💭 La réflexion du mercredi - 📒⛓️ Comment les DAO devraient aborder la gestion de la trésorerie

Il y a plus de 14 milliards de dollars dans les trésoreries des différents protocoles DeFi. Comment doivent-ils les gérer ?

  
0:00
-19:56

⚙️ Améliorez vos compétences en finance décentralisée toutes les semaines. Inscrivez-vous gratuitement au programme Bankless 🏴 ci-dessous.


🔋 Le financement de BanklessFR

  • 🗓️ Sur Superfluid Protocol sous la forme d’un abonnement libre récurrent en mettant en place un stream vers l’adresse banklessfr.eth (0x)7B187f598B910374109222BaC494F508a49bD209 (parenthèses à retirer) sur les réseaux xDai ou Polygon, qui sont des sidechains d’Ethereum

Nous sommes un média indépendant et nous finançons le projet uniquement par ces moyens, ce qui nous permet de nous nous soucier exclusivement de nos lecteurs 💪. Pas de pub, pas de sponsor. Un grand merci pour votre soutien 🙏.

Superfluid : stream x DAI / mois


Chers citoyens Bankless,

Les trésoreries des DAO sont très conséquentes à l’heure actuelle. Beaucoup d'entre elles détiennent des milliards de dollars en capital.

Donc une communauté DAO peut se demander...

Comment devons-nous gérer ces fonds ? Qu'est-ce qui mérite des dépenses de trésorerie et qu'est-ce qui ne le mérite pas ? Comment devons-nous diversifier les actifs de la trésorerie ? Devons-nous emprunter des capitaux ?

La plupart des DAO sont encore en train de le découvrir. Les meilleures pratiques sont en cours d'écriture. Nous explorons tous ensemble ce nouveau monde.

Mais il y a une chose de sûre : les trésoreries des DAO sont énormes.

Alors comment les DAO doivent-elles aborder la gestion de la trésorerie ?

C'est ce que Shreyas explore aujourd'hui. Il aide les DAO à gérer efficacement leur trésorerie, afin qu'elles soient bien préparées à faire face à toutes les conditions du marché et pour maximiser le capital disponible.

En apprenant comment les DAO dépensent et répartissent leurs fonds, vous pourrez identifier les possibilités de travailler pour elles.

C'est l'avenir de la gestion de trésorerie.

Bonne lecture et à bientôt,

Let’s be Bankless 🏴 ,

Jon & Brice


📅 Les événements à ne pas manquer


📽️ Le replay de la semaine


📰 L’article de la semaine

DeFi France nous propose un retour sur la première semaine de gouvernance participative. Bonne lecture !


📒⛓️ L'avenir de la gestion de trésorerie on-chain

Rédacteur invité : Shreyas Hariharan, fondateur de Llama.

Les trésoreries des DAO ont considérablement augmenté au cours de l'année dernière. Les DAO de protocole les plus importantes ont ensemble plus de 14 milliards de dollars d'actifs dans leur trésorerie. Alors, que doivent faire les différentes trésoreries avec ces actifs ? Pour répondre à cette question, nous devons comprendre l'objectif d'une trésorerie.

Tout ce qui peut être automatisé dans une DAO doit l'être. Tout ce qui ne peut pas être automatisé devrait être financé par la trésorerie. Les trésoreries aident les DAO à financer le développement critique, à attirer des contributeurs et à développer leur réseau.

Elles sont le véhicule qui permet d’exprimer les valeurs d'une DAO, et elles permettent d’augmenter sa longévité.

Principes de gestion d’une trésorerie

  • Maintenir un horizon temporel infini : la trésorerie doit être structurée pour exister à perpétuité (toutefois, les trésoreries peuvent être dissoutes dans certaines situations).

  • S'assurer que les entrées sont supérieures aux sorties : sur le long terme, les recettes du protocole additionnées aux rendements de la trésorerie doivent dépasser les dépenses.

  • Diversifier : les allocations de trésorerie doivent garantir que les dépenses essentielles peuvent être financées même si le token du protocole subit une baisse importante.

La diversification est un domaine important sur lequel il faut se concentrer actuellement, étant donné que l'intégralité de la plupart des trésoreries est détenue dans leur jeton natif. Si le prix de l'UNI chute de 40 %, son bilan se réduirait également de 40 %. Si cette baisse de prix devait se produire à un moment où le protocole a besoin d'augmenter ses dépenses - qu'il s'agisse de subventions de LP, de rachats de jetons, de core dev ou de fusions et acquisitions - cela pourrait entraîner une nouvelle spirale descendante pour le token.

La trésorerie d'un protocole doit contribuer à la croissance du réseau. Si elle est bien gérée, la trésorerie peut servir d'actif stratégique qui améliore la position du protocole sur le marché. Si une trésorerie devient suffisamment importante, elle peut financer des biens publics importants, y compris des choses dans le monde physique.

Il existe quatre fonctions pour aider à gérer les trésoreries des DAO :

  1. Dépense

  2. Allocation d'actifs

  3. Emprunt

  4. Reporting

J'expliquerai comment chacune de ces fonctions évoluera au fil du temps.

Jack Sparrow lorgnant sur la trésorerie de la DAO.


🗒️ Remarque : certains points de ce billet sont plus pertinents pour les DAO dont le protocole est plus important. La dernière section couvre les trésoreries des DAO de créations et de curation de contenu.


I. Dépense

L'objectif des dépenses de la trésorerie est de récompenser les contributeurs de la base de la DAO et d'attirer de nouveaux contributeurs pertinents.

Programmes de subventions (Grants)

Pour les protocoles dont l'équipe centrale assure la majeure partie du développement, les programmes de subventions permettent de donner un rôle à un réseau plus large de développeurs. Uniswap, Compound et Aave ont proposé des programmes de subventions visant à financer les personnes et les équipes qui contribuent au protocole.

Par exemple, pour l’Aave Grants DAO, nous cherchons à financer un comité des risques qui évaluera les nouvelles inscriptions d'actifs, surveillera les réserves et évaluera la liquidité du protocole. Ce comité sera composé d'individus et d'organisations ayant une expertise dans les audits de smart contract, dans la science actuarielle, l'analyse juridique et la modélisation des risques.

Comités et DAO

L'étape suivante consiste à faire participer les bénéficiaires actuels des subventions, c'est-à-dire les individus, les comités et les DAO, à la prise de décision concernant les futures dépenses de trésorerie. Les comités attribueront des fonds aux individus et aux sous-comités dans le cadre de leur mandat.

Par exemple, le comité des risques d'Aave recevra une allocation de trésorerie de la part de la DAO Aave Grants qu'il pourra choisir d'allouer comme bon lui semble dans le cadre de son mandat. Il peut engager Gauntlet pour un projet ou financer une prime spécifique liée au risque.

Cela permet d'étendre le pouvoir de décision à un plus grand nombre de personnes, c'est-à-dire à des contributeurs sûrs, sans sacrifier trop d'efficacité.

Dépenses de trésorerie décentralisées

Le pouvoir d'allocation de la trésorerie dans les DAO de protocole devrait finalement être distribué aux contributeurs en fonction de la réputation qu'ils ont bâtie. Les individus et les groupes qui ont contribué devraient avoir plus de pouvoir d'allocation. Les programmes de subventions sont la première étape pour trouver et amorcer le financement de ces contributeurs.

Les dépenses décentralisées de trésorerie permettent aux contributeurs de sélectionner les membres de l'équipe avec lesquels ils ont travaillé, d'attribuer des points aux membres, de générer un graphique des contributeurs et d'être payés en fonction de leurs contributions. C'est exactement de cette façon que Coordinape de Yearn fonctionne.

Voici d'autres modèles de décentralisation des dépenses de trésorerie :

  • Pioneer : les builders votent pour les projets de leurs pairs, ce qui génère un classement basé sur les votes pondérés par la crédibilité des votants.

  • WRITE race by Mirror : les individus et les DAO votent sur qui devrait obtenir l'accès à la publication sur Mirror ; les auteurs qui sont déjà sur Mirror ont plus de puissance de vote à allouer.

Les projets comme Yearn, qui ont déjà une structure de travail plus décentralisée avec une approche ascendante et descendante, auront plus de facilité à passer à la décentralisation des dépenses de trésorerie que les projets qui ont une équipe principale centralisée qui n'est pas payée par la trésorerie de la communauté.

II. Allocation d'actifs

L'objectif de l'allocation d'actifs est de s'assurer que la trésorerie peut continuer à financer le développement critique indépendamment de l'état du marché.

Diversification dans les stablecoins

La première priorité pour de nombreuses grandes trésoreries de protocole est de diversifier une partie des actifs en stablecoins. L'allocation en stablecoins doit au moins couvrir quelques années de dépenses de fonctionnement de la trésorerie.

La diversification en stablecoins offre les avantages suivants à une DAO de protocole :

  • Maintenir ou augmenter les dépenses en cas de baisse importante du marché.

  • Permettre aux contributeurs à la gouvernance, aux bénéficiaires de subventions et aux bénéficiaires de primes de sécurité/bogues d'être entièrement ou partiellement payés en stablecoins.

  • Permettre la génération de rendement sur Yearn, Aave et Compound.

  • Fournir des liquidités sur les pools stablecoin-stablecoin.

L'un des problèmes de la diversification dans les stablecoins est qu'elle nécessite la vente de tokens natifs de protocole. Cette action pourrait être mal perçue et pourrait impacter le prix de la vente. Cependant, cet inconvénient peut être atténué de la manière suivante :

  1. Diversifiez une petite partie de la trésorerie totale. Par exemple, Uniswap pourrait diversifier <0,5% de sa trésorerie entièrement vested. Et à titre de comparaison, voici les statistiques de trésorerie des sociétés GAFAM+N :

    Ratio de liquidités = liquidités / passif à court terme | Ratio rapide = (liquidités+titres négociables+comptes débiteurs) / passif à court terme.

  2. Exécutez la transaction de manière à obtenir le meilleur prix et à minimiser les risques de front running. Les Gnosis batch auctions (ventes aux enchères par lots) sont un moyen efficace de diversifier la trésorerie on-chain et cela en toute confiance, sans se faire front run.

  3. Diversifiez votre trésorerie sans vendre de tokens natifs :

    • Obtenez des revenus avec des stablecoins.

      • Le Reserve Factor (facteur de réserve) d'Aave génère des revenus de protocole en stablecoins comme l’USDC et le DAI ainsi qu'en aTokens, qui sont des actifs porteurs d'intérêts.

    • Échangez des tokens avec d'autres trésoreries

      • Voici quelques exemples : l'échange de tokens de FWB avec WHALE et la proposition de Yam de faire un échange de tokens à l'échelle de l'écosystème DAO.

Et finalement, nous verrons des produits on-chain pour les fonds des marchés monétaires qui aideront les trésoreries à allouer des stablecoins et à optimiser le rendement. Par exemple, le Stable Yield Index proposé par Index Coop est un produit qui vise à générer le meilleur rendement sur les stablecoins, pondéré en fonction du risque.

Rachat de tokens, mesures incitatives, apport de liquidités

Les trésoreries devraient racheter les tokens lorsqu'ils s'échangent avec une décote importante. Yearn a une politique, grâce à la YIP-56, pour racheter périodiquement des YFI avec une partie des gains du protocole. Ils ont récemment effectué un achat de 28 YFI pour 1,2 million de dollars à un prix moyen de 41 621 dollars par YFI.

Les trésoreries fournissent actuellement des incitations pour le liquidity mining ; d'autres systèmes d'incitation de ce type peuvent être lancés par les trésoreries. Les trésoreries peuvent également être un fournisseur de liquidité à travers plusieurs protocoles et encaisser les frais liés à ce service.

Fusions et acquisitions, investissements, assurances

Les fusions et acquisitions peuvent améliorer le positionnement concurrentiel d'un protocole DAO. Une place de marché décentralisée peut vouloir se lancer dans le prêt et trouver que les fusions et acquisitions sont plus efficaces que le développement interne. Puisque les NFT peuvent détenir d'autres actifs, un NFT pourrait posséder la trésorerie multisig d'une DAO et ses actifs. Les DAO pourraient faire des offres sur des NFT spécifiques qui représentent des actifs de la DAO.

Les fusions et acquisitions nécessitent du travail. Des DAO spécialisées dans le conseil en fusions et acquisitions pourraient apporter leur aide. Pour :

  • L'évaluation des actifs et des biens incorporels de la DAO.

  • La meilleure façon de financer l'acquisition, c'est-à-dire la combinaison idéale de dettes, de jetons et de stablecoins.

  • La négociation des conditions avec la gouvernance et les grandes parties prenantes.

  • L’exécution des fusions au niveau du protocole lorsque les détenteurs de tokens des deux communautés approuvent la fusion.

Les trésoreries pourraient faire des investissements précoces dans des projets prometteurs issus de programmes de subventions. Et si la trésorerie d'Uniswap investissait dans le prochain Uniswap ?

Les trésoreries peuvent commencer à se diversifier dans les crypto-actifs de premier ordre comme le BTC et l’ETH. Actuellement, la plupart des crypto-actifs sont corrélés. Les actifs qui ne sont pas corrélés sont les stablecoins, les produits à revenu fixe et les substituts de l'or on-chain. À mesure que davantage d'actifs non corrélés gagnent en liquidité, il sera utile de créer on-chain un portefeuille à parité de risque.

Les trésoreries pourraient également envisager d'acheter des assurances ou des options de vente à court terme qui peuvent aider le protocole lors d'événements de type Black Swan comme les piratages de smart contract, les exploits économiques et les baisses de marché.

III. Emprunts

Le côté passif des trésoreries est largement inutilisé.

Comme il y a plus de clarté sur les dépenses et l'allocation d'actifs pour les trésoreries de protocole, le prochain domaine d'intérêt sera l’aspect passif de la trésorerie. Cela comprend les prêts garantis à taux fixe, les prêts non garantis pour les trésoreries hautement cotées, l'émission d'obligations et les lignes de crédit entre protocoles. Lorsque les conditions sont réunies, les trésoreries se doivent d’emprunter.

Les trésoreries doivent-elles vendre ou distribuer des tokens de protocole en guise de dépense ? Les trésoreries peuvent envisager de déposer leur garantie sur Yield, Alchemix ou Maker et peuvent envisager d'emprunter avec cette garantie.

Voici quelques cas d'utilisation pour les emprunts de protocole (source : Allan de Yield Protocol) :

  • Financement du développement et des opérations.

  • Financement de l’acquisition de protocole (par exemple, la proposition d'Inverse Finance d'acquérir Tonic).

  • Financement du yield farming avec des dettes plutôt que des tokens.

Dans quels cas les trésoreries devraient-elles emprunter au lieu de dépenser des tokens natifs ?

  • Les droits de gouvernance : éviter de distribuer la propriété et les droits de vote aux parties prenantes qui ne bénéficient pas du protocole à long terme.

  • Un coût de financement bon marché : le financement des dépenses par la dette à certains taux peut être moins cher que directement par des tokens.

  • Paiements des contributeurs : la majeure partie des paiements des contributeurs est versée en stablecoins, tandis que les contributeurs à long terme sont en partie payés en tokens de protocole vested.

  • Garantir les intérêts composés : éviter de nuire aux rendements de la trésorerie en donnant des tokens à des moments inopportuns.

IV. Rapports

Les trésoreries des DAO sont généralement considérées comme transparentes. Mais si vous devez passer plusieurs heures à fouiller dans Etherscan, dans les forums Discourse et dans les outils de vote pour obtenir un résumé des activités de la trésorerie, cette transparence est-elle utile ?

Le rapport de Yearn pour le premier trimestre 2021 est un excellent exemple de transparence utile en matière de trésorerie. Il contient un compte de résultat, un bilan, les principaux facteurs de revenus, les dépenses d'exploitation et les salaires, ainsi que les priorités du protocole.

Mais comment produire ces déclarations de manière à ce qu'elles soient vérifiables avec les données on-chain ? MakerDAO a produit des données de compte de résultat et de bilan en temps réel en utilisant Dune Analytics. L'étape suivante consiste à ajouter des votes et des discussions de gouvernance pertinents pour le contexte. Par exemple, chaque transaction importante de trésorerie devrait avoir un "reçu" associé sous la forme d'un vote on-chain ou off-chain.

Nous avons besoin d'un SEC EDGAR on-chain pour qu'il soit facile d'accéder aux états financiers et aux divulgations entre toutes les DAO.

Recrutement

Le processus de recrutement de personnes dans les DAO pour effectuer diverses fonctions de trésorerie n'est pas clair. Il faut soit faire beaucoup de travail en amont et faire part de son intérêt sur le forum de gouvernance, soit s'adresser aux dirigeants de certaines DAO. Pour attirer les meilleurs talents, le processus de contribution devrait être simplifié.

Par exemple, chez Llama, nous accueillons et formons les meilleures personnes pour travailler dans les trésoreries des DAO et nous sélectionnons les meilleures opportunités de trésorerie pour ces personnes. Il s'agit notamment d'opportunités pour les trésoriers, les gestionnaires d'actifs, les développeurs, les analystes, les comptables, les examinateurs de subventions, le personnel des opérations et les méthodologistes d'indices.

Les DAO de création et de curation de contenu

La plupart de ce qui a été décrit jusqu'à présent s'applique aux DAO de protocole, bien qu'il existe bien sûr des parallèles avec d'autres DAO. Les DAO de créateurs et de curateurs sont particulièrement intéressantes car ce sont des organisations culturelles. En plus de leurs tokens et stablecoins natifs, leurs trésoreries contiendront des NFT et des tokens sociaux.

Les crypto-monnaies permettent la financiarisation de (presque) tout, y compris l'art numérique, les mèmes et les histoires. La culture sera au centre de l'investissement. Certains des meilleurs investisseurs des prochaines décennies comprendront profondément la culture et l'influenceront. Il s'agira de DAO de créateurs et de curateurs comme FWB et WHALE.

Voici quelques exemples de ce que les trésoreries des DAO de créateurs et de curateurs peuvent faire :

  • Distribuer des tokens à des créateurs de goût sélects, par exemple des détenteurs de cryptopunks.

  • Sélectionner / Recruter de nouveaux créateurs dans leur communauté en achetant leurs NFTs.

  • Échanger des tokens avec des communautés similaires et donner accès à des avantages mutuels tels que du contenu réservé ou un chat de groupe tokénisé.

  • Distribuer par airdrop des tokens aux membres les plus actifs de la communauté sur Discord.

  • Facilitez une culture active du pourboire parmi les membres pour développer l'économie de la communauté.

Conclusion

Les trésoreries aident les DAO à financer leur développement critique, à développer leur réseau, à exprimer leurs valeurs et à accroître leur longévité.

C'est un moment passionnant pour travailler sur la gouvernance et la gestion de la trésorerie - ce monde est vraiment naissant. Les modèles de structure et d'utilisation des trésoreries sont en cours de création.

L'avenir est grand ouvert pour ceux qui veulent s'impliquer.


👉 Les actions à entreprendre

Explorez l'avenir de la gestion de trésorerie

Commencez à travailler pour les DAO ! A tout hasard DeFi France DAO, mais encore Bankless DAO !


🔎 Le zoom sur l'auteur

Shreyas Hariharan est le fondateur de Llama, qui aide les DAO à gérer leur trésorerie. Il travaille sur une stratégie de trésorerie pour Uniswap et dirige le programme de subventions d'Aave. Si vous êtes intéressé par des opportunités de travailler avec des DAO sur la gestion de la trésorerie, contactez-le sur Twitter.


 ðŸ’¬ 🇫🇷 Cet article est une traduction d'un contenu original publié sur Bankless le 29 avril 2021. Cet article a été traduit et édité par Jon.


🏴  BanklessFR fait partie de l’écosystème du métavers du serveur Discord de 🐓 La DAO DeFi France.


📰 Les newsletters & infos pratiques


ℹ️ Nous suivre sur les réseaux sociaux


⚡ Cette newsletter ne fait pas figure de conseil financier ou fiscal. Elle est strictement éducative, il ne s’agit pas de conseils d’investissement ou de propositions d’achat ou tout autre type de décisions financières. Cette newsletter ne comporte pas de conseils juridiques. Parlez-en à votre comptable. Faites vos propres recherches.