💭 La rĂ©flexion du mercredi - đŸ’ŽđŸ’±đŸ’ž L'Ă©volution des crypto prĂȘteurs sur gage - Partie II

En quoi les protocoles de prĂȘt de la DeFi d'aujourd'hui sont-ils les prĂȘteurs sur gage d'hier ?

  
0:00
-12:43

⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏮 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • đŸ—“ïž Sur Superfluid Protocol sous la forme d’un abonnement libre rĂ©current en mettant en place un stream vers l’adresse banklessfr.eth (0x)7B187f598B910374109222BaC494F508a49bD209 (parenthĂšses Ă  retirer) sur les rĂ©seaux xDai ou Polygon, qui sont des sidechains d’Ethereum

Nous sommes un mĂ©dia indĂ©pendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs đŸ’Ș. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Superfluid : stream x DAI / mois


ChĂšre Nation Bankless,

Nous avons commencĂ© cette rĂ©flexion la semaine derniĂšre, et nous allons la terminer aujourd’hui.

Roman poursuit son article en abordant les crypto prĂȘts Ă  crĂ©dit, aprĂšs nous avoir proposĂ© une analyse des prĂȘts sur gage.

Bonne lecture et à vendredi pour un nouveau type d’article.

Let’s be Bankless 🏮 ,

Jon & Brice


📅 Les Ă©vĂ©nements Ă  ne pas manquer


đŸ“œïž Le replay de la semaine


📰 L’ article de la semaine

AprĂšs la naissance de la DAO de DeFi France, c’est au tour de Bankless DAO d’ĂȘtre lancĂ©e par Bankless LLC (le mĂ©dia anglophone). Nous vous proposons de lire le rĂ©sumĂ© de l’activitĂ© de la premiĂšre semaine de vie de la DAO, traduit en français.

Bonne lecture !


đŸ€ DAO en lien avec BanklessFR

| 🏮 Bankless DAO | 🐓 DAO DeFi France | 


đŸ’ŽđŸ’±đŸ’ž L'Ă©volution des crypto prĂȘteurs sur gage - Partie II

Les établissements de crédit crypto

La transition du modĂšle Ă©conomique du prĂȘteur sur gage vers le prĂȘt Ă  crĂ©dit (prĂȘt sous-collatĂ©ralisĂ©) nĂ©cessite qu'il y ait :

  1. Une identité non transférable de l'emprunteur, et

  2. Des informations sur sa solvabilité (comme le credit score/score de crédit aux US).

L'identitĂ© ne doit pas ĂȘtre transfĂ©rable, car sinon le prĂȘteur ne peut jamais ĂȘtre sĂ»r de qui se cache derriĂšre cette identitĂ© et si ce score de crĂ©dit appartient vraiment Ă  cette personne.

Le prĂȘt DeFi aux entreprises

D'un point de vue juridique, il existe deux types d'acteurs dans ce monde : les personnes physiques (individus) et les personnes morales (entreprises). Les premiÚres existent depuis longtemps, mais les secondes sont apparues relativement récemment. L'une des premiÚres entités morales est la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (VOC), fondée en 1602.

En ce sens, les entités juridiques représentent 1/750e de l'ùge de l'Homo Sapiens. Elles sont si jeunes !

Par rapport aux personnes physiques, les entreprises sont cependant les premiĂšres Ă  accĂ©der aux prĂȘts DeFi sous-collatĂ©ralisĂ©s. Les projets suivants sont en cours de dĂ©veloppement :


đŸ—’ïž *Note : Centrifuge se positionne comme une plateforme permettant d'apporter des actifs financiers traditionnels Ă  la DeFi, mais elle fournit Ă©galement des crĂ©dits contre des actifs tokĂ©nisĂ©s.


Ces protocoles ressemblent davantage Ă  des banques traditionnelles qui sont Ă  l’origine des emprunteurs, Ă©valuent leur solvabilitĂ© et concluent des accords de prĂȘt juridiquement contraignants.

La principale différence entre ces protocoles et les banques traditionnelles est la source du capital. Les banques obtiennent leur capital à partir des dépÎts, alors que ces protocoles obtiennent leur financement à partir du pool d'investisseurs crypto-natifs anonymes (TrueFi) ou non-anonymes (Centrifuge).

Les emprunteurs de ces protocoles sont gĂ©nĂ©ralement des marques connues dans l'industrie de la crypto, telles que des pools de trading de crypto, des mineurs, des fonds de crypto, etc. Cela peut servir de proxy pour le credit scoring assurant l'alignement des valeurs entre les emprunteurs et les prĂȘteurs.

Les prĂȘts DeFi aux entreprises ne sont qu'Ă©mergents et ne dĂ©passent pas 100 millions de dollars* dans les pools verrouillĂ©s dans les protocoles et disponibles pour les entreprises emprunteuses. Comparez cela aux 26,5 milliards de dollars bloquĂ©s dans les trois principaux protocoles de prĂȘt (Compound, Maker, Aave).


💰 *Note : 89,8 M dans TrueFi et 9,7 M dans Centrifuge. Maple n'est pas encore lancĂ© mais il y aurait 40 M de prĂȘts dans les tuyaux, selon Sidney Powell de Maple. Pas de donnĂ©es sur Goldfinch.


La capacitĂ© des prĂȘts aux entreprises de la DeFi Ă  atteindre un niveau de traction mesurable dĂ©pend de la capacitĂ© de ces protocoles Ă  faire correspondre l'offre et la demande.

Du point de vue de la demande, la question est de savoir si ces plateformes seront en mesure de trouver suffisamment d'emprunteurs privĂ©s prĂȘts Ă  contracter des prĂȘts en cryptomonnaies Ă  un taux donnĂ©.

Les crypto emprunteurs de la DeFi potentiels sont probablement les entreprises (ou DAO) qui ne peuvent pas obtenir de prĂȘts sur les marchĂ©s financiers traditionnels (lignes de crĂ©dit dans les banques, obligations, etc.). En outre, les crypto emprunteurs de la DeFi sont susceptibles d'utiliser les prĂȘts Ă  des fins liĂ©es Ă  la crypto.

Ces deux facteurs placent automatiquement ces emprunteurs dans la catégorie à haut risque, faisant de l'évaluation du crédit un facteur critique.

Du point de vue de l'offre, le point central est de savoir si les taux d'intĂ©rĂȘt offerts par les protocoles de prĂȘt aux entreprises seront suffisamment bons pour attirer les investisseurs crypto natifs. De toute Ă©vidence, les taux d'intĂ©rĂȘt ne peuvent pas ĂȘtre trĂšs Ă©levĂ©s, car cela ferait fuir les emprunteurs. Pour compenser cela, les protocoles DeFi de prĂȘt aux entreprises utiliseront le livre de jeu Ă©prouvĂ© des protocoles DeFi et offriront leurs tokens natifs aux fournisseurs de liquiditĂ©s.

Il est peu probable que nous assistions Ă  un pic massif de prĂȘts DeFi aux entreprises, mais il y a certainement de la place pour cela. La croissance de ces protocoles est limitĂ©e par la vitesse de crĂ©ation de nouveaux emprunteurs, qui nĂ©cessite une action de marketing de la part de l'Ă©quipe de dĂ©veloppement commercial et une due diligence traditionnelle sur les emprunteurs. La concurrence entre ces plateformes sera trĂšs similaire Ă  celle du monde traditionnel, et les protocoles pourraient mĂȘme embaucher des cadres qui proviennent des banques traditionnelles.

Par voie de consĂ©quence, nous verrons probablement les premiĂšres dĂ©faillances d'entreprises sur des prĂȘts en crypto-monnaies dans les prochaines annĂ©es, lorsque ce cycle s'inversera. Cela posera des dĂ©fis juridiques intĂ©ressants.

Quelqu'un devra expliquer Ă  un juge comment une organisation autonome dĂ©centralisĂ©e (DAO) peut Ă©mettre un prĂȘt Ă  partir d'un pool de crĂ©anciers anonymes.

PrĂȘts Ă  la consommation pour les particuliers

Contrairement aux prĂȘts DeFi aux entreprises, l'octroi de prĂȘts sous-collatĂ©ralisĂ©s aux particuliers de maniĂšre dĂ©centralisĂ©e est plus compliquĂ©. Principalement parce que les coĂ»ts de souscription d'un prĂȘt Ă  la consommation dĂ©passent largement le gain attendu de l'Ă©mission du prĂȘt.

Les coĂ»ts de souscription comprennent la due diligence, l'Ă©valuation du risque de crĂ©dit, l'intĂ©gration et les coĂ»ts d'exĂ©cution potentiels. Contrairement aux entreprises, les particuliers recherchent gĂ©nĂ©ralement des montants de prĂȘt plus faibles, ce qui rend impossible la rĂ©partition de ces coĂ»ts entre les demandes de prĂȘt d'une maniĂšre Ă©conomiquement efficace.

De plus, le prĂȘt Ă  la consommation est Ă©galement une activitĂ© rĂ©glementĂ©e dans de nombreuses juridictions, de sorte que les implĂ©mentations rĂ©ussies des protocoles de prĂȘt Ă  la consommation de la DeFi sont beaucoup plus susceptibles d'attirer l'attention des rĂ©gulateurs.

Un exemple notable dans ce domaine est Teller Finance (actuellement en testnet). Teller promet d'autoriser les prĂȘts Ă  la consommation sans garantie. Comment va-t-il s'y prendre ? En se connectant au compte bancaire d'un client potentiel et en procĂ©dant Ă  l'Ă©valuation du crĂ©dit sur la base de l'historique du compte. Ce n'est pas trĂšs diffĂ©rent de la façon dont cela fonctionne aujourd'hui dans la TradFi.

En autorisant l'accĂšs au compte bancaire, le demandeur de prĂȘt divulguera Ă©galement son identitĂ©, ce qui pourrait dĂ©courager la gĂ©nĂ©ration actuelle d'utilisateurs de la DeFi.

Teller doit se fier Ă  l'historique du compte bancaire en raison de l'absence de tout autre score de crĂ©dit natif de la DeFi. S'il y avait eu de tels scores de crĂ©dit pouvant ĂȘtre associĂ©s de maniĂšre fiable Ă  un demandeur de prĂȘt particulier, Teller aurait Ă©tĂ© ravi d'accorder des prĂȘts DeFi sans se connecter aux comptes bancaires des clients.

Ceci nous amĂšne aux concepts d'identitĂ© numĂ©rique et de rĂ©putation numĂ©rique qui sont nĂ©cessaires pour que les prĂȘts DeFi sans garantie Ă©voluent et atteignent leur plein potentiel.

Identité numérique et réputation numérique

La raison pour laquelle la garantie doit dĂ©passer le montant du prĂȘt aujourd'hui est l'absence de concepts tels que l'identitĂ© numĂ©rique et tels que la rĂ©putation numĂ©rique dans la crypto, ce qui entraĂźne une absence de confiance qui n'est gĂ©rĂ©e que par la sur-collatĂ©ralisation.

Nous ne discuterons pas davantage des identitĂ©s dĂ©centralisĂ©es ici, Ă©tant donnĂ© que ce domaine est bien au-delĂ  du cercle de compĂ©tences des auteurs. Nous renvoyons plutĂŽt le lecteur aux normes Ă©laborĂ©es par le W3C et Ă  cette confĂ©rence courte mais complĂšte de Michael Sena, fondateur de Ceramic, donnĂ©e lors de l’ETHDenver 2021. Passons maintenant Ă  la rĂ©putation.

La réputation est l'ensemble des points de données associés à une identité, permettant aux tiers intéressés d'évaluer le risque de défaut et de calculer la solvabilité d'un emprunteur particulier. Dans la TradFi, la réputation des emprunteurs est généralement évaluée sur la base des critÚres suivants :

  • Les bulletins de salaire

  • L’historique des transactions sur le compte bancaire

  • Les scores de crĂ©dit Ă©mis par les agences d'Ă©valuation du crĂ©dit

  • Le solde de l'Ă©pargne

  • Les dĂ©fauts de paiement antĂ©rieurs

  • Le nombre d'enquĂȘtes de crĂ©dit rĂ©centes

  • L’absence de casier judiciaire

Tous les Ă©lĂ©ments ci-dessus existent dans des registres fĂ©dĂ©rĂ©s ou centralisĂ©s tenus par la police, les banques, etc. Ils sont aussi gĂ©nĂ©ralement verrouillĂ©s dans un État-nation particulier.

Avec l'arrivée de tous ces intermédiaires dans la chaßne, nous pourrions assister à l'émergence de scores de crédit purement numériques. Au départ, ces scores de crédit numériques reproduiront les scores hors chaßne, en donnant plus de poids aux facteurs financiers.

Toutefois, avec le développement de la pile technologique du Web 3.0 et l'avÚnement du métavers, les facteurs numériques natifs seront probablement plus importants dans l'évaluation de la solvabilité. Ces facteurs peuvent inclure

  • Le nombre de followers d’un rĂ©seau social donnĂ©

  • la crĂ©ation de contenu de valeur et d'autres Ă©lĂ©ments de propriĂ©tĂ© intellectuelle dont l'emprunteur est l'auteur ou le propriĂ©taire vĂ©rifiable par le biais de NFT

  • L'historique de l'interaction de l'emprunteur avec la DeFi (votre portefeuille n'est pas seulement votre CV mais aussi votre score de crĂ©dit), y compris la participation Ă  la gouvernance des principaux protocoles.

  • Un comportement bienveillant via la participation Ă  des programmes de subvention (Gitcoin, etc.)

  • Un classement dans les mondes virtuels on-chain

  • Des garanties au sein d'autres systĂšmes on-chain natifs, tels que des individus ou des protocoles.

L'utilisation de tels facteurs pour le credit scoring nĂ©cessite vĂ©ritablement une identitĂ© dĂ©centralisĂ©e qui sera utilisĂ©e Ă  la place des systĂšmes d’identification nationaux. Plusieurs projets tentent de rĂ©soudre ce problĂšme, comme Ceramic, BrightID et Idena. L'Ă©quipe derriĂšre Spectral Finance semble ĂȘtre en train de construire exactement cela - agrĂ©ger les portefeuilles dans un NFT et lui attribuer un score de crĂ©dit on-chain, cependant, il n'est pas Ă©vident de savoir comment ils vont aborder la mise en Ɠuvre de l'identitĂ© non-transfĂ©rable.

L'avenir des prĂȘts DeFi

RĂ©sumons. Les prĂȘts DeFi sont aujourd'hui dominĂ©s par des prĂȘts sur-collatĂ©ralisĂ©s avec des crypto-monnaies servant de garantie.

La prochaine itération de ce modÚle d'affaires sera les NFT et RWA tokénisés. La liquidité et la découverte des prix sont essentielles ici.

Au-delĂ , les prĂȘts sous-collatĂ©ralisĂ©s seront d'abord disponibles pour les entreprises emprunteuses, Ă©tant donnĂ© l'Ă©conomie du processus de souscription. C'est la voie la plus viable Ă  court terme. Mais pour que les emprunteurs individuels puissent accĂ©der aux prĂȘts sous-collatĂ©ralisĂ©s, le marchĂ© doit rĂ©soudre la question de l'identitĂ© dĂ©centralisĂ©e et de la rĂ©putation on-chain.

Alors que les prĂȘts de la DeFi ont explosĂ©, nous n'en sommes qu'au dĂ©but. La DeFi va commencer Ă  supporter plus de garanties, plus d'institutions et plus de formes de prĂȘts avec l'introduction de l’identitĂ© dĂ©centralisĂ©e et de la rĂ©putation on-chain.

Ca n’est que le dĂ©but. Mais nous faisons des progrĂšs chaque jour.


Remerciements

Je tiens à remercier Sidney Powell de Maple Finance, Artem Gramma d'Index Coop et Kirill Medvedev de Tenzor Capital pour leurs précieux commentaires.

Un grand merci Ă  mes collĂšgues Evgeny Krasnov, Vasily Agateev et Andrey Andriyaynen pour leur aide dans l’élaboration de cet article.


👉 Les actions à entreprendre

  • Jeter un oeil Ă  certains des projets & primitives nĂ©cessaires au crĂ©dit DeFi


🔎 Le zoom sur l'auteur

Roman Buzko est un passionnĂ© de crypto avec une formation en finance et en droit. Il dirige Lazzy Ventures oĂč ils cherchent Ă  soutenir les Ă©quipes qui se dĂ©veloppent dans le domaine de la blockchain, des mĂ©tavers, de l'art numĂ©rique et d'autres trucs assez fous ! Contactez-le sur Twitter ou par e-mail.


 đŸ’Ź đŸ‡«đŸ‡· Cet article est une traduction d'un contenu original publiĂ© sur Bankless le 6 mai 2021. Cet article a Ă©tĂ© traduit et Ă©ditĂ© par Jon.


📰 Les newsletters & infos pratiques


â„č Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement Ă©ducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de dĂ©cisions financiĂšres. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en Ă  votre comptable. Faites vos propres recherches.