💭 La réflexion du mercredi - 🕳️ Les biens publics et la Thèse de la cuvette protocolaire - Partie III

Soit, en quoi Ethereum est-il une plate-forme qui permet d’héberger et de donner accès à des biens publics monétaires et financiers à l’échelle du globe.


⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • ⚡ Sur clr.fund, pas de CLR matching actuellement, mensuel

  • 🤖 Sur Gitcoin.co, CLR matching en cours, trimestriel

  • 🎴 Sur Rarible, vente de cartes NFT collectionnables, 3/10 restantes au prix de base

  • 📟 Adresse Ethereum : banklessfr.eth

Nous sommes un média communautaire et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de rester totalement indépendants 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Abonnement libre (X DAI = X + Y DAI)


Chère nation Bankless,

Aujourd’hui commencent les Gitcoin Grants 9.

Si vous appréciez notre travail, considérez de prendre l’équivalent d’un abonnement libre sur Gitcoin pour nous soutenir, et pour permettre au projet de continuer à vivre et à proposer encore plus de contenu : c’est par ici.

Nous souhaitons aussi revenir brièvement sur un évènement qui nous a interpelé : le journaliste Grégory Raymond a été récemment évincé de sa position au sein d’une émission de BFMTV à laquelle il avait contribué.

Nous lui témoignons notre sympathie et vous invitons à le suivre, sur son compte Twitter et sur 21 millions.

Maintenant, retournons à nos moutons : pour cette troisième et dernière partie, David nous propose la conclusion de cette réflexion, une conclusion commençant par la thèse “Ethereum est un protocole de protocoles”.

Vous n’avez pas lu les deux premières parties ? Les voici :

Bonne lecture, et à très bientôt 🙂 ,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


📽️ Le replay de la semaine


📰 L’article de la semaine

Nous vous proposons à la lecture depuis la semaine dernière la traduction en français du livre Token economy de Shermin Voshmgir.

Ca se passe ici pour la deuxième partie, qui aborde les Monnaies Numériques de Banque Centrale. Vous pouvez retrouver le premier article ici, sur le site d’Ethereum France, qui se focalise sur les tokens stables collatéralisés.


🕳️ Les biens publics et la Thèse de la cuvette protocolaire - Partie III

Durée de lecture : 9 min // Difficulté : moyenne

Écrivain Bankless :  David Hoffman, co-fondateur de Bankless

Ethereum est un protocole destiné aux Biens Publics Mondiaux

Comme discuté dans Une Nation Bankless, Ethereum est un protocole pour les protocoles. Ethereum est une plateforme qui fait le gros du travail pour produire un environnement favorable à la génération d'applications pour les Biens Publics Mondiaux (BPM). Ethereum est une plate-forme qui intègre directement la sécurité et la protection au niveau protocolaire, ce qui permet de créer des applications qui n'ont pas besoin de se soucier de leur sécurité et de leur protection individuelles.

Les parcs nationaux sont des biens publics car ils bénéficient de la protection des lois et règlements du gouvernement américain. S'ils ne bénéficiaient pas de cette protection, soit ils auraient succombé à la tragédie des biens communs, soit ils auraient été divisés en propriété privée et n’auraient pu être utilisés ou appréciés par le grand public.

Imaginez le Grand Canyon, mais avec des maisons, des bâtiments, des rues, de la plomberie et des systèmes d'égouts partout. Ce ne serait pas le Grand Canyon, ce serait une tragédie. 

Afin de maintenir le statut de biens publics des parcs nationaux, les États-Unis les protègent via des règles et règlements. Il réduit l'entrée et restreint l'utilisation afin de préserver la capacité du Grand Canyon à être apprécié par tous, et par toutes les générations futures. Les États-Unis utilisent les deniers publics pour soutenir ce bien public. Sans cette protection, les parcs nationaux n'existeraient pas ; ils n'ont pas l'antifragilité nécessaire pour être des biens publics auto-souverains et autonomes. Ils ont besoin d'une aide extérieure. Le protocole des États-Unis protège et maintient les biens publics, en raison de la conviction que certaines choses devraient être des biens publics, mais sans protection, elles se détérioreraient en propriétés privées. 

Ethereum suit un modèle similaire, mais au lieu de biens publics locaux comme les parcs nationaux, il s'agit d'une plate-forme pour la création et la protection de biens publics mondiaux, dans le domaine de la monnaie et des finances.

Uniswap, MakerDAO, Compound sont toutes des applications financières qui ont de meilleures caratéristiques car elles proposent un accès libre et non réglementé. Une sorte d’Uniswap qui est une entreprise à but lucratif relevant de la compétence de l'État-nation n'est pas du tout Uniswap. Les prêts garantis qui ne demandent pas d’autorisation sont simplement plus utiles lorsqu'ils ne sont pas soumis aux réglementations de Wall Street. Les emprunts et les prêts sont plus efficaces lorsque les règles et réglementations sont intégrées au protocole et non administrées par un gouvernement central. 

Ethereum est le protocole qui offre une protection aux biens publics, ce qui leur permet de devenir des biens publics mondiaux.

En raison de la sécurité offerte par Ethereum, les applications peuvent remplacer les règles et réglementations de l'État-nation par leurs propres règles, des règles que les concepteurs de protocoles ont jugées optimales pour leur application. Uniswap, Compound, Maker reçoivent la souveraineté d'Ethereum ; les seules règles qu'Ethereum donne à ses applications sont qu'elles respectent les lois de l'EVM. Ethereum est un protocole qui permet l'auto-souveraineté des applications financières. 

Uniswap 

J'ai récemment écrit un article intitulé Uniswap is Infrastructure qui explore quelques points clés sur l'application Uniswap.

Le but de cet article était d'illustrer l'antifragilité d’Uniswap et sa capacité innée à évoluer pour répondre à la demande de l'ensemble du globe, quelle que soit la demande. Cependant, je me rends compte maintenant que je décrivais en fait comment Uniswap est un bien public mondial.

Uniswap se maintient en vie en intégrant son système d’alimentation au protocole. Les frais d'échange de 0,3% sont ce qui entraîne la liquidité dans le protocole et crée l'environnement permettant à Uniswap de devenir une plate-forme mondiale. Les frais d'échange correspondent à la manière dont tous les consommateurs d’Uniswap sont simultanément des producteurs d’Uniswap ; il n'y a aucun moyen d'utiliser Uniswap sans «redonner» au protocole. 

Il s'agit de l'antifragilité d'Uniswap et du mécanisme qui lui permet de passer au statut de BPM.  

Mais est-ce décentralisé ?

Nous avons entendu cette question de multiples fois de la part de divers critiques, à propos d'Ethereum et des choses qui y sont construites. Ce que ces critiques se demandent vraiment, c'est si le projet en question a la capacité de devenir antifragile et d'obtenir le statut de BPM.

Il est impossible d'être un BPM tout en étant également sous le contrôle de clés d'administration. Les clés d'administration illustrent le pouvoir et le contrôle sur quelque chose, ce qui est contraire au rôle et à l'objectif d'un BPM. Les BPM sont publics et ne nécessitent aucune protection ou assistance externe. Par conséquent, les clés d'administration doivent être absentes d'un BPM.

L'existence de clés d'administration signifie qu'il est possible de réduire le besoin de confiance, le besoin d'autorisation ou la neutralité ; si ce potentiel existe, il ne peut pas s'agir d'un BPM. 

COMP et la révolution des tokens de gouvernance

Compound a récemment lancé son jeton COMP (NDT : maintenant Aave semble plus correspondre à un BPM que Compound), qui a changé la donne avec la façon dont un protocole sur Ethereum passe du statut de bien public protégé par une entité centralisée à un bien public mondial avec un ensemble décentralisé de gardiens. Bien que COMP en soit l'exemple le plus frappant, la structure sous-jacente est indépendante de COMP et constitue un modèle que de nombreuses applications Ethereum peuvent suivre pour s'élever au statut de BPM. 

Ce modèle a été illustré par Gavin McDermott dans son article Meet the SAFG (en anglais). 

Le modèle de token SAFG (Simple Agreement for Future Governance) est la façon dont les applications Ethereum migrent de manière élégante et transparente d'un bien public protégé à un bien public mondial antifragile. C'est la raison fondamentale pour laquelle les écosystèmes Ethereum et DeFi sont si enthousiasmés par ce nouveau paradigme de modèle de token. 

Protéger le protecteur

Ether, l'actif est un bien public mondial, et surtout, c'est le BPM qui soutient la santé de l'écosystème Ethereum, qui est un écosystème de plusieurs BPM. Tous les BPM sur Ethereum, actuels et futurs, dépendent de la valeur de l'ETH pour fonctionner. Plus le prix de l'ETH est élevé, plus la protection qu'Ethereum peut offrir aux BPM qui y fonctionnent est forte. Un rejet de la valeur de l'ETH n'est pas seulement un mauvais service pour ceux qui tentent de construire quelque chose de valeur sur Ethereum, c'est une attaque directe contre ces efforts.

C'est pourquoi je rejette avec véhémence l'idée que le “shilling de l’ETH” est mauvais et sort de la bouche de quelqu'un qui ne comprend pas ce concept ou comment il est inextricablement lié à tous les efforts entourant Ethereum et son développement. Lorsque le prix de l'ETH augmente, les murs qui protègent les BPM sur Ethereum augmentent également. 

Heureusement, Ether lui-même est un BPM ; il est antifragile et n'a pas besoin du soutien des autres pour grandir. J'ai illustré le destin de l'ETH dans Ethereum dans quelques articles, que je résume ci-dessous, à travers le prisme d'un ETH protecteur et BPM qui protège Ethereum.  

Comme les applications sur Ethereum, tous mes articles sont composables et chacun s'appuie sur les autres, et rend les autres meilleurs et plus utiles. À mon avis, c’est assez frappant et c’est une bonne finale pour cet article.  

Ethereum est une structure émergente

  • Les applications sur Ethereum sont composables, et cette composabilité permet aux applications de fusionner entre elles au fil du temps. 

  • Plutôt que d'être une plate-forme de nombreuses applications individuelles, Ethereum est une structure unique d'applications fusionnées qui fusionnent toutes. 

  • Ether, en tant qu'actif avec le score BPM le plus élevé sur Ethereum, est le point à partir duquel cette structure acquiert ses bases initiales les plus solides. 

  • D'autres actifs sont les bienvenus et sont encouragés à contribuer au soutien et à la fondation de cette structure. En fait, d'autres actifs sont nécessaires. Vous ne pouvez pas construire une structure sur un seul point. 

  • Ether, en raison de sa position privilégiée en tant qu'actif natif d'Ethereum, apportera toujours un soutien et une base supplémentaire à la structure Ethereum / DeFi

  • Le poids de cette structure est directement corrélé au prix des actifs qui la soutiennent sur le marché secondaire. 

La proposition de valeur fondamentale de l'ETH

  • En supposant que les mises à jour de protocole planifiées sont toutes incluses (PoS, EIP 1559), l'ETH est directement exposé à la santé et à la taille de l'économie d’Ethereum. 

  • Le volume de l'économie d’Ethereum générera une pénurie d'ETH sous la forme de l’EIP1559 ; la destruction de l'ETH à un rythme qui suit la taille de l'économie d’Ethereum. 

  • La rareté de l'ETH est directement liée à son score d'utilité selon les critères de score BPM.

  • L'utilité de l'ETH est sa rareté. 

  • Les BPM actuels et futurs sur Ethereum demandent tous de l'ETH en tant qu'actif, en raison de son score BPM élevé. 

  • De nombreux BPM sur Ethereum généreront une demande infinie d'ETH. 

Uniswap est de l’Infrastructure 

  • Les BPM sur Ethereum s'améliorent à mesure que de plus en plus de personnes les utilisent. 

  • Chaque BPM peut servir d'infrastructure pour d'autres BPM, facilitant la création de nouveaux BPM plus utiles au fil du temps. 

  • À mesure que de nouveaux BPM arrivent sur Ethereum, les BPM préexistants se rende de plus en plus utiles. 

  • Plus il y a de BPM et plus les BPM sur Ethereum sont bons, et plus ils se poussent collectivement dans la cuvette protocolaire. 

  • Lorsqu'il y a de nombreux BPM avec une utilité élevée au bas de la cuvette protocolaire d’Ethereum, l'attraction gravitationnelle de la capitalisation collective de tous les protocoles BPM atteint une sphère qui se trouve en dehors d'Ethereum. 

  • Cela produit une boucle de rétroaction positive non seulement pour le nombre de BPM, mais aussi pour l'utilité des BPM, et donc implique une double boucle de rétroaction qui incite à utiliser Ethereum en premier lieu.

Conclusion : Ethereum est un attracteur pour les biens publics mondiaux

Dans Ethereum, l'antifragilité engendre l'antifragilité. Les deux derniers points dans ci-dessus sont le résumé de Uniswap est de l'infrastructure qui illustre l'avenir d'Ethereum : un paysage d'infrastructures de biens publics mondiaux antifragiles.

Actuellement, il n'y a que quelques applications qui se trouvent au bas de la cuvette protocolaire, avec seulement quelques centaines de millions de dollars (maintenant milliards) trouvés au fond. Avec le temps, plus la masse s'accumule au fond, plus l'influence de l'attraction gravitationnelle sera forte. Cette influence attirera les choses qui sont plus haut dans la cuvette protocolaire et les forcera à descendre dans le domaine des BPM. 

La masse croissante au bas de la cuvette protocolaire exerce une attraction gravitationnelle qui s'étend au-delà de l'écosystème interne d'Ethereum. En plus de l'économie interne d'Ethereum, le capital et les actifs trouvés dans le monde extérieur ressentiront également la présence de valeur trouvée au bas de la cuvette protocolaire. La valeur est une chose nébuleuse ; les barrières et les restrictions de l'État-nation ne sont pas assez fortes pour empêcher la valeur de s'infiltrer dans Ethereum. Au fil du temps, la valeur migrera dans le monde des BPM antifragiles.

"Montrez-moi la motivation et je vous montrerai le résultat."

Cette fameuse ligne de Charlie Munger illustre pourquoi j'ai des convictions si fortes sur le développement de l'écosystème Ethereum à maturité. Les biens publics mondiaux offrent des incitations trop fortes pour être ignorées par le reste du monde. L'article de Chris Burniske, Protocols as Minimally Extractive Coordinators (anglais), illustre l'incitation à adopter les plates-formes de BPM basées sur Ethereum au-dessus de toute autre alternative. Il conclut son billet par les deux phrases suivantes :

Toute extraction inutile du processus d'échange est une taxe qui sera finalement éliminée par la concurrence du copier-coller dans le monde des protocoles open-source. Bien que cela présente un nouveau monde qui demande du courage pour les entreprises, la minimisation de l'extraction devrait profiter à nous tous en tant que consommateurs.

Ethereum est un creuset du marché libre, où la concurrence est si active et rude que les seules choses qui peuvent survivre à la fin de la course sont les systèmes de BPM antifragiles. Tout le reste trouve sa propre place appropriée plus haut dans la cuvette protocolaire. 

J'attends avec impatience le monde du Web3 que la cuvette protocolaire apportera. Il sera 100 fois plus utile que Web2, mais avec la même équité et la même neutralité que le Web1. Une fois ce but atteint, l'humanité pourra vraiment ressembler à une seule communauté mondiale.


👉 Les actions à entreprendre


🔎 Le zoom sur l'auteur

David Hoffman est un conseiller de RealT et un des animateurs de Bankless et de POV Crypto. Il Ã©crit sur les thèmes de la DeFi et d'Ethereum. Découvrez aussi son exposé sur la manière dont l'ETH accroît sa valeur.


🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless le 8 juillet 2020. Cet article a été traduit par Vin et édité par Jon.


🌱 N’hésitez pas à partager cette newsletter, de manière à faire grandir notre communauté.

Share BanklessFR


📚 Les sommaires


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre sur les réseaux sociaux


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.