Jun 23, 2021 • 8M

💭 La réflexion du mercredi - 🦄🗂️ L'UNI, un token d'oracle ? Partie II

La proposition de Vitalik pourrait changer la façon dont nous valorisons le token UNI. 🚀

Jon Otherbright
Comment
Share
 
1.0×
0:00
-8:17
Open in playerListen on);
Episode details
Comments

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Donnez X pour que BanklessFR reçoive X+Y

Superfluid : stream x DAI / mois


Chère Nation Bankless,

La semaine dernière, nous avons commencé à décortiquer la proposition de Vitalik, qui vise à faire de l’UNI un jeton d’oracle.

Dans cette dernière partie nous allons voir en quoi cette proposition aide l’UNI à prendre de la valeur, et nous allons nous poser la question de sa faisabilité.

Bonne écoute et bonne lecture, à vendredi,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


🎧 Les podcasts NFT de la semaine

Cette semaine nous vous proposons deux podcasts :

  • Le premier est le podcast de lancement du livre NFT Révolution.

  • Le second, dans lequel est discuté une nouvelle manière de faire des drops de NFT. Les animateurs du show, Rem et John, accueillent Xavier, un artiste venu faire la présentation de Suspended Soul.


📽️ Le replay de la semaine


🤝 DAO en lien avec BanklessFR


🦄🗂️ UNI, un token d'oracle ? Partie II

Rédacteur invité : Ben Giove, contributeur Bankless et président de Chapman Crypto.

Comment cela aide l’UNI à gagner de la valeur

Maintenant que nous avons une meilleure compréhension de ce que Vitalik propose, la question se pose : Pourquoi Uniswap et les détenteurs d'UNI voudraient-ils faire cela ?

La proposition d'oracle d'Uniswap offre des avantages financiers clairs aux détenteurs d'UNI.

Pour l'instant, les seuls droits dont disposent les détenteurs d'UNI sont ceux de la gouvernance du protocole. Les détenteurs de jetons UNI peuvent voter pool par pool pour activer un "fee-switch" qui détournera entre 10 et 25% des frais des fournisseurs de liquidités, vers le protocole. Ces revenus peuvent ensuite être redirigés vers les détenteurs d'UNI par des moyens traditionnels, tels que des dividendes ou des rachats et des burn (destruction de jeton). Ces mécanismes transformeraient l’UNI en un actif productif, mais ils réduiraient également les revenus des fournisseurs de liquidités, ce qui signifie que ces flux de trésorerie pourraient avoir pour conséquence d'entraver la croissance du protocole.

Uniswap se trouve donc entre le marteau et l'enclume : continuer à rester un jeton de gouvernance ne versant pas de dividendes aux yeux du marché, ou accroître la valeur du jeton tout en risquant un positionnement concurrentiel.

L’UNI en tant que jeton d'oracle ajoute un nouveau mécanisme de capture de valeur à l'actif.

Examinons comment le protocole UMA accroît la valeur de son jeton :

  • Les participants au DVM (Mécanisme de Vérification de Données) reçoivent des récompenses liées à l'inflation

  • Les frais payés au DVM sont utilisés pour racheter et brûler de l'UMA.

Cela vous semble familier ? C'est parce que ces mécanismes d'accumulation de valeur sont identiques à ceux de l'Ether. Après l'EIP-1559 et la fusion de la PoS, les stakers d'ETH recevront des récompenses liées à l'inflation, et les frais payés au réseau seront utilisés pour racheter et brûler de l'ETH.

Ces mécanismes font de l'Ether un actif hautement productif, et ces mêmes mécanismes de capture de valeur peuvent également être utilisés pour l'UNI, en utilisant Uniswap comme microcosme.

Uniswap présente déjà une inflation perpétuelle de 2% au niveau de son offre de jetons, et la gouvernance d'Uniswap peut l'orienter vers la récompense des participants au DVM. En fait, les détenteurs de jetons sont fortement incités à le faire, car cela créerait une boucle de rétroaction positive pour le prix de l'UNI, et donc la sécurité du DVM.

Faisons le tour de la question :

  • Les détenteurs d'UNI, ne voulant pas que leur investissement soit dilué, seraient incités à participer au vote du DVM.

  • Une plus grande participation augmenterait le coût de la corruption du DVM, car un attaquant devrait acquérir plus de jetons pour en prendre le contrôle.

  • Cette sécurité accrue entraînerait une plus grande confiance envers le DVM, ce qui augmenterait la probabilité qu'il soit utilisé.

  • Plus l'adoption du DVM sera importante, plus les frais versés seront élevés.

  • Plus le DVM perçoit de frais, plus il y a d'UNI brûlés, et plus la pression d'achat sur le jeton est élevée.

Comme nous pouvons le voir, cela change la donne de la proposition de valeur de l’UNI. Le jeton UNI passera d'un simple actif financier de capture de frais à un actif doté d'un mécanisme de capture de valeur par rachat et combustion, sans que cela n'ait d'impact sur la compétence principale d'Uniswap, à savoir une place de marché décentralisée.

Est-ce faisable ?

Alors que la proposition de Vitalik a le potentiel de changer radicalement à la fois la dynamique concurrentielle du marché des oracles et la proposition de valeur de l’UNI, cela ne peut se produire que si la proposition fait son chemin au sein de la gouvernance d'Uniswap.

Jusqu'à présent, cela s'est avéré plus facile à dire qu'à faire.

Des trois propositions qui ont fait l'objet d'un vote officiel, une seule, la création du Programme de Subventions d’Uniswap, a obtenu le taux de participation requis (40 millions d'UNI votant en faveur, soit 4 % de l'offre totale) pour être adoptée. Malgré un soutien massif aux deux autres propositions, dont l'une visait à réduire ce seuil à 3 %, aucune n'a atteint le quorum et n'a donc pu être adoptée.

Cependant, ces derniers jours, les choses ont commencé à changer, car l'engagement dans la gouvernance d'Uniswap a explosé. Sous l'impulsion d'un post sur le forum de gouvernance d'Uniswap visant à déployer Uniswap sur Arbitrum, depuis le 26 mai, cinq "prises de température" (la première étape de la gouvernance d'Uniswap) ont été soumises au vote sur Snapshot. Au moment de la rédaction de cet article, trois d'entre eux ont reçu suffisamment de votes pour atteindre la deuxième étape de la gouvernance, appelée "consensus check". Cette activité accrue indique que, si le moment est venu, il y a peut-être plus de chances que ce que l’on imaginait pour que la proposition de Vitalik soit soumise à la gouvernance.

C'est une chose qu'une proposition soit adoptée, mais c'en est une autre qu'elle soit mise en œuvre avec succès. Même si l'oracle est basé sur une architecture existante, la création et la mise en œuvre d'un oracle est une entreprise colossale. Cela dit, si un projet dispose des ressources nécessaires pour le mener à bien, c'est bien Uniswap. La trésorerie du protocole est énorme, elle vaut plus de 4 milliards de dollars aux prix actuels du marché, ce qui lui donne largement les moyens de mener à bien cette tâche.

Il est également intéressant de réfléchir à la manière exacte dont Uniswap s'y prendrait. Une équipe de développement supplémentaire serait-elle engagée ? Pourraient-il acquérir un autre projet ou protocole ? Pourrait-il même demander à la communauté d'en développer un via le programme de subventions ?

Comme nous le disons sur Bankless : les DAO ont de l'argent et ont besoin de main-d'œuvre.

Quelqu'un pourrait-il fournir de la main-d'œuvre à Uniswap pour créer cet oracle, en échange d'une récompense très importante ?

Conclusion

Comme nous pouvons le voir, la proposition de Vitalik a de vastes implications pour l’écosystème des oracles, pour Uniswap et pour le jeton UNI. Non seulement Uniswap peut créer un oracle hautement sécurisé et spécialisé, mais il a aussi le potentiel de changer complètement la proposition de valeur du jeton UNI.

Ce n'est pas pour rien que les crypto sont appelées monnaie programmable : il existe une infinité de façons d'utiliser les jetons et de les valoriser. Grâce au creuset de la méritocratie que nous appelons les DAO et la gouvernance de protocole, nous commençons à ouvrir le champ des possibles.


👉 Les actions à entreprendre

  • Lisez la proposition de Vitalik

  • Réfléchissez à si l’UNI doit oui ou non devenir un jeton d’oracle (vous pouvez donner votre avis sur les forums !).


🔎 Le zoom sur l'auteur

Ben Giove est le président de Chapman Crypto et un analyste pour le Blockchain Education Network (BEN) Crypto Fund, un fonds crypto géré par des étudiants et construit sur le protocole Set. Il est également un heureux membre de Bankless DAO !


 ðŸ’¬ 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur BanklessHQ le 9 juin 2021. Ce contenu a été traduit et édité par Jon.


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.