💭 La rĂ©flexion du mercredi - 🧬 Ethereum est une Structure Émergente

Les applications d'Ethereum sont les composantes d'une structure organique Ă©mergente. Cette structure se dĂ©veloppe comme celle d’un ĂȘtre vivant.


⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless ci-dessous.


📝 Vous pourrez retrouver une sĂ©rie d’infos pratiques Ă  propos de la DeFi en cliquant ici.


Chers Bankless,

David associe Ethereum Ă  une structure organique đŸ€ŻđŸ€ŻđŸ€Ż.

En fin d’article nous vous renverrons vers une formation (pour les anglophones) qu’a suivi Jon en 2015, une formation qui s’intĂ©resse au sujet traitĂ© dans cet article, Ă  plus large Ă©chelle.

- Jon & Brice de Bankless


💭 LA RÉFLEXION DU MERCREDI

🧬 Ethereum est une Structure Émergente

Durée de lecture : 25 min || Difficulté : difficile

Auteur : David Hoffman, RealT, Bankless host, & POV Crypto host

L’Émergence

L'émergence se produit lorsqu'on observe qu'un systÚme de composants interconnectés possÚde des propriétés que ses composants tout seuls n'ont pas. Les propriétés émergentes sont le résultat des interactions des composants, mais aussi le résultat des interactions des interactions des composants.

Les propriétés émergentes résultent de la combinaison des interactions des nombreux composants d'un systÚme multipartite.

Les parties distinctes d'un systÚme créent des permutations de combinaisons avec toutes les autres parties. Plus le nombre de parties individuelles dans un systÚme interconnecté est important, plus ce qui en émerge est puissant.

Le cerveau

La conscience dans le cerveau est un excellent exemple d'Ă©mergence. La psychologie de la forme dĂ©signe le cerveau comme “un tout organisĂ©, c'est-Ă -dire plus que la somme de ses parties". Vous pouvez compartimenter le cerveau en diffĂ©rentes zones et Ă©tiqueter leurs fonctions :

  • Le lobe occipital : analyse les stimulus visuels entrants

  • Le lobe temporal : analyse les stimulus environnementaux pour en tirer leur sens/signification

  • Le lobe pariĂ©tal : oriente le corps dans l'espace-temps

  • Le cortex prĂ©frontal : produit un comportement associĂ© Ă  un but Ă  partir des signaux provenant du reste du cerveau

Cependant, vous ne trouverez pas le "centre de la conscience" du cerveau. La conscience est un phénomÚne émergent qui apparaßt lorsque vous combinez les différentes structures de fonctionnement du cerveau. La conscience est un sous-produit de la combinaison des différentes parties du cerveau, mais elle représente aussi sa caractéristique la plus importante.

Les marchés

Les marchĂ©s sont des phĂ©nomĂšnes Ă©mergents. Personne n'a inventĂ© "le marchĂ©" ; il a Ă©mergĂ© de la demande d'Ă©change de marchandises. Les producteurs ont besoin d'un lieu d'Ă©change efficace pour accĂ©der aux biens qu'ils ne produisent pas. En raison du besoin d'Ă©change, plus les marchĂ©s sont utilisĂ©s, plus ils deviennent utiles. Les grands marchĂ©s offrent un plus grand choix de biens disponibles Ă  l'Ă©change ainsi qu’en plus grande quantitĂ©, et permettent l’accĂšs Ă  un plus grand nombre de participants. Plus un marchĂ© est grand, plus il y a de biens disponibles et plus il y a de possibilitĂ©s. Le marchĂ© devient un endroit plus adaptĂ© pour le commerce au fur et Ă  mesure qu'il se dĂ©veloppe.

Les marchés sont l'une des rares choses dans cet univers qui s'améliorent lorsque le nombre de personnes qui les utilisent grandit. Cette boucle de rétroaction positive donne naissance au produit émergent des marchés : la monnaie.

La monnaie

La monnaie est le phĂ©nomĂšne Ă©mergent des marchĂ©s. La nĂ©cessitĂ© d'Ă©changer des biens crĂ©e la demande d'un bien unique que chacun utilise comme substrat de l'Ă©change. Le blĂ©, le pĂ©trole, le cafĂ©, l'acier ont tous des propriĂ©tĂ©s intĂ©ressantes qui en font des marchandises de valeur. La propriĂ©tĂ© de la monnaie qui nous intĂ©resse, et qui est Ă©quivalente, est qu'elle peut ĂȘtre Ă©changĂ©e contre n'importe quoi de valeur Ă©gale, sans perte lors de l’échange.

L’utilitĂ© de la monnaie existe en tant que substrat, et la monnaie devient plus utile lorsque davantage de personnes l'utilisent. Une bonne monnaie a des effets de rĂ©seau bĂ©nĂ©fiques, et la meilleure monnaie a les meilleurs effets de rĂ©seau. Plus une monnaie est utilisĂ©e, moins elle subit de pertes lorsqu’on l’échange.

Note : la monnaie en tant que phĂ©nomĂšne Ă©mergent illustre pourquoi la concurrence pour devenir la monnaie rĂ©fĂ©rence sur Internet est si forte, et pourquoi les communautĂ©s crypto forment des clans. Il n'y a qu'une seule juridiction sur Internet, et donc un seul espace oĂč l'argent peut entrer en compĂ©tition. La liquiditĂ© engendre la liquiditĂ©, et la propriĂ©tĂ© Ă  ĂȘtre une bonne monnaie entraĂźne la propriĂ©tĂ© Ă  ĂȘtre une bonne monnaie. Les monnaies fiat, comme l'euro, le yuan ou le peso, peuvent toutes coexister avec le dollar US, parce que chaque gouvernement a le pouvoir de faire respecter l'usage de sa monnaie dans sa rĂ©gion. Sur Internet, il n'y a qu'une seule rĂ©gion. Il n'y a qu'un seul endroit oĂč la monnaie peut exister sur Internet, et la concurrence pour dĂ©tenir le titre de Monnaie y est donc fĂ©roce.

Ethereum est une Plateforme idĂ©ale pour l’Emergence

Les caractéristiques intrinsÚques d'Ethereum en font une plateforme qui favorise l'émergence.

  • Il s'agit d'une plateforme permission-less. Tout le monde peut construire sur cette plateforme.

  • C'est une plateforme turing-complete. Tout peut y ĂȘtre construit.

  • C'est une plateforme qui favorise la composabilitĂ©. Tout ce qui y est construit peut interagir avec n'importe quoi d'autre.

Ce sont les ingrédients de l'émergence.

L'essor d'Internet suit ce mĂȘme modĂšle. Internet est un systĂšme Ă©mergent d'utilisateurs interconnectĂ©s, de sites web et de commerces. Tout le monde peut construire n'importe quoi sur Internet, et tout le monde peut y accĂ©der. L'essor d’Internet a Ă©tĂ© rendu possible par l'absence d'obstacles Ă  son dĂ©veloppement ; personne n'a besoin d'une autorisation pour construire quelque chose sur l'internet.

Au fur et Ă  mesure du dĂ©veloppement d’Internet, son dĂ©veloppement s’est accĂ©lĂ©rĂ©. Au fur et Ă  mesure de l’augmentation du nombre d’utilisateurs, l'incitation Ă  dĂ©velopper des projets sur Internet s'est accrue, tandis que les obstacles diminuaient. Au fil du temps, de plus en plus d'utilisateurs se sont tournĂ©s vers Internet, ce qui a finalement obligĂ© chaque entreprise Ă  y ĂȘtre prĂ©sent. De plus, les outils pour dĂ©velopper une prĂ©sence sur Internet sont devenus plus robustes et plus faciles Ă  utiliser, rĂ©duisant ainsi les coĂ»ts et permettant Ă  un plus grand nombre de personnes de devenir des acteurs de cette construction. Une boucle de rĂ©troaction positive s'est mise en place ; les incitations Ă  avoir une prĂ©sence sur Internet se sont multipliĂ©es, tandis que les obstacles pour dĂ©velopper cette prĂ©sence se sont rĂ©duits.

Wikipédia, la plate-forme émergente de la Connaissance

L'histoire de Wikipédia contre Encyclopedia Britannica est un excellent exemple du succÚs et de la puissance de la création de valeur à la fois open-source et à la fois permission-less. La possibilité pour tout un chacun d'écrire du contenu sur Wikipédia l'a fait passer d'un site web concurrent de l'Encyclopedia Brittanica à une base de données enregistrant toutes les connaissances humaines.

Croissance du nombre d’articles sur WikipĂ©dia au fil du temps

Contrairement Ă  l'effort coordonnĂ© et centralisĂ© de l'Encyclopedia Brittanica, la crĂ©ation chaotique et dĂ©centralisĂ©e de contenus sur WikipĂ©dia a finalement crĂ©Ă© quelque chose de bien plus prĂ©cieux. De plus, WikipĂ©dia a crĂ©Ă© un produit de qualitĂ© supĂ©rieure sans payer pour la main d'Ɠuvre. Des milliers et des milliers d'auteurs ont contribuĂ© Ă  la production de contenus gratuits pour la plate-forme, en y consacrant beaucoup de temps de travail.

On peut aussi constater que ceux qui ont contribuĂ© au contenu sont la plupart du temps des experts dans leur domaine, intrinsĂšquement motivĂ©s pour partager les connaissances qu'ils ont rassemblĂ©es, ce qui permet Ă  WikipĂ©dia d'accĂ©der de maniĂšre organique Ă  des connaissances d'experts dans tous les domaines possibles. Si un article est inexact, il a tendance Ă  ĂȘtre automatiquement revu et corrigĂ© par ceux qui en savent le plus. Au fur et Ă  mesure que les connaissances humaines progressent, WikipĂ©dia se met automatiquement Ă  jour.

Tout cela se fait de maniĂšre organique.

Articles :: Sites web :: Apps

Internet, Wikipédia et Ethereum représentent tous des technologies ouvertes présentant des chemins similaires :

  • Tout le monde peut venir sur la plateforme et crĂ©er quelque chose d’utile

  • Lorsque quelqu'un propose quelque chose d’utile, la plateforme elle-mĂȘme gagne en valeur

  • Les choses qui sont construites sur la plate-forme prĂ©sentent des qualitĂ©s Ă©volutives ; elles s'amĂ©liorent, sont mises Ă  jour ou sont remplacĂ©es.

  • Les Ă©lĂ©ments construits sur la plate-forme rendent tous les autres Ă©lĂ©ments plus utiles et plus faciles Ă  dĂ©velopper

Ethereum est l’Histoire de ses Applications

Sans applications, Ethereum n'est rien. Ethereum a besoin d'applications pour ĂȘtre utile. Ethereum, et donc l'ETH, tire son utilitĂ© et sa valeur des applications qui y sont construites.

Toutes les applications sont adjacentes les unes aux autres

Lorsque vous dĂ©veloppez votre application sur Ethereum, vous construisez dans le mĂȘme espace que toutes les autres applications. Toutes les applications ont une surface de contact directe avec toutes les autres applications. C'est la caractĂ©ristique principale d'Ethereum. L'intĂ©gration d'une machine virtuelle dans Ethereum a constituĂ© une amĂ©lioration rĂ©volutionnaire pour le dĂ©veloppement de systĂšmes crypto-Ă©conomiques, ceci Ă©tant la possibilitĂ© pour les applications de bĂ©nĂ©ficier de la composabilitĂ© en utilisant les autres applications est peut-ĂȘtre une caractĂ©ristique encore plus importante.

Cette caractĂ©ristique qu’est la composabilitĂ© favorise l'Ă©mergence.


Les Interfaces

Au sein de l'Ă©cosystĂšme d’Ethereum, les entreprises sont des applications, et lorsqu'une application est dĂ©ployĂ©e, elle propose des produits et des services Ă  destination des personnes, ainsi qu’à d'autres applications.

La crĂ©ation d'un produit/service gĂ©nĂšre des interfaces. Les interfaces d'une application sont constituĂ©es des composants externes d'une application auxquels d'autres applications peuvent se raccorder et qu’elles peuvent donc utiliser.

La composabilitĂ© sur Ethereum permet Ă  une application l’usage de nombreuses interfaces provenant d’autres applications. Lorsqu'une application est dĂ©veloppĂ©e, elle crĂ©e un produit. Ce produit reprĂ©sente les interfaces de l’application.

Arbres, feuilles, veines et artÚres, bronches des poumons, foudre, brocolis, pommes de pin, flocons de neige, riviÚres, chaßnes d'approvisionnement, réseaux de neurones, réseaux sociaux... l'univers ?

Les interfaces de MakerDAO :

  • Le DAI

  • Le DSR

  • Les vaults

  • Les keepers

  • La gouvernance de MKR

  • Les enchĂšres de MKR

Ce sont les caractĂ©ristiques externes de l'application MakerDAO. Elle a beaucoup d’interfaces. Les applications telles que Compound et Uniswap ont Ă©galement beaucoup d’interfaces.

Note : ce qui est bien avec l’application Uniswap, c'est qu'elle n’a que des interfaces permission-less. La dĂ©finition correcte de ce qu'est une "DAO" (Organisation Autonome DĂ©centralisĂ©e) : une application qui n'a que des interfaces accessibles par tout le monde (permission-less). Le code Ă  l'intĂ©rieur, les humains Ă  l'extĂ©rieur.

Chaque application sur Ethereum gĂ©nĂšre des interfaces sur lesquelles les autres peuvent s'accrocher et tirer parti. Mais lorsque les applications se dĂ©veloppent les unes avec les autres, elles crĂ©ent aussi de nouvelles interfaces ! C'est ainsi que la structure d'Ethereum se dĂ©veloppe : diffĂ©rents composants se dĂ©veloppent Ă  partir d'autres composants. De la monnaie-Lego ! L’ensemble des interfaces de chaque application composĂ©e avec d’autres applications reprĂ©sente le contour de toute la structure d’Ethereum. Les applications se construisent les unes sur les autres et s’agrĂšgent, au fur et Ă  mesure la structure s'agrandit.

Comme des bernaches sur le dos d'une tortue, chaque application fait croĂźtre le nombre d’interfaces et gĂ©nĂšre donc de nouvelles interfaces disponibles pour les autres applications. Cependant, contrairement aux bernaches, les applications font croĂźtre le bien-ĂȘtre des applications situĂ©es en dessous. Les applications qui se sont construites les unes sur les autres sont intrinsĂšquement symbiotiques ; chacune fournit des services/des clients/de la valeur Ă  l'autre.

LĂ  oĂč l'Ă©mergence Ă©merge

La croissance linĂ©aire du nombre d’applications produit une croissance quadratique du potentiel de composabilitĂ© grĂące Ă  l’augmentation du nombre d’interfaces.

Chaque fois qu’une nouvelle application apparaĂźt sur Ethereum, elle gĂ©nĂšre un nombre de combinaisons d’interfaces plus important que la prĂ©cĂ©dente. Dans l'image ci-dessus, K3 a gĂ©nĂ©rĂ© 2 connexions possibles, mais K12 en a gĂ©nĂ©rĂ© 11. Plus il y a d'applications sur Ethereum, plus il y a de potentiel pour de nouvelles applications.

Imaginez Ethereum au genesis block (block 0 d’Ethereum, premier block minĂ©), reprĂ©sentĂ© par K1 dans le diagramme ci-dessus. Pas de smart contracts, pas d'applications ; la seule chose qui existait Ă©tait l'actif natif d’Ethereum, l’ETH : un seul point dans un univers vide. Comment construire quelque chose comme PoolTogether ou Zapper.fi dans cet univers primitif ? Vous ne pouviez pas ; vous aviez d'abord besoin de primitives plus fondamentales pour fournir les bases et la structure des applications de plus haut niveau.

MakerDAO est le leader du classement du nombre d’ETH bloquĂ©s dans ses smart contracts en raison de l'ampleur des interfaces qu'il propose. L'existence du DAI, la seule vĂ©ritable crypto-monnaie stable, offre un nouveau paysage qui permet aux applications sur Ethereum de se dĂ©velopper. L'ampleur des combinaisons offertes par les interfaces de MakerDAO est illustrĂ©e par la liste interminable de dĂ©rivĂ©s du DAI (le Chai, le cDAI, le aDAI, le rDAI, le LSDai, le PLDai), ainsi que par les services liĂ©s aux Vaults comme CDPSaver, et surtout par la liste croissante des marchĂ©s qui intĂšgrent le DAI (dYdX, Uniswap, Oasis, Fulcrum, Curve, Compound).

Les bonnes applications proposent des interfaces qui seront beaucoup utilisĂ©es. Le classement de la quantitĂ© d’ETH bloquĂ©s dans DeFi peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une mesure de la qualitĂ© des interfaces de chaque application proposĂ©es aux autres applications. Compound et Uniswap proposent Ă©galement des interfaces dont d’autres applications peuvent tirer parti.

PoolTogether utilise le Dai Ă  l'intĂ©rieur de Compound, en plus de sa propre application, pour produire de l’épargne-loterie (une loterie sans perte). L'application PoolTogether a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e en utilisant les interfaces de MakerDAO et de Compound. PoolTogether produit Ă©galement le PL-Dai, que d'autres applications peuvent exploiter. Le PL-Dai est l’interface que propose PoolTogether aux autres applications. Maintenant que le PL-Dai existe, il peut ĂȘtre rendu facilement accessible par Uniswap, ce qui permet Ă  d'autres applications de s'appuyer sur PoolTogether !

Il y a 23 mois :

Il y a 17 mois :

Il y a 14 mois :

Il y a 7 mois :

Si on représentait ceci en 3D, tout serait construit sur MakerDAO. Maker semble moins important que le reste car il est divisé entre le SCD et le MCD sur cette figure

Ethereum est une structure organique

L’ensemble des applications sur Ethereum est Ethereum. Les applications ne sont pas un sous-ensemble d'Ethereum, elles sont Ethereum. Il n'y a rien qui "est Ethereum", en dehors des applications qui y vivent.

Au fur et Ă  mesure que les applications sont dĂ©veloppĂ©es, dĂ©ployĂ©es et composĂ©es, la structure d'Ethereum se dĂ©veloppe. Je dĂ©signe souvent Ethereum comme Ă©tant un paysage. Une surface physique oĂč tout un tas de choses sont construites. Ethereum est le terrain sur lequel les constructeurs peuvent bĂątir des structures. Chaque application sur Ethereum est une structure, qui contribue au dĂ©veloppement du paysage, soit au dĂ©veloppement d’Ethereum.

Un bĂątisseur d'Ethereum, Austin Griffith

Cela donne peut-ĂȘtre un sens au terme "Buidler" lorsqu'on parle des dĂ©veloppeurs d'Ethereum. Ceux qui construisent et dĂ©ploient le code construisent des structures physiques sur Ethereum. Les ingĂ©nieurs software sont appelĂ©s ingĂ©nieurs pour une raison : ils sont responsables de la construction de structures stables que les autres peuvent utiliser.

Une Structure ComposĂ©e d’ElĂ©ments

Les structures sur Ethereum convergent les unes vers les autres. L'ETH dĂ©posĂ© dans une application est une mesure de la masse de l'application. Plus une application a d’ETH dĂ©posĂ©s en son sein, plus elle a de masse, et plus elle exerce une force gravitationnelle sur les autres.

L'ETH dĂ©posĂ© dans une application est une mesure de l'utilitĂ© de cette application, tant pour les utilisateurs que pour les autres applications. "Le fait d’ĂȘtre utile" reprĂ©sente simplement le nombre d'autres utilisateurs et applications qui ont besoin de ce produit/service. "Le fait d’ĂȘtre utile" est une incitation pour les autres Ă  utiliser votre application et reprĂ©sente la force de l'attraction gravitationnelle que chaque application produit.

Tout le monde a besoin de stabilitĂ© dans sa vie Ă©conomique. Tout le monde a Ă©galement besoin d'utiliser la mĂȘme monnaie que celle utilisĂ©e par les autres. Il est 1000 fois plus facile d'utiliser le DAI que de crĂ©er son propre stablecoin. Puisque tout le monde utilise dĂ©jĂ  le DAI, pourquoi essayer de rĂ©soudre tous les problĂšmes que MakerDAO a dĂ©jĂ  rĂ©solus ? Utilisez simplement le DAI. Il est difficile d'Ă©chapper Ă  l'attraction gravitationnelle que Maker exerce sur le reste de l'Ă©cosystĂšme. Il suffit de cĂ©der. Un seul stablecoin pour les dominer tous.

Les autres applications importantes qui verrouillent beaucoup d'ETH sont Compound et Uniswap. Avec Maker, elles représentent une trÚs grande part de tous les ETH verrouillées dans la DeFi. Par conséquent, la majorité des applications sur Ethereum utilise ces plateformes parce que les interfaces qu'elles ont créées sont trÚs attractives.

L'attraction gravitationnelle exercée par les applications détenues par l'ETH ne se limite pas à quelques applications, elle s'étend à TOUTES les applications. La gravité de l'ETH crée la convergence des applications, qui ne sont plus des structures individuelles disparates, mais une superstructure unique. La croissance de cette superstructure est la croissance d'Ethereum. Ethereum est la somme de ses applications.

Cette gravitĂ© n'est pas limitĂ©e Ă  l'Ă©cosystĂšme interne d'Ethereum. Les rĂšgles de la monnaie et de l'Ă©conomie transcendent la crypto. Si des utilisateurs ont une activitĂ© Ă©conomique, ils sont incitĂ©s Ă  se joindre Ă  l'Ă©conomie et Ă  s'approprier une partie de la valeur qui fait l'objet de transactions. L'attraction gravitationnelle gĂ©nĂ©rĂ©e par l'activitĂ© Ă©conomique au sein d'Ethereum incite la finance traditionnelle Ă  migrer vers Ethereum. À terme, l'incitation Ă  utiliser la superstructure d'Ethereum ou Ă  en faire partie attirera tout le monde. Plus la structure d'Ethereum s'agrandit, plus son influence sur le monde extĂ©rieur est forte.


Ethereum est une Ville

Les villes existent parce qu'elles sont des Ă©picentres de l'activitĂ© Ă©conomique. Vivre dans une ville augmente l'exposition Ă  l'activitĂ© Ă©conomique qui s'y dĂ©roule. Les villes sont des lieux d'opportunitĂ© et de croissance ; depuis la rĂ©volution industrielle, les hommes convergent vers les villes pour accĂ©der aux opportunitĂ©s disponibles. L'activitĂ© Ă©conomique gĂ©nĂ©rĂ©e par les villes crĂ©e la mĂȘme attraction gravitationnelle que celle illustrĂ©e ci-dessus.

Les villes sont des Structures Efficaces

Il est plus facile de coordonner et de distribuer les ressources lorsque tout le monde vit au mĂȘme endroit. Le public, et les distributeurs de biens, peuvent converger au mĂȘme endroit pour accĂ©der aux mĂȘmes marchĂ©s. La distribution des denrĂ©es alimentaires est plus facile lorsque tout le monde peut accĂ©der aux mĂȘmes supermarchĂ©s. Les distributeurs ont moins de destinations Ă  atteindre et peuvent distribuer plus de marchandises, plus rapidement. Lorsque de nombreuses personnes utilisent les transports publics, les coĂ»ts (par personne) de construction et d'entretien des transports diminuent. Il serait idiot de construire un mĂ©tro dans le Dakota du Nord. En effet, l'efficacitĂ© des villes augmente avec l'Ă©chelle : les grandes villes sont plus efficaces que les petites(la liquiditĂ© engendre la liquiditĂ©).

Les villes sont des Structures Émergentes

Personne ne coordonne le dĂ©veloppement d'une ville ; elles sont construites Ă  partir d’une forme de coopĂ©ration inconsciente de milliers d'individus diffĂ©rents. MĂȘme les administrations municipales ou les conseils municipaux n'ont qu'un contrĂŽle limitĂ© sur la direction et l'Ă©volution de la ville. Le dĂ©veloppement et la croissance des villes passent par une organisation chaordique : l'organisation par le chaos. L'organisation chaordique est la description du produit rĂ©sultant des systĂšmes Ă©mergents : l'auto-organisation d'unitĂ©s distinctes mais composant un mĂȘme tout.

La demande de vivre à l'intérieur d'une ville génÚre la demande de logements et d'espaces de travail, ce qui incite les promoteurs à construire des structures pour abriter les hommes et le travail humain. La croissance du nombre de logements et des marchés s'accompagne d'une augmentation de la population et d'une demande accrue de services secondaires et tertiaires. Au fil du temps et des itérations, les lieux de rencontres humains se transforment en gratte-ciel et en milliers d'appartements. Les supermarchés et les restaurants nourrissent tout le monde ; les bureaux coordonnent le travail ; les bars et les salles de musique divertissent ; les garderies et les écoles. Les hÎpitaux. Les hÎtels. Les gymnases. Les casinos. Les parcs. Les clubs. Les skateparks.

Ce qui a commencé comme une poignée d'individus ayant besoin de s'assurer un moyen de subsistance est devenu un systÚme efficace complexe et intégré d'allocations et d'échanges de ressources.

Ethereum prĂ©sente ces mĂȘmes qualitĂ©s. Chaque application sur Ethereum reprĂ©sente une opportunitĂ© pour les autres. Chaque nouvelle application construite sur Ethereum offre des possibilitĂ©s Ă  de nouveaux utilisateurs et Ă  d'autres applications. Lorsque de nouveaux utilisateurs et de nouvelles applications arrivent sur Ethereum, d'autres opportunitĂ©s sont crĂ©Ă©es pour la prochaine vague d'utilisateurs qui viendront en profiter.

La Structure se Construit d'Elle-MĂȘme

Comme illustré ci-dessus, des choses comme les villes et Ethereum ont des boucles de rétroactions positives qui créent des prophéties auto-réalisatrices pour leur propre existence. Tout comme les marchés, l'argent et les villes deviennent plus utiles et plus efficaces à mesure qu'un plus grand nombre de personnes les utilisent, Ethereum devient un meilleur endroit pour construire lorsque d'autres y construisent déjà.

En suivant ce mĂȘme schĂ©ma, il est facile de comprendre pourquoi Ethereum, en tant que plate-forme, a connu un succĂšs qu'aucune autre plateforme n'a connu : de grandes structures ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© construites sur Ethereum qui offrent une multitude d’interfaces Ă  d'autres applications. Il existe dĂ©jĂ  des produits et des services sur Ethereum pour faciliter la construction de votre produit/service. Tout le monde est dĂ©jĂ  un habitant d’Ethereum ; sur Internet, il n'y a pas de frontiĂšres qui empĂȘchent la migration des zones rurales vers les zones urbaines.

Toutefois, Ethereum présente une caractéristique avantageuse supplémentaire que les villes, les marchés et les monnaies n'ont pas dÚs leur naissance.

Cette caractéristique est l'ETH.

Les applications qui exploitent l'ETH sont adoptées

Lors du genesis block, Ethereum Ă©tait dĂ©pourvu de vie, l'ETH Ă©tant le seul objet de son univers. Du point de vue de l'intĂ©rieur d'Ethereum, l'ETH cherche Ă  s’occuper. Il S’ENNUIE et il a besoin D'ACTIVITÉS. Les applications Ethereum reprĂ©sentent des attractions et des lieux d'intĂ©rĂȘt pour l'ETH.

Imaginez que vous avez participĂ© Ă  la prĂ©vente d'Ethereum et que vous ĂȘtes le propriĂ©taire de 10 000 ETH. En quoi une application comme Peepeth (un Twitter dĂ©centralisĂ©) vous est-elle utile ? Au coĂ»t de 0,00001 ETH par tweet, vous pouvez tweeter 100 000 tweets et il vous reste 9 999,9 ETH. Peepeth ne rĂ©sout donc pas le problĂšme de savoir comment exploiter efficacement votre ETH.

Les débuts de la DeFi. La dominance de Maker en tant que premiÚre plateforme qui vous permet de mettre à profit la valeur de l'ETH

Les applications qui permettent de tirer parti de la valeur de l'ETH proposent des solutions Ă  ce que vous devriez faire de votre ETH.

En dehors des interfaces créées par MakerDAO, une autre théorie explique le succÚs précoce de MakerDAO : c'est la premiÚre application qui vous a permis de tirer parti de la valeur de votre ETH.

Les applications qui permettent d'exploiter l'éther comme un actif de grande valeur sont automatiquement choisies par les détenteurs d'ETH.

Car que pourraient-ils faire d’autre ? Envoyer 10 milliards de tweets sur un Twitter dĂ©centralisĂ© ? Il est beaucoup plus probable que les utilisateurs de l’ETH investissent 10 milliards de dollars dans des applications financiĂšres qui permettent de trouver des moyens d'exploiter correctement le capital de l’ETH, c’est Ă  dire en obtenant un rendement profitable.

Les applications qui permettent de tirer profit de l'ETH sont automatiquement adoptées.

Tous les utilisateurs d'Ethereum ont au moins une chose en commun : ils dĂ©tiennent de l'ETH. Étant donnĂ© que de l'ETH est nĂ©cessaire pour effectuer une transaction sur Ethereum, cela est fondamentalement garanti pour l'ensemble des utilisateurs d'Ethereum ; ils dĂ©tiennent probablement au moins une certaine quantitĂ© d'ETH.

Les applications qui rendent encore plus utile l'ETH incitent à déposer de l'ETH dans leur application. Lorsqu'une application génÚre cette incitation, elle génÚre en premier lieu une incitation à acheter et à détenir de l'ETH. Elles apportent une valeur d'usage à l'ETH.

Quand "la DeFi" reprĂ©sentera des milliers d'applications diffĂ©rentes qui inciteront toutes Ă  dĂ©poser de l'ETH, l'ETH deviendra l’actif de base qui sera acceptĂ© partout sur Ethereum en tant que garantie par excellence. En d'autres termes, l'ETH est la monnaie de la DeFi.

3,75% des ETH sont bloquĂ©s dans la DeFi. Nous n’en sommes qu'au dĂ©but : les applications d’Ethereum commencent juste Ă  offrir des services aux dĂ©tenteurs d'ETH. Ceci Ă©tant, nous pouvons distinguer un leitmotiv assez Ă©vident vis Ă  vis de la maniĂšre dont les futures applications seront construites.

  1. Construire une application qui utilise l'ETH comme garantie

  2. De l’ETH est dĂ©posĂ© dans cette application, ce qui prouve que cette application est utile aux dĂ©tenteurs d'ETH

  3. La croissance des dépÎts d'ETH prouve aux fonds de capital-risque qu'ils ont trouvé un produit/marché adapté à leur application

  4. L'application reçoit un financement provenant d’un fond de capital-risque

  5. L'Ă©quipe utilise les fonds pour amĂ©liorer son produit, afin de gĂ©nĂ©rer davantage de dĂ©pĂŽts d’ETH

Lors du minage du genesis block, l'ETH s’ennuie. Les applications d’Ethereum sont automatiquement adoptĂ©es lorsqu'elles fournissent des services qui offrent des moyens de tirer profit de la valeur de l'ETH.

PeePeth : "Et si nous pouvions rendre Ethereum utile à ceux qui ne l'ont pas encore adopté ?"

MakerDAO : "Et si nous pouvions rendre l’ETH plus utile ?"

Les utilisateurs de Twitter ne se soucient pas de PeePeth, mais les dĂ©tenteurs de l'ETH ont choisi MakerDAO pour faire fructifier leurs ETH. MakerDAO a ouvert Ă  l’ETH la voie de l'utilitĂ©. MakerDAO permet aux dĂ©tenteurs d'ETH d'avoir accĂšs Ă  un retour sur leur capital. Il en va de mĂȘme pour Compound, Uniswap et toute application comportant des dĂ©pĂŽts d'ETH. L'ETH bloquĂ© est une mĂ©trique de la DeFi qui mesure l'utilitĂ© de chaque application, pour l'ETH, et pour les dĂ©tenteurs d'ETH.

En parallÚle, ils génÚrent le mécanisme qui détermine la valeur de l'ETH. Lorsque davantage d'applications dans la DeFi utilisent l'ETH comme monnaie, cela fait de l'ETH de la monnaie. Si Ethereum et la DeFi hébergent la majorité de l'activité économique des systÚmes crypto, alors l'ETH est la monnaie d'Internet. S'ils hébergent la majorité de l'activité économique du monde entier, alors l'ETH devient de la monnaie pour le monde entier.

Ce mĂ©canisme d'amorçage est la façon dont la superstructure d'Ethereum s’auto-dĂ©termine. L'incitation Ă  dĂ©velopper des produits et des services sur Ethereum est intĂ©grĂ©e dans le protocole lui-mĂȘme. C'est pourquoi la DeFi a pris son essor en tant que principal cas d'utilisation, alors que la plupart des autres applications d’Ethereum n'ont pas Ă©tĂ© adoptĂ©es avec succĂšs. La DeFi ouvre la voie Ă  un ETH de plus en plus utile, et les dĂ©tenteurs d'ETH sont incitĂ©s Ă  suivre cette voie, car c'est celle qui augmente la valeur de leur actif. L'ETH va devenir la monnaie d’Internet.

L'Ă©picentre d'Ethereum est l'ETH

Les fondations de la ville d'Ethereum est l'Ether. L'activité économique d'Ethereum nécessite une monnaie, et la monnaie native d'Ethereum est l'ETH. Tous les chemins d'Ethereum mÚnent à l'ETH. L'attraction gravitationnelle des applications d'Ethereum est générée par l'ETH qui y est déposé.

Le genesis block d'Ethereum Ă©tait une structure Ă  une dimension. L'ETH Ă©tait tout ce qui existait. Cette structure en cours de dĂ©veloppement est construite sur ce point unique qu’est l’ETH. La charge de toutes les applications repose sur l'ETH. Cette charge se reflĂšte dans le prix du marchĂ© de l'ETH. Le nombre qui figure sur la balance sur laquelle se trouve Ethereum est le prix de l'ETH.

L'économie d'Ethereum génÚre une demande pour l'ETH. MakerDAO en a besoin, Uniswap en a besoin, Compound, dYdX, Augur, Aave, Set ont tous besoin de l'ETH. Les applications comme PoolTogether ont surtout besoin du DAI, mais 1 DAI nécessite au moins 1,5 $ d'ETH dans MakerDAO !

Tous les chemins sur Ethereum mĂšnent Ă  l'ETH. Si Ethereum est une nation, alors l'ETH est sa capitale.


La Superstructure est un Organisme

Les organismes sont des ĂȘtres Ă©mergents. Vous, le lecteur, ĂȘtes un systĂšme de composants interconnectĂ©s, qui sont eux-mĂȘmes composĂ©s de composants interconnectĂ©s. Jusqu'aux milliers de milliards de cellules individuelles, la superstructure du corps humain est constituĂ©e d’une orchestration de composants Ă  diffĂ©rentes Ă©chelles.

Les cellules

Les cellules sont les plus petites unitĂ©s de cet ensemble organisĂ©. Chaque cellule ne connaĂźt que son Ă©cosystĂšme adjacent, et n'agit que dans son propre intĂ©rĂȘt, pour vivre longtemps et prospĂ©rer.

Dans le systĂšme Ă©conomique mondial, les cellules sont des agents Ă©conomiques individuels ; des individus qui ont des connaissances restreintes sur l'Ă©conomie de leur environnement.

Dans Ethereum, les cellules sont les agents qui s'engagent avec chaque application. Chaque acteur du marchĂ© agit dans son propre intĂ©rĂȘt, ayant des interactions avec les applications qu'il connaĂźt et comprend.

Les organes

Les organes sont eux-mĂȘmes une structure composĂ©e de cellules. Un organe est quelque chose qui est crĂ©Ă© Ă  partir de la demande du corps. Le besoin de pomper le sang, le besoin de filtrer les toxines, le besoin de ressentir l'environnement sont tous des rĂŽles d’organes prĂ©cis, qui sont eux-mĂȘmes constituĂ©s de cellules.

Les applications sont des organes. Elles sont composées d'individus qui utilisent l'application pour atteindre leurs propres objectifs et, par conséquent, rendent ces applications plus grandes et plus utiles. Chaque application sur Ethereum produit un résultat que le reste de la structure peut exploiter ; le résultat de MakerDAO est le DAI, les résultats de Compound sont les cTokens, etc. Chaque organe d'Ethereum remplit un rÎle spécifique au sein de la structure dans son ensemble.

La production globale de tous les agents individuels qui s'engagent dans une application d’Ethereum reprĂ©sente la maniĂšre dont les applications d’Ethereum sont liĂ©es et s'orientent par rapport Ă  d'autres applications.

Le foie, l'organe responsable de l'Ă©limination des toxines, est situĂ© Ă  cĂŽtĂ© du tube digestif, l'endroit oĂč les toxines arrivent dans le corps. Le cƓur est situĂ© au centre, lĂ  oĂč il peut distribuer les nutriments le plus efficacement. Ces organes prĂ©sentent une organisation chaordique. C'est ainsi qu'Ethereum s'auto-organise. Les applications complĂ©mentaires vont naturellement converger les unes vers les autres afin d'exploiter efficacement les interfaces de chacune.

Le corps

L'organisme est le produit final d'une organisation chaordique. AprĂšs des millions d'itĂ©rations rĂ©cursives par la sĂ©lection naturelle et l'Ă©volution, le corps est un systĂšme rationalisĂ© et efficace, produit par des luttes internes sur des ressources rares au sein d'un mĂȘme Ă©cosystĂšme. Le corps est comme une ville ; de nombreux composants individuels qui s'orchestrent organiquement pour produire un rĂ©sultat Ă©mergent.

Ethereum est un corps. Toutes les applications sur Ethereum reprĂ©sentent les organes individuels qui composent le grand ensemble. Les rĂ©sultats de chaque application sont combinĂ©s et convergent au sein de l'organisme pour atteindre un objectif unique et primordial : vivre longtemps et prospĂ©rer. L'objectif Ă©mergent de l'Ă©cosystĂšme d’Ethereum est la croissance. L'objectif principal d'Ethereum est de survivre. Une fois ce but atteint, il peut se concentrer sur son objectif secondaire : prospĂ©rer. Tous les organismes ont ces deux objectifs :

  1. Survivre (défense)

  2. S'Ă©panouir (attaque)

La protection d'Ethereum vient de son algorithme de consensus : le montant mis en jeu dans le processus de proof of stake. C'est ce mur qu'il faut franchir pour faire tomber Ethereum. Ce sont les Ă©cailles qui protĂšgent le corps. Plus il y a d'ETH en staking, plus les Ă©cailles sont denses.

Ethereum ignorant totalement sa grande alternative, sa soeur, la finance traditionnelle. (Ethereum est le pangolin)

L'attaque d'Ethereum provient de l'utilitĂ© et de la valeur que les applications d’Ethereum apportent, que nous pouvons mesurer, comme l'ETH bloquĂ© dans DeFi. Les applications Ethereum sont les dents et les griffes d'Ethereum : des armes de chasse. Ces applications sont des outils pour les dĂ©tenteurs d'ETH, et des menaces pour tout concurrent en dehors d'Ethereum.

Chaque tĂȘte est une application Ethereum ; la taille de chacune correspond Ă  la quantitĂ© d'ETH enfermĂ©e Ă  l'intĂ©rieur

La Gravité de la Superstructure est le Premium Monétaire de l'ETH

Toutes les applications qui composent la superstructure ont une masse qui pĂšse sur l'ETH. Le poids que l'Ă©ther supporte pour soutenir la superstructure se reflĂšte dans le prix en dollars amĂ©ricains (la force normale de l'ETH). Plus le poids de la structure est Ă©levĂ©, plus la charge exercĂ©e sur l'ETH est importante. Cela ressemble Ă  un scĂ©nario catastrophe, mais je vous assure que c'est en rĂ©alitĂ© un scĂ©nario absolument gĂ©nial 😎.

Le poids de l’ensemble de la superstructure d’Ethereum est une mesure de sa demande en ETH. Une superstructure dans laquelle est enfermĂ©e 0 ETH est sans poids et sans signification. Une superstructure contenant 4,2 millions d'ETH est un systĂšme qui retire 4,2 millions d'ETH du marchĂ© secondaire et entraĂźne une pĂ©nurie et une demande de 4,2 millions d'ETH. Actuellement, la superstructure d'Ethereum pĂšse 4,2 millions d'ETH.

Afin de soutenir le poids de la superstructure d’Ethereum, le prix de l'ETH doit augmenter. La superstructure reprĂ©sente l'attraction gravitationnelle sur l'offre d'ETH : l'incitation collective pour les gens Ă  dĂ©poser de l'ETH Ă  l'intĂ©rieur de celle-ci.

La superstructure est une structure globale. L'ETH, en tant qu'actif natif de cette superstructure, est accepté comme monnaie d'échange partout dans cette superstructure.

La monnaie est le bien le plus vendable : l'actif qui est acceptĂ© partout et en tout lieu, pour le moins de slippage possible. À l'intĂ©rieur de cette superstructure, l'ETH est de la monnaie. Comme tous les chemins mĂšnent Ă  l'ETH, il n'y aura jamais d'autre actif qui soit le plus vendable et le plus liquide au sein d’Ethereum. En tant qu'actif natif d'Ethereum, il est destinĂ© Ă  ĂȘtre la monnaie de l'Ă©cosystĂšme.

Le poids de la superstructure sur le prix du marché de l'ETH est ce qui crée le premium monétaire de l'ETH. La superstructure est une structure globale, et le poids collectif des applications d'Ethereum crée une pression positive généralisée sur le prix de l'ETH.

La "pression positive généralisée sur les prix" est synonyme de "premium monétaire".


Résumé

Ethereum est une superstructure d'applications financiĂšres composĂ©es. Toutes les applications sur Ethereum offrent des interfaces que peuvent utiliser de nouvelles applications, Ă  partir desquelles il est Ă  nouveau possible d’utiliser des interfaces pour de nouvelles applications, etc. PlutĂŽt que de soustraire de la valeur Ă  une autre application, ces applications qui se construisent ensemble sont gĂ©nĂ©ratrices de valeur. Les applications qui s'appuient sur d'autres applications agissent comme des entonnoirs pour les applications situĂ©es en dessous. Les applications qui produisent de nombreuses interfaces de qualitĂ© crĂ©ent leur propre Ă©cosystĂšme pour que d'autres applications puissent en tirer parti. Plus il y a d’interfaces de qualitĂ©, plus il y a de place utilisable pour construire et plus il y a de valeur potentiellement exploitable.

L'écosystÚme financier interne d'Ethereum présente une organisation chaordique. L'attraction gravitationnelle générée par chaque application est le mécanisme qui détermine comment des composants discrets disparates s'organisent de maniÚre efficace et efficiente, et génÚrent une superstructure unique et efficace.

Chaque application de cette structure a une masse, et pÚse sur les applications situées en dessous d'elle. Les applications inférieures sont fondamentales pour celles qui se trouvent au-dessus d'elles. Elles supportent la charge et reçoivent également leur part.

L'ETH est la particule fondamentale de l'univers d’Ethereum : l'actif natif qui produit la masse d'Ethereum. La capitalisation du marchĂ© de l'ETH est le poids de sa masse : il s'agit de son influence sur le monde extĂ©rieur. L'ETH enfermĂ© dans la DeFi est la mesure de la masse totale de la superstructure d'Ethereum.

Au début de cet article, nous avons vu comment la monnaie est le produit émergent des marchés. Les marchés sont des lieux d'échange, et l'échange est plus efficace avec de la monnaie. Les marchés créent la monnaie.

Ethereum est une plate-forme pour les marchés. Toutes les applications importantes de la DeFi : Maker, Compound, Uniswap, Augur, dYdX, sont toutes des applications de marché. Ces applications génératrices de marchés ont toutes besoin d'une monnaie pour fonctionner. L'ETH, en tant que monnaie native d'Ethereum, est le choix le plus évident. Ses détenteurs veulent des applications qui l'utilisent comme de la monnaie, afin que les détenteurs... puissent l'utiliser comme de la monnaie. Cela crée une boucle de rétroaction positive à partir de l'incitation permanente à utiliser l'ETH comme monnaie.

Suivez-moi sur Twitter : @trustlessstate

Merci pour votre lecture !


Bio

David Hoffman est le COO de RealT et animateur de POV Crypto. Il Ă©crit sur les thĂšmes de l’open finance et d'Ethereum. DĂ©couvrez son exposĂ© sur la maniĂšre dont l'ETH voit sa valeur augmenter et l’article qui le complĂšte.


Remplir le Skill Cube

Ce mercredi nous avons vu pourquoi Ethereum est une structure Ă©mergente. Nous avons aussi vu que les diffĂ©rents protocoles s’agrĂ©geaient les uns aux autres, avec comme primitive l’ETH qui se dessine comme Ă©tant la monnaie de base de ce systĂšme complexe.

Si l’exposĂ© de David vous a beaucoup plu et que vous souhaitez aller (beaucoup) plus loin dans la comprĂ©hension des systĂšmes complexes comme celui d’Ethereum, nous vous conseillons ce MOOC de 35h gratuit, en anglais par contre, qui traite de la prise de dĂ©cision dans un monde complexe et incertain.


🇬🇧 💬 đŸ‡«đŸ‡· Cet article est une traduction d'un contenu original publiĂ© sur Bankless le 11 mars 2020.

Jon & Brice


📝 Vous pourrez retrouver une sĂ©rie d’infos pratiques Ă  propos de la DeFi en cliquant ici.


⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless ci-dessous.


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement Ă©ducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de dĂ©cisions financiĂšres. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez en Ă  votre comptable. Faites vos propres recherches.