💭 La rĂ©flexion du mercredi - đŸ’ŽđŸ’±đŸ’ž L'Ă©volution des crypto prĂȘteurs sur gage - Partie I

En quoi les protocoles de prĂȘt de la DeFi d'aujourd'hui sont-ils les prĂȘteurs sur gage d'hier ?

  
0:00
-12:05

⚙ AmĂ©liorez vos compĂ©tences en finance dĂ©centralisĂ©e toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏮 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • đŸ—“ïž Sur Superfluid Protocol sous la forme d’un abonnement libre rĂ©current en mettant en place un stream vers l’adresse banklessfr.eth (0x)7B187f598B910374109222BaC494F508a49bD209 (parenthĂšses Ă  retirer) sur les rĂ©seaux xDai ou Polygon, qui sont des sidechains d’Ethereum

Nous sommes un mĂ©dia indĂ©pendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs đŸ’Ș. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Superfluid : stream x DAI / mois


ChĂšre Nation Bankless,

Nous avons dĂ©jĂ  dit que les protocoles de prĂȘt ne sont pas des protocoles de prĂȘt. Ils sont plutĂŽt des protocoles de taux d'intĂ©rĂȘt.

C'est un bon dĂ©but. Mais peut-ĂȘtre ressemblent-ils davantage Ă  des prĂȘteurs sur gage modernes qui existent depuis des siĂšcles.

Historiquement, vous donniez Ă  un prĂȘteur sur gage un objet de valeur (garantie) et il vous accordait un prĂȘt en fonction de la valeur de la garantie. Vous pouviez rendre l'argent, et ils vous rendaient l'objet de valeur. Si vous ne remboursez pas le prĂȘt, ils gardent la garantie.

Cela vous semble familier ?

Si ce modÚle a existé pendant longtemps dans l'histoire de l'humanité, il a fini par faire place au crédit. Qui veut emprunter de l'argent si vous devez bloquer plus que ce que vous pouvez réellement emprunter de toute façon ?

Il n'est plus nĂ©cessaire de donner la garantie Ă  un prĂȘteur sur gage - on n'en a mĂȘme plus besoin ! Ils accordent simplement un prĂȘt en fonction de votre solvabilitĂ©.

Celle-ci tient compte de votre identité et de votre réputation financiÚre (sous la forme d'un score de crédit).

Pouvons-nous donc construire ce mĂȘme modĂšle dans la DeFi ? Nous commençons Ă  le dĂ©couvrir.

Roman explore aujourd'hui ce sujet (il est aussi la premiĂšre soumission ouverte Ă  passer dans la cour des grands ! FĂ©licitations !)

Accueillons-le chaleureusement.

C'est l'Ă©volution du prĂȘt sur la DeFi .

Bonne Ă©coute et bonne lecture.

Let’s be Bankless 🏮 ,

Jon & Brice


📅 Les Ă©vĂ©nements Ă  ne pas manquer


đŸ“œïž Le replay de la semaine


📰 L’article de la semaine

AprĂšs la naissance de la DAO de DeFi France, c’est au tour de Bankless DAO d’ĂȘtre lancĂ©e par Bankless LLC (le mĂ©dia anglophone). Nous vous proposons de lire le rĂ©sumĂ© de l’activitĂ© de la premiĂšre semaine de vie de la DAO, traduit en français.

Bonne lecture !


đŸ€ DAO auxquelles participe BanklessFR

| 🏮 Bankless DAO | 🐓 DAO DeFi France | 


đŸ’ŽđŸ’±đŸ’ž L'Ă©volution des crypto prĂȘteurs sur gage - Partie I

Rédacteur invité : Roman Buzko, fondateur de Lazzy Ventures

Le prĂȘt sur la blockchain - Des crypto prĂȘteurs sur gage aux Ă©tablissements de crĂ©dit

La forme dominante d'emprunt et de prĂȘt dans la DeFi aujourd'hui est celle des prĂȘts “sur-collatĂ©ralisĂ©s”, c’est Ă  dire avec une garantie supĂ©rieure au montant empruntĂ©. Pour obtenir 100 dollars en DAI, il faut mettre 150 dollars d'ETH en garantie.

Il y a des tentatives de faire des prĂȘts sous-collatĂ©ralisĂ©s, mais la bonne solution n'a pas encore Ă©mergĂ©. Cet article examine divers protocoles de prĂȘt en crypto existants et d’autres sur le point d’ĂȘtre lancĂ©s ainsi que ce qui pourrait ĂȘtre la prochaine Ă©tape pour le crĂ©dit sur blockchain.

Entrons dans le vif du sujet.


TL;DR

Les principaux protocoles de prĂȘt DeFi d'aujourd'hui sont les prĂȘteurs sur gage du passĂ©. Avec l'arrivĂ©e d'un plus grand nombre d'actifs on-chain, le monde des garanties finira par inclure les NFT et les actifs du monde rĂ©el tokĂ©nisĂ©s.

Le principal obstacle Ă  cette Ă©volution est la liquiditĂ© limitĂ©e et la faible dĂ©termination des prix. Les prĂȘts DeFi sous-collatĂ©ralisĂ©s seront d'abord disponibles pour les entitĂ©s lĂ©gales off-chain et sont dĂ©jĂ  en train de gagner du terrain. Pour que les particuliers puissent accĂ©der aux prĂȘts crypto sous-collatĂ©ralisĂ©s, deux choses sont nĂ©cessaires : l'identitĂ© numĂ©rique et la rĂ©putation dĂ©centralisĂ©e.


Intro

La principale raison pour laquelle tous les prĂȘts dans la DeFi nĂ©cessitent une sur-collatĂ©ralisation aujourd'hui est que les parties ont des identitĂ©s pseudo-anonymes, Ă  la façon des crypto-monnaies. Le prĂȘteur ne connaĂźt pas l'identitĂ© de l'emprunteur et sa rĂ©putation, et vice versa.

Sans aucun score de crĂ©dit sur l'emprunteur, le prĂȘteur ne peut accorder un crĂ©dit que pour un montant infĂ©rieur Ă  la valeur de la garantie. Ceci est gĂ©nĂ©ralement dĂ©crit par un ratio prĂȘt/valeur (LTV - Loan To Value) qui doit ĂȘtre infĂ©rieur Ă  100 %.

  • LTV = PrĂȘt / Valeur de la garantie * 100%.

Dans l'exemple ci-dessus, avec 100 $ en DAI comme prĂȘt et 150 $ en ETH comme garantie, le ratio prĂȘt/valeur est Ă©gal Ă  67 %. Actuellement, le LTV moyen dans les principaux protocoles de prĂȘt DeFi varie entre 50 % et 80 %, en fonction de la qualitĂ© de l'actif de garantie.

Ce modĂšle n'est pas diffĂ©rent de ce que les prĂȘteurs sur gage traditionnels font depuis des siĂšcles. En fait, les prĂȘteurs sur gage sont parmi les plus anciennes primitives financiĂšres, remontant au 5e siĂšcle de notre Ăšre en Chine.

Le premier prĂȘteur sur gage chinois

Avec le progrĂšs des connaissances financiĂšres et l'apparition de divers intermĂ©diaires, les prĂȘteurs sur gage ont cĂ©dĂ© la place au crĂ©dit. La principale diffĂ©rence entre le modĂšle commercial du prĂȘteur sur gage et le prĂȘt Ă  crĂ©dit est que, dans ce dernier cas, le prĂȘteur est prĂȘt Ă  accorder un prĂȘt supĂ©rieur Ă  la valeur de la garantie fournie (c'est-Ă -dire lorsque le ratio prĂȘt/valeur > 100 %).

Pour ce faire, le prĂȘteur effectue son propre contrĂŽle prĂ©alable sur la base des informations disponibles et Ă©value le risque de dĂ©faillance d'un emprunteur particulier. Toutefois, cet exercice nĂ©cessite (a) une identitĂ© non transfĂ©rable et (b) des donnĂ©es plus ou moins fiables sur la solvabilitĂ© de cette identitĂ©.

L'Ă©tat actuel de la DeFi est celui des crypto prĂȘteurs sur gage oĂč des protocoles autonomes facilitent les prĂȘts sur-collatĂ©ralisĂ©s, reproduisant le livre de jeu des siĂšcles obscurs.

Mais l'industrie va progresser. Nous examinons ci-dessous l'Ă©tat actuel des choses et ce Ă  quoi l'avenir peut ressembler.

Les crypto préteurs sur gage

Comme dĂ©crit ci-dessus, les prĂȘteurs sur gage accordent des prĂȘts sur la base d'un ratio prĂȘt/valeur infĂ©rieur Ă  100 %. Les deux principaux paramĂštres du modĂšle Ă©conomique d'un prĂȘteur sur gage sont les suivants :

  • Le LTV

  • La qualitĂ© de la garantie

Le LTV dépend de la qualité de la garantie.

Dans la premiĂšre gĂ©nĂ©ration de crypto prĂȘteurs sur gage, la solvabilitĂ© de l'emprunteur se manifeste uniquement par la qualitĂ© et la quantitĂ© de la garantie. Cependant, dans la vie rĂ©elle, de nombreux autres facteurs sont pris en compte pour Ă©valuer la solvabilitĂ© du demandeur de prĂȘt.

Comme mentionné, ce n'est pas le cas dans la DeFi aujourd'hui en raison de la nature pseudo-anonyme des transactions.

Une bonne garantie

Une bonne garantie a plusieurs qualités. Selon la Banque centrale européenne (la BCE), une bonne garantie est liquide et sûre (définie plus précisément dans l'étude en question).

Il n'est pas surprenant que le BTC et l’ETH soient les types de garanties les plus couramment utilisĂ©s dans les protocoles de prĂȘt de la DeFi. En dehors de la volatilitĂ©, ils semblent rĂ©pondre aux critĂšres ci-dessus. Et mĂȘme la volatilitĂ© est attĂ©nuĂ©e par la liquidation immĂ©diate rendue possible par la liquiditĂ© importante des places de marchĂ© dĂ©centralisĂ©es (DEX).

Les tokens non fongibles comme garantie

La prochaine Ă©tapes pour les prĂȘteurs sur gage de la DeFi est celle des crypto-actifs moins liquides qui sont difficiles Ă  Ă©valuer pour le moment. Entrons dans le domaine des tokens non fongibles (NFT).

Les NFT sont montés en flÚche en 2021. Avec la prolifération des acquéreurs de NFT, plusieurs équipes ont commencé à mettre au point des protocoles pour emprunter contre des NFT comme garantie :

  • NFTfi

  • Stater (produit en version bĂȘta)

  • PawnFi (juste un pseudo Twitter, pas encore de produit).

Le problÚme avec les NFTs est la faible liquidité et les évaluations opaques en raison de l'absence de flux de prix constant. Il est difficile de liquider la garantie immédiatement lorsque le prix baisse. Il est tout aussi difficile de savoir quand le prix baisse réellement, étant donné la nature secondaire du marché.

Une façon d'aborder le manque de liquidité et de détermination des prix est de tokéniser les NFTs en ERC20 et de les négocier sur les DEX. C'est ce que font actuellement NFTX et NFT20. La tokénisation peut contribuer à la détermination des prix et à la liquidité.

D'un autre cĂŽtĂ©, si l'on compare avec le monde de l'art physique, l'authenticitĂ© est moins problĂ©matique pour les NFT. Cela devrait ĂȘtre le facteur dĂ©terminant. L'art de Beeple est algorithmiquement attachĂ© Ă  l'auteur, alors que la paternitĂ© de Pablo Picasso peut ĂȘtre remise en question.

Il existe de nombreux types diffĂ©rents de NFT, et la question est de savoir lesquels seront utilisĂ©s en premier comme garantie pour les prĂȘts au sein de la DeFi. Sur la base des propriĂ©tĂ©s discutĂ©es en dĂ©tail dans le document de la BCE ci-dessus, ce type de NFT serait le plus liquide et le plus facile Ă  Ă©valuer.

Dans ce contexte, les NFT tokénisés seront les premiers à servir de garantie en raison de leur liquidité.

Ensuite, selon nous, ce seront les actifs NFT issus des jeux et des mĂ©tavers. PremiĂšrement, les actifs des jeux ont gĂ©nĂ©ralement une utilitĂ© numĂ©rique spĂ©cifique (skins plus sophistiquĂ©s, armes plus puissantes, etc.), contrairement aux objets de collection numĂ©riques dont la valeur est dans l'Ɠil du spectateur.

DeuxiĂšmement, les actifs des jeux virtuels sont Ă©galement beaucoup plus susceptibles de bĂ©nĂ©ficier d’un flux de prix constant et d'une liquiditĂ© plus profonde au sein de leurs Ă©cosystĂšmes respectifs. Toutefois, pour que les actifs des jeux puissent ĂȘtre utilisĂ©s comme garantie, les Ă©cosystĂšmes de jeux eux-mĂȘmes ne doivent pas ĂȘtre cloisonnĂ©s, ce qui semble ĂȘtre le cas actuellement.

Les actifs du monde réel

AprĂšs les crypto et NFT traditionnels, le prochain grand panier de garanties est constituĂ© par les actifs du monde rĂ©el tokĂ©nisĂ©s (RWA). Les monnaies fiduciaires, les biens immobiliers, l'or, les titres (actions et obligations), les factures, les billets, tous peuvent ĂȘtre utilisĂ©s comme garantie pour les prĂȘts sur la blockchain. Les monnaies fiduciaires et les biens immobiliers ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© testĂ©s comme garantie dans les protocoles de prĂȘt de la DeFi (l’USDC dans MakerDAO et les tokens RealT dans Aave).

En plus des qualités standards d'une garantie solide, les RWA tokenisés sont soumis à des risques particuliers découlant du processus de tokenisation.

  • Y a-t-il une entitĂ© Ă©mettrice, comme Circle Internet Financial Limited, derriĂšre USDC ?

  • Quelle est la transparence de l'entitĂ© Ă©mettrice ?

  • Les actifs de rĂ©serve sont-ils vĂ©rifiables ?

  • OĂč les actifs sont-ils rĂ©ellement dĂ©tenus dans la vie rĂ©elle (banques, dĂ©positaires, etc.) ?

  • Les actifs nĂ©cessitent-ils des procĂ©dures de stockage ou de maintenance spĂ©cifiques (comme l'or, par exemple) ?

  • Si l'entitĂ© Ă©mettrice est un État, quels sont les risques politiques ?

  • Existe-t-il un cadre juridique solide sur lequel s'appuyer en cas de dĂ©faillance de l'emprunteur ?

En plus, certain RWA peuvent ĂȘtre soumis Ă  des rĂšgles spĂ©ciales, telles que les exigences en matiĂšre de KYC (connaissance de l’identitĂ© du client) / AML (lutte anti blanchiment) et de transfĂ©rabilitĂ© (comme The “Travel Rule”). Ces rĂšgles auront un impact sur l'Ă©valuation de ces actifs Ă  des fins de garantie et rendront peut-ĂȘtre mĂȘme impossible leur nĂ©gociation Ă  l'Ă©chelle mondiale.

Les prĂȘteurs sur gage en cryptomonnaies abandonneront la sur-collatĂ©ralisation au profit de pratiques de prĂȘt plus efficaces en termes de capital. Pour que cela se produise, deux primitives doivent Ă©merger :

  1. L'identité numérique

  2. La réputation numérique

Nous y reviendrons plus en détail la semaine prochaine, pour le deuxiÚme partie.


👉 Les actions à entreprendre

  • Jeter un oeil Ă  certains des projets & primitives nĂ©cessaires au crĂ©dit DeFi


🔎 Le zoom sur l'auteur

Roman Buzko est un passionnĂ© de crypto avec une formation en finance et en droit. Il dirige Lazzy Ventures oĂč ils cherchent Ă  soutenir les Ă©quipes qui se dĂ©veloppent dans le domaine de la blockchain, des mĂ©tavers, de l'art numĂ©rique et d'autres trucs assez fous ! Contactez-le sur Twitter ou par e-mail.


 đŸ’Ź đŸ‡«đŸ‡· Cet article est une traduction d'un contenu original publiĂ© sur Bankless le 6 mai 2021. Cet article a Ă©tĂ© traduit et Ă©ditĂ© par Jon.


📰 Les newsletters & infos pratiques


â„č Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement Ă©ducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de dĂ©cisions financiĂšres. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en Ă  votre comptable. Faites vos propres recherches.