💭 La réflexion du mercredi - 🙃🙂 Le Flippening est inéluctable

L'ETH a déjà dépassé le BTC sur les indicateurs les plus importants... la capitalisation boursière est la prochaine étape.

  
0:00
-15:02

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Clr.fund : x WXDAI = x + y WXDAI donnés

Superfluid : stream x DAI / mois


Chère Nation Bankless,

La définition commune du Flippening est le moment où la capitalisation boursière de l'ETH dépasse celle du BTC.

Certains pensent que le Flippening n'aura pas lieu.

D'autres pensent que c'est possible.

D'autres pensent que c'est inéluctable.

C'est un sujet très controversé de l’écosystème crypto.

L'ETH a parcouru 44 % du chemin pour arriver au Flippening du BTC... il en avait parcouru 80 % en 2017 ! 😱

Certaines personnes pensent que le simple fait d'en parler est trop tribal. Nous ne sommes pas d'accord. Quel genre d'investisseurs crypto serions-nous si nous n'essayions pas de prédire la trajectoire des deux crypto-actifs les plus importants ? Le bitcoin reste un excellent actif, même en deuxième position.

D'autres pensent que c'est prématuré. L'ETH est évalué à 320 milliards de dollars, tandis que le BTC a une avance confortable avec une évaluation à 720 milliards de dollars. Une différence de 400 milliards de dollars !

Mais voici quelques éléments intéressants...

Ethereum a dépassé Bitcoin sur les trois autres stats les plus importantes pour toute blockchain publique.

Lorsque vous vous rendez compte de cela... le Flippening commence à sembler inéluctable.

Le Flippening est-il le trade le plus évident dans la crypto en ce moment ?

Lucas expose ses arguments.

A vous d’en décider.

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


📽️ Le replay de la semaine


📰 L’ article de la semaine

Nous vous proposons à la lecture un article provenant d’un média généraliste, Numerama, soit l’article Ethereum passe à la proof of stake : tout comprendre à cette révolution crypto.


🤝 DAO en lien avec BanklessFR

| 🏴 Bankless DAO | 🐓 DAO DeFi France |


🙃🙂 Le Flippening est inéluctable

Rédacteur invité : Lucas Campbell, rédacteur et analyste pour Bankless.

Le Flippening est sans doute l'un des événements les plus controversés de la crypto. Le bitcoin est le cryptoactif qui a le plus de valeur en termes de capitalisation boursière depuis plus de dix ans. Et l'idée qu'Ethereum, ou tout autre concurrent, puisse lui ravir la première place suscite naturellement des débats au sein de la communauté crypto.

Il est souvent dit que le BTC est la monnaie la plus dure et la plus saine que le monde ait jamais vue jusqu'à présent. C'est probablement vrai ; l'actif numérique a une conception immaculée qui ne peut sans doute plus jamais être reproduite, associée à une politique monétaire stricte et programmatique (qui est appliquée par un contrat social fort).

Cependant, de nombreux membres de la communauté Ethereum pensent le contraire. En fait, certains pensent que le Flippening est inéluctable.

Ethereum est un moyen de règlement généralisé et programmable pour tout ce qui a de la valeur, qui va bien au-delà des capacités de base de Bitcoin. La mise à niveau Eth2 et la mise en œuvre de l'EIP 1559 à venir d'Ethereum transforment l'ETH en un actif productif avec une politique monétaire potentiellement déflationniste. Bien que cette transition comporte encore un risque d'exécution assez élevé, la combinaison de ces deux mises à niveau ne doit pas être sous-estimée.

Alors que pour certains, il semble impossible d'envisager un scénario où Bitcoin cède son trône, la vérité est qu'Ethereum a déjà dépassé Bitcoin dans trois des plus importantes stats on-chain, fondamentales pour toute blockchain publique.

Ces 3 stats sont :

  1. La valeur réglée : la valeur économique des transactions réglées sur la blockchain.

  2. Les frais de transaction payés : combien les gens sont-ils prêts à payer pour que cette valeur soit réglée sur la blockchain.

  3. Les garanties de règlement : la sécurisation de cette valeur une fois qu'elle a été réglée sur la blockchain.

Ces trois concepts résument largement l'objectif principal de toute blockchain : mettre à disposition un grand livre sécurisé (et idéalement public) pour faciliter le transfert de valeur de pair à pair.

1. La valeur réglée

Les blockchains sont des moyens de règlement. Le montant de la valeur réglée sur une blockchain indique si le réseau atteint ou non son objectif principal : faciliter l'activité économique. En général, plus la valeur réglée sur la blockchain est importante, mieux c'est. Cela montre que les gens sont prêts à faire confiance au réseau et à l'utiliser pour enregistrer et sécuriser de la valeur (qu'il s'agisse d'ETH, de BTC, d'USD, etc.).

Ethereum dépasse désormais Bitcoin en termes de valeur réglée quotidiennement (source : Money Movers).

Et Ethereum domine cette stat sur tous les fronts. Selon Money Movers, Ethereum règle plus de 52 milliards de dollars de valeur par jour, contre 14 milliards pour Bitcoin.

Cependant, la communauté Bitcoin pourrait s'empresser de souligner qu'il s'agit d'une comparaison de deux choses incomparables, car le système de règlement d'Ethereum peut traiter n'importe quelle valeur, alors que celle de Bitcoin ne prend en charge que les BTC, ce qui limite intrinsèquement la bande passante économique disponible du réseau à un seul actif plutôt qu'à des milliers.

Mais même si l'on considère strictement le montant de la valeur transférée en BTC et en ETH, Ethereum a déjà pris l'avantage au début du mois de mai. Bitcoin règle un montant similaire de 13,9 milliards de dollars de BTC par jour, tandis qu’Ethereum règle encore plus de 20 milliards de dollars de valeur libellée en ETH par jour.

Bien qu'il dispose d'une bande passante économique inférieure de 400 milliards de dollars, Ethereum règle toujours plus de valeurs que le Bitcoin en termes d'actifs natifs respectifs. Ethereum règle maintenant plus de valeur trust-less par jour que Bitcoin.

Cela signifie-t-il que l'ETH est davantage utilisé comme monnaie alors que le BTC est davantage utilisé comme réserve de valeur (ce que Carl Ichan a également déclaré hier) ?

L'argument contre cela est évidemment que le BTC n'est pas destiné à être utilisé sur une base quotidienne. Il est destiné à stocker de la valeur dans le temps (ce qu'il a historiquement très bien fait). Les deux servent leurs objectifs.


2. Les frais payés

Les blockchains publiques ont pour but de vendre du block space. Une bonne blockchain a des blocs remplis par l’activité des gens, une activité que les utilisateurs de la blockchain sont prêts à payer. Pour moi, c'est l'un des indicateurs fondamentaux pour déterminer la valeur d'une blockchain, car il se traduit littéralement par le montant que les gens sont prêts à payer pour utiliser le grand livre.

Et encore une fois, Ethereum écrase Bitcoin si l’on compare ces stats. La moyenne actuelle des frais sur 7 jours pour Ethereum est de 32 millions de dollars par jour. Si l'on compare ce chiffre à celui de Bitcoin, qui est de 4 millions de dollars par jour, la concurrence est loin d'être aussi serrée : Ethereum éclipse Bitcoin d'environ 8 fois en termes de frais de transaction payés. Comment cela se fait-il ?

En termes simples, Ethereum offre un écosystème attrayant rempli d'opportunités économiques et sociales qui valent la peine d'être payées.

Si vous pouvez gagner 20 % de rendement annuel sur le dollar et que vous avez 100 000 dollars à déployer, vous êtes probablement prêt à payer des frais importants pour que cette transaction ait lieu. Si vous cherchez à acheter un cryptopunk pour des millions de dollars afin de l'exhiber dans le Metavers, vous êtes probablement prêt à payer des frais importants pour que votre transaction se fasse. Si vous trouvez une nouvelle pépite sur Uniswap, une pépite dont vous pensez qu'elle va être multipliée par 10, vous ne vous souciez probablement pas des frais de gas. Vous voyez l’idée.

D'autre part, la principale opportunité sur Bitcoin est simplement de l'envoyer à une autre adresse. Peut-être que c'est vers votre compte BlockFi pour commencer à gagner des intérêts. Mais quoi qu'il en soit, il y a moins d'opportunités économiques sur le réseau Bitcoin, ce qui rend moins souhaitable de payer des frais de transaction plus élevés.

De plus en plus de personnes se précipitent pour remplir le block space d'Ethereum, agitant leur gwei, disant aux mineurs de se taire, de prendre leur argent et d'inclure leur transaction dans le bloc suivant.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : les gens sont prêts à payer plus pour utiliser Ethereum que pour utiliser Bitcoin.


3. Les garanties de règlement

La dernière stat que nous allons examiner est la garantie de règlement. Nic Carter a écrit (en anglais) un post détaillé à ce sujet en 2019. Il estime que c'est l'une des principales choses à prendre en compte lors de l'évaluation de toute blockchain publique. C'est parce que les garanties de règlement se traduisent directement par la sécurité d'une blockchain.

Il s'agit de la confiance que vous pouvez avoir dans le fait que votre transaction ne sera pas annulée une fois qu'elle aura été vérifiée sur la chaîne. C'est vraiment important, surtout pour ceux qui sont alignés sur les idéaux Cypherpunk ! Les gens veulent un système économique qui soit résistant aux annulations de transactions, aux retours en arrière, etc.

Une façon de mesurer les garanties de règlement est de calculer le nombre de confirmations de bloc nécessaires pour que la transaction soit aussi sûremment réglée qu'une transaction sur Bitcoin.


✍️ Note du rédacteur : Pour Bitcoin, cela a historiquement été 6 confirmations de bloc. Ce qui signifie qu'une fois qu'une transaction Bitcoin atteint 6 confirmations de bloc, elle est considérée comme définitive et il est peu probable que la transaction soit jamais inversée.


Actuellement, il n'est pas vrai qu'Ethereum est plus sûr que Bitcoin strictement en termes de nombre de confirmations de blocs, comme calculé par howmanyconfs. Cependant, il y a quelques semaines, ce n'était pas le cas. Pendant un moment, Ethereum était en fait plus sûr que Bitcoin ! Il s'agissait d'un point d'inflexion pour l'écosystème crypto, car c'était la première fois dans l'histoire de la crypto (afaik) qu'un autre réseau offrait de plus grandes garanties de règlement que Bitcoin selon howmanyconfs.

Mais nous pouvons aller un peu plus loin. Dans le post de Nic, il mentionne que le coût du grand livre est l'une des mesures quantifiables pour les garanties de règlement. Et comment mesure-t-on la cherté du grand livre ?

En termes simples, c'est l'équivalent du montant payé aux validateurs/sélecteurs de transactions par unité de temps.

Cela signifie que plus vous payez les mineurs, par an, sous forme de frais et de récompenses par bloc, moins ils sont susceptibles d'attaquer le réseau. En d'autres termes, le grand livre est plus sûr car les mineurs sont davantage incités à être des acteurs honnêtes.

Après quelques rapides calculs de coin de table, nous pouvons calculer le montant versé aux mineurs, par an :

  • Bitcoin verse environ ~14,25 milliards de dollars par an aux mineurs (sur la base de 900 BTC par jour + 3,8 millions de dollars de frais de transaction quotidiens avec un BTC à 40 000 dollars).

  • Ethereum verse environ 18,5 milliards de dollars par an aux mineurs (sur la base de ces stats sur les récompenses par bloc et sur le temps par bloc).

Oui, c'est exact. Ethereum verse actuellement plus d'argent par unité de temps aux mineurs que Bitcoin. Ethereum a un coût d’écriture dans le grand livre plus élevé que Bitcoin, ce qui signifie qu'il a des garanties de règlement plus élevées selon cette stat.


Qu'est-ce qui empêche le Flippening ?

Ethereum règle plus de valeur, les gens sont prêts à payer plus pour régler cette valeur, et Ethereum est plus sûr que Bitcoin (sous un certain angle).

Alors, qu'est-ce qui empêche Ethereum de dépasser Bitcoin ?

Pour moi, cela se résume à deux mots : premium monétaire.

Aujourd'hui, le BTC est plus largement compris que l'ETH, ce qui est un élément clé pour obtenir un premium monétaire. Les monnaies décentralisées comme le BTC sont construites sur une croyance collective après tout ! Les gens comprennent mieux le bitcoin. Il a une histoire simple : “l'or numérique”. Les investisseurs particuliers le comprennent. Les institutions commencent à le comprendre. Et comme nous l'avons dit ad nauseam, l‘élément le plus haussier pour les crypto est d'être comprise.

Les gens comprennent Bitcoin. Ils ne comprennent pas (encore) Ethereum. Les investisseurs ont eu plus d'une décennie pour comprendre Bitcoin. Ils ont eu la moitié de ce temps pour comprendre Ethereum (qui est beaucoup plus complexe).

Mais ne vous y trompez pas : si Eth2 et l’EIP 1559 sont mis en œuvre, le récit de l'ETH peut se stabiliser. Toute la valeur générée par Ethereum reviendra directement à l'ETH. L'attrait de l'actif pour les investisseurs institutionnels fera tilt - ils ont juste besoin de temps pour apprendre à comprendre ce nouveau secteur. Une fois qu'ils l'auront fait, le récit de l'ETH pourra se répandre auprès du grand public.

Ethereum règle plus de valeur, cette valeur est plus sûre, et les gens sont prêts à payer plus que sur le réseau Bitcoin pour que cette valeur soit réglée.

Les chiffres on-chain ne mentent pas. Ethereum est en train de devenir le meilleur moyen de règlement, pour toute la valeur du monde.

Quand vous voyez les choses sous cet angle, le flippening commence à sembler inéluctable.


👉 Les actions à entreprendre


🔎 Le zoom sur l'auteur

Lucas Campbell est rédacteur et analyste pour BanklessHQ. Il est également engagé au sein d’équipes qui travaillent à la conception de l'économie de leur token et à leur gouvernance, par le biais de 🔥_🔥 (Fire Eyes DAO), en collaborant avec des projets leaders de l'industrie comme Aave, Balancer, Gitcoin, Rocket Pool, entre autres.


🇬🇧 💬 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur BanklessHQ le 27 mai 2021. Ce contenu a été traduit et édité par Jon.


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre ailleurs


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.