ces frais de par les utilisateurs qui paient pour les transactions

La somme de ces revenus est le revenu des mineurs. Et les revenus des mineurs représentent le budget lié à la sécurité du réseau.

Une analogie pourrait peut-ĂȘtre aider.

Imaginez un État-nation qui, Ă  la fois, Ă©met de l'argent frais chaque annĂ©e et perçoit des taxes sur les transactions Ă©conomiques pour financer sa dĂ©fense nationale. C'est ce que font le BTC et l'ETH. L'argent frais est une rĂ©compense de bloc, les taxes sont des frais de transaction, dont la somme correspond au budget de la sĂ©curitĂ© qui paie les militaires - les militaires sont les mineurs.

La sécurité provient en grande partie des récompenses de bloc

Aujourd'hui, la majeure partie du budget de la sécurité, je parle de 95% à 99%, provient des récompenses de bloc et non des frais de transaction. C'est vrai pour les deux réseaux.


Quelle est la part des recettes des mineurs provenant des récompenses de bloc par rapport aux frais de transaction ?

Vous pouvez voir la diffĂ©rence entre les revenus provenant des rĂ©compenses de bloc et les revenus provenant des frais de transaction pour le BTC et l'ETH sous les rubriques "FeeToUSD", “IssToUSD”, et en sĂ©lectionnant les actifs (assets) “BTC” et “ETH”.


Vous remarquerez que les revenus tirĂ©s des rĂ©compenses de bloc augmentent Ă  mesure que la valeur du BTC et de l'ETH augmentent. Cela s'explique par le fait que les rĂ©compenses de bloc sont libellĂ©es en BTC et en ETH alors que les coĂ»ts d'investissement des mineurs sont gĂ©nĂ©ralement mesurĂ©s en USD. Ainsi, si j’obtiens une rĂ©compense de bloc de 2 ETH en tant que mineur, mes revenus sont deux fois plus Ă©levĂ©s lorsque le prix de l'ETH est de 400 $ que lorsque le prix de l'ETH est de 200 $.

Et qu'est-ce qui fait que le prix de l'ETH est deux fois plus élevé ? La demande d'ETH en tant qu'actif.

Les revenus tirĂ©s des frais de transaction sont diffĂ©rents. Le fait de doubler le prix du BTC ou de l'ETH en tant qu'actif ne double pas les revenus des frais de transaction. Les frais de transaction n'augmentent que lorsque la demande pour faire des transactions Bitcoin et Ethereum augmente - la demande de blockspace et la demande d'actif sont deux choses distinctes. Cela nous ramĂšne Ă  une idĂ©e fondamentale dont j’ai dĂ©jĂ  parlĂ© - l'actif n'est pas le rĂ©seau - il s'agit de deux marchĂ©s diffĂ©rents.

D'accord, donc le budget de la sécurité est principalement constitué de revenus de récompenses de bloc, qui sont générés par la demande de BTC et d'ETH en tant qu'actifs. Quel est donc le lien avec la politique monétaire du BTC ?

Émission et sĂ©curitĂ©

Vous connaissez probablement le calendrier d'émission de Bitcoin. Il est trÚs simple. Les récompenses en bloc ont commencé à un niveau élevé et sont réduites de moitié tous les quatre ans.

  • 2012 : 25 BTC par bloc

  • 2016 : 12,5 BTC par bloc

  • 2020 : 6,5 BTC par bloc 👈 nous sommes ici !

  • 2024 : 3,1 BTC par bloc

  • 2028 : 1,7 BTC par bloc

  • 2032 : .78 BTC par bloc

Et ainsi de suite, les récompenses se rapprochants de 0.

Cette politique monĂ©taire a Ă©tĂ© intĂ©grĂ©e dĂšs le dĂ©but dans la conception de Bitcoin. Elle est mise en Ɠuvre par un code et soutenue par un fort consensus social. Il est trĂšs difficile de la changer. Le rĂ©cit est trĂšs clair.

Vous vous souvenez du mandat unique d'une politique monétaire crypto ? Sécuriser au maximum le réseau. Le récit de la rareté - seulement 21 millions de bitcoins - a merveilleusement bien fonctionné pour sécuriser au maximum le réseau Bitcoin jusqu'à présent. Pourquoi ? Parce que dans ses premiÚres années d'existence, la sécurité du réseau Bitcoin est fortement financée par les revenus tirés des récompenses de bloc. Les revenus des récompenses de bloc augmentent avec la demande de BTC. Et la demande de BTC augmente avec le récit de la rareté. Et le récit de la rareté est perpétué par une politique monétaire qui diminue les récompenses de bloc. Un cycle vertueux.

C'est la grande force de Bitcoin.

Mais il y a aussi une faiblesse.

À chaque halving (NDT : division par deux de l’émission), cette grande force est moins utilisĂ©e pour financer la sĂ©curitĂ© du rĂ©seau. Chaque halving rĂ©duit le financement du budget de la sĂ©curitĂ©, ce qui rend la sĂ©curitĂ© de Bitcoin moins dĂ©pendante du prix du BTC et plus dĂ©pendante de la demande de blockspace de Bitcoin.

Bitcoin deviendra Ă  terme presque entiĂšrement dĂ©pendant de la demande de blockspace - d'ici 2032, les rĂ©compenses de bloc libellĂ©s en BTC ne reprĂ©senteront plus que 12 % des rĂ©compenses actuelles. Oui, nous pouvons supposer que le BTC aura pris de la valeur d'ici lĂ  - par exemple, si le prix passe Ă  140 000 dollars par BTC, un budget de sĂ©curitĂ© au niveau de 2019 pourra ĂȘtre maintenu. Mais le niveau de sĂ©curitĂ© de 2019 est-il suffisant pour un rĂ©seau de plusieurs milliers de milliards de dollars ?

Et que se passera-t-il lorsque les récompenses de block seront supprimées ?

Hasu et d'autres ont rĂ©cemment rĂ©digĂ© un excellent article(en anglais) Ă©numĂ©rant les solutions futures au problĂšme de la diminution des rĂ©compenses de bloc. L'une d'entre elles consiste Ă  modifier la politique monĂ©taire de Bitcoin pour y ajouter une inflation perpĂ©tuelle - plus de 21 millions de BTC - et consiste donc Ă  ne pas fixer un plafond Ă  la quantitĂ© de BTC en circulation. Une telle action provoquerait presque certainement un fork. De plus, elle risquerait de nuire Ă  l'argument de la raretĂ© et de l'immuabilitĂ© qui, selon certains, est la raison d'ĂȘtre de Bitcoin.

D'autres supposent que les revenus tirĂ©s des frais de transaction de Bitcoin viendront combler le manque Ă  gagner. Je suis beaucoup moins convaincu. Il n'est pas Ă©vident que la demande de blocs soit la force principale de Bitcoin. Aujourd'hui encore, Ethereum est au coude Ă  coude avec Bitcoin en ce qui concerne les revenus des frais de transaction. En effet, Ethereum est le lieu de vie d’une multitude d'actifs numĂ©riques et de protocoles financiers. En raison de cette utilisation plus large, je ne serais pas surpris qu'Ethereum dĂ©passe Bitcoin en termes de revenus tirĂ©s des frais de transaction dans les annĂ©es Ă  venir (NDT : ça a dĂ©jĂ  eu lieu ces dernier mois).

Surévaluation de la politique monétaire du BTC

Les personnes qui surestiment la politique monétaire du BTC sont celles qui la considÚrent comme l'incarnation de la perfection. Elle n'est pas parfaite. La politique monétaire à plafond fixe de Bitcoin fait des compromis :

  • Forces du plafond Ă  21 millions - la narration de la raretĂ©, la prĂ©visibilitĂ© perçue et l'immuabilitĂ© perçue - donne de la valeur au BTC et augmente les revenus issus des rĂ©compenses de bloc.

  • Faiblesses du plafond Ă  21 millions - la rĂ©duction des rĂ©compenses peut conduire Ă  une sĂ©curitĂ© infĂ©rieure Ă  celle des autres solutions et peut nĂ©cessiter une modification de la politique monĂ©taire.

Sous cet angle, on pourrait dire que la politique monĂ©taire de Bitcoin met l'accent sur la sĂ©curitĂ© de son rĂ©seau Ă  court et moyen terme au dĂ©triment de sa sĂ©curitĂ© Ă  long terme. Ce pourrait ĂȘtre un bon moyen - capturer les effets de rĂ©seau par le biais de la narration de la raretĂ© et ouvrir la voie Ă  une domination en terme de liquiditĂ©s. Mais Ethereum adopte une approche diffĂ©rente. Une approche avec un ensemble diffĂ©rent de compromis - certes avec des faiblesses, mais aussi avec des forces sous-estimĂ©es.

Nous examinerons les compromis de la politique monĂ©taire d'Ethereum dans le prochain article de cette sĂ©rie en deux parties. Le 11 novembre prochain, jetez un Ɠil Ă  La politique monĂ©taire de l’ETH est đŸ€· sous-Ă©valuĂ©e.


❓ Question abordĂ©e

  • Quelles sont les forces et les faiblesses de la politique monĂ©taire de Bitcoin ?

  • (AvancĂ©, en anglais) Consultez la deuxiĂšme moitiĂ© du document d’Hasu sur la baisse des rĂ©compenses de bloc.


🔎 Zoom sur l'auteur

Ryan Sean Adams est un crypto investisseur. Il est le créateur du Bankless program, le fondateur de Mythos Capital. Il se sépare petit à petit des banques, et nous propose du contenu pour que nous puissions aussi y parvenir.


✔ ComplĂ©ter le Skill Cube

En comprenant la politique monétaire de l'ETH et du BTC, vous avez acquis des compétences liées à la case monnaie du Skill Cube. La monnaie est la base de tout le reste.


🇬🇧 💬 đŸ‡«đŸ‡· Cet article est une traduction d'un contenu original publiĂ© sur Bankless le 17 octobre 2019. Cette traduction a Ă©tĂ© Ă©ditĂ©e et traduite par Jon.


đŸŒ± N’hĂ©sitez pas Ă  partager cette newsletter, de maniĂšre Ă  faire grandir notre communautĂ©;


📚 Sommaires


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement Ă©ducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de dĂ©cisions financiĂšres. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez en Ă  votre comptable. Faites vos propres recherches.